GAMESAUTEURS DE JEUX ★ CHARLES CALLET ★

INTERVIEW - CHARLES CALLET LE CLAVIER AZERTY BIEN TEMPÉRÉ|Micro News)INTERVIEW - Charles Callet l'homme orchestre|Tilt)CHARLES CALLET - SOFTOGRAPHY AMSTRAD CPC

Depuis quelques années, Charles Callet, musicien professionnel, compose et programme de nombreuses musiques de jeux pour des éditeurs tel que Infogrames, Cobra, Ere Informatique, FIL ou bien encore Broderbund. 

En fait, ce ne sont pas moins d'un millier de musiques originales qu'il a ainsi créés en moins de trois ans. Persuadé que l'on ne peut faire du bon travail qu'avec de bons outils, Charles Callet a prit l'habitude de programmer ses propres utilitaires, sur Amstrad pour faire des sons et éditer des morceaux, et plus récemment sur Atari pour compacter et retravailler ses sons échantillonnés. Ainsi, on lui doit notamment les logiciels Amstradeus et Musique Pro, édités par Musique-Logiciels, une société qu'il a mis en place à cet effet. Récemment, il vient de composer, pour Infogrames, la musique du logiciel La Quête de L'oiseau du Temps, tiré de la bande dessinée d'anticipation de Loisel et Letendre.

Ce projet lui tient particulièrement à coeur puisqu'en même temps que le logiciel, sera commercialisé sur disque une version étendue de la musique, enregistrée en studio avec de véritables instrument et les choeurs de l'Opéra de Lyon, sa ville natale. J'ai eu la chance d'entendre les deux morceaux en question : pas de problème, ça sonne "pro" (24 heures de mixage). Aucun rapport avec les "repiquages" de bande-son de jeu d'arcade que l'on trouve dans certains packages, mode très prisée chez les éditeurs anglo-saxons. Ne serait-ce qu'à cause de cela, le projet est très intéressant pour un musicien, mais Charles, qui voit toujours plus loin, est persuadé que ce type de produit préfigure une ère nouvelle. En effet, avec l'arrivée, à plus ou moins longue échéance, du support CD (ROM ou Interactif), la création d'un jeu digne de ce nom prendra bientôt des allures de gigantisme; la technologie CD permettra aux logiciels de bénéficier de longues minutes de musiques en qualité hifi et les graphismes, issus de films video ou de digitalisations, demanderont la mise en place d'équipes lourdes. Seules de très grosses structures comme les maisons de productions pourront assumer de tels coûts et de telles contraintes. Comme si tout cela ne l'occupait pas suffisamment, Charles Callet a travaillé avec notre confrère Micro Systèmes, à l'élaboration d'une carte de synthèse sonore, destinée à donner la parole au Minitel. Les cinquante prototypes existant à ce jour sont actuellement testés par la DGT; on vous tiendra au courant. "Je m'intéresse au futur puisque je suis condamné à y passer le reste de mon existence", telle pourrait être la devise de Charles Callet.

C.B. , MICRONEWS n° 16 (DEC 1988) p12

★ PAYS:

CPCrulez[Content Management System] v8.75-desktop/c
Page créée en 117 millisecondes et consultée 2163 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.