GAMESAUTEURS DE JEUX ★ BERTRAND BROCARD - COBRA SOFT ★

Bertrand Brocard - Cobra SoftCobra - Brocard a VeniseCobra - Dans les Griffes du CobraCobra Soft 1985Cobra Soft

Les pirates sont des rêveurs et le prouvent tous les jours. Bertrand BROCARD, ci-devant grand maître de la série des meurtres, a eu la surprise, il y a peu, de recevoir un curieux paquet. Une fois ouvert, ce qu'il contenait n'a pas manqué de le faire sourir ( de travers certainement quoi qu'il en disel N.D.L.R). Des photocopies, accompagnées d'une disquette banale extérieurement, mais riche intérieurement, du programme «Meurtres en série» dont Bertrand est l'auteur. Vous imaginée la surprise du chef, qui tourne et retourne le paquet, souhaitant comprendre la blague, mais ne trouve pas d'indice qui le mène à une première solution, le vrai gag! Après avoir lu ce qui semblait être un petit mot de l'expéditeur, la seule explication fut hilarante!


BERTRAND BROCARD

Ce paquet était a correspondance entre deux pirates, mais l'expéditeur avait oublié de mettre le nom et l'adresse du destinataire. Les PTT, l'ont donc ouvert, ont cherché une indication sur l'expéditeur et n'ayant rien trouvé, ont fini par lire les photocops contenues dans le paquet. Et là. Ils ont trouvé l'adresse de Cobra-soft, puisque c'était la notice d'emploi du programme! Bravo!
 
Le créateur du mois : Bertrand Brocart

Le jeu est quelque chose de trop sérieux pour être confié à des informaticiens. Comme 99 % des concepteurs, Bertrand Brocart, trente-trois ans, plus connu sous te nom de Cobra Soft est rentré dans le monde des bytes par la petite porte. « J'ai commencé par acheter un tas de bouquins auxquels je n'ai rien compris pour finir au club Microtel de Chalon penché sur un TRS 80. » La suite est classique : « Dès que le ZX 80 est sorti j'ai bondi dessus. Folklorique, côté gestion de l'affichage. Ensuite je me suis abandonné au ZX 81 et à l'Oric, une véritable révolution dans le monde de la micro. L'imprimerie dans laquelle je travaillais fonctionnant à mi-temps, f ai décidé d'être revendeur Oric. C'est comme ça que j'ai rencontré Bertin, l'homme qui pense en hexadécimale, avec qui j'ai monté la SARL. » La vocation d'éditeur de Bertrand Brocard est venue par nécessité « j'avais écrit un programme de gestion sur Oric, tout le monde le trouvait très bien mais personne n'en voulait. J'ai envoyé un mailing aux boutiques. » Cobra soft démarre début 84. « Nous sommes arrivés à la fin de l'ère Oric avec de bons produits comme le Pine-bail ou Meutre à grande vitesse. Heureusement nous avons su rapidement faire le bon choix, le choix Amstrad. » Résultat : 20 000 ventes pour MGV. Finis les utilitaires, Cobra pense jeux et éducatifs. « Quand nous concevons un jeu nous visons toujours la facilité d'adaptation sur Thomson, Amstrad. Dans Meurre sur l'Atlantique nous avons travaillé sur la mémoire en pokant. » La vision du jeu de Bertrand Brocard ne laisse pas de place aux petits softs d'arcade « shoot them up. » « Je travaille beaucoup à partir de la réalité, cela se sent dans les jeux. Pour Meutre sur l'Atlantique, je suis allé aux archives de la marine, j'ai rencontré des commandants de bord, étudié les plans du Normandy. Une année de travail. » Le prochain jeu, une histoire de croiseurs (arcade, aventeure, réflexion, stratégie) est littéralement mis en scène avec des maquettes. «Cela remet les idées en place et permet de créer une ambiance. D'autre part les gros produits auxquels on joint des éléments extérieurs mettent à l'abri du piratage. » Coté pécunier, pas de délire « J'ai deux casquettes : l'auteur de chez Cobra Soft ne se porte pas si mal, l'éditeur vivote. Cobra reste la seule petite société à ne pas être mangée. »

TILT n°30 (Avril 86)


GAMESAUTEURS DE JEUX ★ BERTRAND BROCARD - SOFTOGRAPHY AMSTRAD CPC ★

CPCRULEZ SEARCH ENGINE ...v6.2

Search by keyword(s):



        

CATEGORYTITLES (12)YEAR
GAMELIST Les Ripoux 1987
GAMELIST Cessna Over Moscow
Cessna Over Moskow
1987
GAMELIST Meurtres en série 1987
GAMELIST Meurtre à Grande Vitesse 1985
GAMELIST Cobra Pinball 1985
GAMELIST Histoire D'or 1986
GAMELIST H.M.S Cobra
HMS Cobra: Convois pour Mourmansk
1985
GAMELIST Meurtres à Venise
Murders In Venice
1988
GAMELIST Action Service 1988, 1990
GAMELIST Meurtres sur l'Atlantique
Murder on the Atlantic
1985
GAMELIST La Marque Jaune 1988
GAMELIST Maxi Bourse
Maxi Bourse International
1988

CPCrulez[Content Management System] v8.75-desktop/c
Page créée en 059 millisecondes et consultée 2993 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.