GAMESEDITEURS ★ PEOPLES - SRAM TEAM : COMMENT NAIT UN LOGICIEL ★

Ere Informatique - 1985Ere Informatique - Qin Comment Nait un LogicielEre Informatique - Sram Team|Tilt)Ere InformatiqueEre Informatique 1987 - Captain Blood|Science et Vie Micro)Ere Informatique 1988 - Retour des Heros 2|Tilt)Ere Informatique 1988|Tilt)

Chaque mois, vous découvrez dans voire revue préférée les bancs d'essais de toutes les dernières nouveautés que vous pouvez donner en pâture à votre CPC. Vous avez le choix entre jeux d'arcade, d'aventure, de rôle et de war-game. Seulement, vous découvrez à chaque fois ce que nous pouvons appeler un produit fini... Alors, nous avons pensé qu'il serait intéressant de vous montrer tout ce qu'il peut y avoir derrière un logiciel, tout ce qui s'est passé avant qu'il ne naisse sur vos écrans...


De g. à d. : Jacques HEMONIC , Serge et Ludovic HAUDUC

Nous ouvrons cette rubrique avec une nouvelle aventure d'Ere Informatique qui se passe dans la Chine éternelle : il s'agit de Qin. La rencontre avec deux des auteurs du logiciel se passe dans les locaux d'Ere : il s'agit de Serge Hauduc et de Jacques Hemonic. Tiens, tiens !... Les noms ne vous sont pas inconnus ? Mais c'est bien sûr !... Eh oui, il s'agit de la même équipe qui vous a déjà concocté Sram et Sram 2 qui ne vous ont pas laissé indifférents. Le troisième de l'équipe n'est autre que Ludovic Hauduc, fils de Serge.

MAIS COMMENT LE THEME DE QIN A-T-IL PRIS FORME ?

Si vous posez cette question à Serge, vous vous rendez compte qu'il est intarissable sur le sujet, ce qui dénote une passion dont il est complètement imprégné. Tout a commencé avec un livre : « L'armée ensevelie de l'empereur Qin » de Renata Pisu. Ce livre magnifique l'ait découvrir Qin qui était loin d'être un saint puisqu'il a brûlé tous les livres et toutes les lettres qui existaient dans son empire afin que la Chine débute avec lui. Il a passé toute sa vie à rechercher l'éternité.. Tout ceci était encore inconnu jusqu'en 1974, date à laquelle a été découvert un tumulus où se trouve le tombeau du fils de Qin.

Commence alors la recherche d'une importante documentation sur la Chine de cette époque afin de pouvoir construire un scénario sur quelque chose de concret ; vous pouvez noter que nous sommes en mars 1987 et que la première ébauche est prête en juin. Le scénario complet est achevé ; il reste à définir les images ce qui n'est pas une mince affaire... Pour cela, il y a les feuilles de scénario qui présentent de façon claire et nette le n° de la scène, le n" de l'image, le nom de l'image et les actions qui doivent être effectuées. Vous comprendrez la minutie qui doit être réservée à cet aspect quand vous saurez qu'il y a au moins 130 images !

ALORS, LES OUTILS INFORMATIQUES ENTRENT EN SCENE...

Tout le travail de préparation étant terminé, Jacques dessine chaque image sur des feuilles de papier calque. C'est à ce moment qu'intervient Ludovic. En effet, il écrit tous les utilitaires graphiques nécessaires ; nous tenons à préciser que par souci constant d'amélioration, tous les utilitaires sont réécrits d'un logiciel à l'autre... Chaque dessin de Serge est alors passé au scanner puis rempli de couleurs avec les utilitaires de Ludovic et enfin compilé. C'est alors qu'intervient Jacques ; lui, c'est la programmation à proprement parler. Il n'est pas resté les bras croisés pendant tout ce temps, loin de là, puisqu'il a déjà décortiqué l'analyse syntaxique du scénario qu'il veut de plus en plus souple... Comme vous pourrez le constater par vous-même, Qin est constitué de 3 phases ; lorsque la lerc phase fut terminée, elle s'est gentiment retrouvée dans les mains de Jacques qui a mis 1 mois pour l'intégrer !

Rassurez-vous, les 2 autres phases ont pris moins de temps... Malgré tout, Qin c'est quand même deux disquettes avec une proportion très importante d'assembleur ; alors si vous avez envie de voir ce que cela donne, tournez la page pour découvrir le banc d'essai de Qin tout en sachant que le premier critique s'appelle Nicolas Hauduc, qu'il a 12 ans et qu'il fait ses premières armes dans le graphisme (regardez donc la page de présentation du logiciel !).

Pour terminer, sachez que les membres de l'équipe travaillent ensemble depuis 1985. Serge et Jacques, employés dans la même entreprise, ont mis sur pied un club de micro-informatique. C'est donc tout naturellement qu'ils ont décidé de contruire leur premier programme soit Sram. Ils en sont à leur troisième logiciel et ce n'est pas le dernier mais chut ! Top secret...


Parfois, pour cause de manque de place, certains dessins doivent être sacrifiés...

CPCrulez[Content Management System] v8.75-desktop/c
Page créée en 041 millisecondes et consultée 1459 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.