GAMESAUTEURS DE JEUX ★ SNATCHO - DINAMIC|JOYSTICK MAGAZINE) ★

INTERVIEW DE SNATCHO GRAPHISTE DES JEUX SATAN , AFTER THE WAR , GAME OVER ...Igna Ruiz (snatcho) SOFTOGRAPHY AMSTRAD CPC
Un guerrier, un mage, on Satan à tout sauf a le voir en personne. Vade rétro Dinamic!

Joy - Faire un jeu sur Satan, quelle drôle d'idée! Monsieur Snatcho, vous pourriez répondre à nos questions, s'il vous plaît? Tout d'abord, pourquoi avoir choisi de travailler pour Dinamic?
Snatcho - En fait, je suis l'un des membres fondateurs de Dinamic. Et pour ce qui est de choisir, ce sont plutôt mes autres associés qui m'ont choisi . Mais c'est le meilleur des éditeurs et je ne pourrais travailler pour personne d'autre.



SATAN partie 1

Joy- Qu'as-tu réalisé, en dehors de Satan, sur lequel nous allons revenir dans un instant?
Snatcho - Eh bien juste avant, j'ai fait un jeu qui s'appelait « Afler the War ». Six personnes ont travaillé dessus pendant un an pour qu'il sorte sur tous les formats. J'étais chef de projet et j'ai aussi fait les graphismes. Et encore avant ça, il n'y a qu'un seul ( eu dont je préfère me rappeler, c'est « Game Over », pour lequel j'ai fait à la fois la programmation et les graphismes. Mais j'espère ne plus jamais avoir à programmer, je déteste ça!


SATAN partie 2

Joy - Alors pourquoi avoir choisi le litre « Satan », et pourquoi en avoir fait un jeu d'action, et pas un jeu d'aventure, par exemple?
Snatcho - En fait, le jeu a été défini avant que l'on trouve le titre. Pour la seconde partie (« Satan », comme la plupart des jeux Dinamic, comporte deux parties distinctes, NDLR), je voulais un seul ennemi extrêmement dangereux, très mobile et très puissant. Et comme la première partie se passait déjà en des temps reculés, j'ai trouvé logique que l'on choisisse le plus vieil ennemi de l'histoire: Satan. Sinon, c'est un jeu d'action tout bêtement parce que c'est ce type de jeux que je préfère. Bien entendu, ça aurait pu fournir un excellent sujet pour un jeu d'aventure... si j'avais aimé les jeux d'aventure!


SATAN partie 2

Joy - Est-ce que l'équipe de réalisation a été créée spécialement pour le jeu?
Snatcho - C'est une longue histoire. La première version du programme nous avait été envoyée par un groupe de programmeurs (Anjona Soft), il y a plusdetroisans. Nous n'avons pas été complètement convaincus par l'idée, alors j'ai pris le projet en charge et j'ai commencé à changer des choses. Mais c'est eux qui ont continué à travailler dessus... Maintenant, le jeu n'a plus rien à voir-avec ce qu'il était, mais ils en sont satisfaits. Enfin, je pense.

Joy - Avec la montée de l'intégrisme (bonjour, ici La 5), n'avez-vous pas peur de foire l'objet d'actions religieuses, ou d'être rejetés?
Snatcho - Le but du jeu, c'est de détruire Satan. Je ne pense pas que la seule évocation du nom de Satan puisse déranger qui que ce sort. « Satan », c'est simplement une idée originale pour un titre de jeu, il ne faut pas aller chercner plus loin.

Joy - Vous avez pensé à « Satan II »?
Snatcho - Non, ça ne m'intéresse absolument pas. Je préfère changer de scénario, d'époque et de thème à chaque fois. Faire un "Satan II*, ça voudrait dire reprendre des idées et des sujets qui pour moi font partie du passé.


After the war

Joy - Préparez-vous des adaptations sur consoles, voire en arcade?
Snatcho - Oh, le sujet nous intéresse énormément... On vous en dira un peu plus dans quelques mois.

Joy-Merci.

JOYSTICK/JUILLET-AOUT 1990/184

CPCrulez[Content Management System] v8.75-desktop/c
Page créée en 036 millisecondes et consultée 3218 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.