GAMESAUTEURS DE JEUX ★ LES GRAPHISMES DE PLATOON : SIMON BUTLER / OCEAN ★

Simon Butler - Platoon - Ocean|AM-Mag)Simon Bulter

A L'occasion de la sortie du logiciel PLATOON, j'ai pu parler avec celui qui en a réalisé les graphismes, Simon Butler.

Pour être tout à fait honnête, Miles Rowland, le responsable des ventes à l'exportation chez Océan m'a servi d'interprète. Simon Butler utilise différents types de machines chez lui pour dessiner ( il n'a pas voulu me dire laquelle avait sa préférence ) mais reste néanmoins persuadé que l'ordinateur n'est qu'un outil pour le graphiste. Une sorte de bloc-note rapide. Du reste, les dessins de PLATOON ont été réalisés sur papier, et c'est un programmeur qui s'est chargé de les « recopier » sur un ordinateur, en l'occurrence un Commodore 64. Bien entendu, je n'ai pas manqué de lui demander pourquoi le programmeur avait porté son choix sur le Commodore. La réponse traversa la manche sans délai : « A l'époque, le spécialiste du Commodore était le seul que nous ayons sous la main ! ». En général, les graphismes sont faits à partir de la machine la plus simple et sont retouchés après transcodage des données. De fait, la machine de base reste le Spectrum en raison de sa très bonne définition.

Des graphismes réalistes

Ne voulant pas m'arrêter en si bon chemin, je lui demandais également comment se distribuent les tâches chez Océan. « Pour éviter de manquer de mémoire au dernier moment, programmeur, graphiste et musicien   travaillent   ensemble». A l'origine spécialisé dans les dessins d'héroic fantasy, Simon Butler se félicite de la tendance actuelle liée en partie aux possibilités d'affichage des nouvelles machines, qui voient disparaître les graphismes simples au profil du dessin plus réaliste. « C'est vraiment ce type de graphismes qu'il fallait à PLATOON, ainsi le joueur a vraiment l'impression de risquer sa peau ». Eh oui, la guerre du Vietnam n'est pas un sujet à prendre à la légère. Pour conclure cette entrevue, j'ai demandé à Simon quelle question souhaitait-il que je lui pose. « Aow !?! J'aimerais parler de mes projets ». C'est ainsi que j'ai pu apprendre la prochaine sortie de Green Beret II et de Vindicator deux softs Océan dont il a réalisé les graphismes. En attendant de les voir, jetez donc un oeil sur les dessins que Simon Butler a fait spécialement pour AM-MAG. Fameux coup de patte, hein ?
 

Cyrille Baron , AM-MAG n°33

GAMESAUTEURS DE JEUX ★ SOFTOGRAPHY AMSTRAD CPC ★

CPCRULEZ SEARCH ENGINE ...v6.2

Search by keyword(s):



        

CATEGORYTITLES (10)YEAR
GAMELIST Highlander 1986
GAMELIST It's A Knockout
Interville
Jeux Sans Frontieres
1986
GAMELIST Hunchback: The Adventure 1986
GAMELIST Platoon 1988
GAMELIST N.O.M.A.D
Nomad
1986
GAMELIST The Vindicator
le Vengeur
Der Vindicator
Green Beret II
1988
GAMELIST Viz: The Computer Game
Viz: The Game
1991
GAMELIST Gazza 2
Gazza II
1990
GAMELIST Total Recall
Desafio Total
1991
GAMELIST The Neverending Story 1985

CPCrulez[Content Management System] v8.75-desktop/c
Page créée en 442 millisecondes et consultée 1880 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.