CODINGCLASSEURS WEKA ★ Comment exploiter toutes les ressources et augmenter les performances de votre AMSTRAD CPC ★

9/8.03 - Transformation du clavier QWERTY en clavier AZERTY sous CP/M PlusCoding Classeurs Weka

9/8.3 Transformation du clavier QWERTY en clavier AZERTY sous CP/M Plus

Certains de nos lecteurs sont peut-être habitués à travailler avec un cla­vier AZERTY, et possèdent un AMSTRAD CPC muni d'un clavier QWERTY.
Une commande de CP/M plus permet de reconfigurer certaines touches du clavier. Il s'agit de la commande SETKEYS. Elle est utilisée avec un fichier de données qui contient la redéfinition des touches désirées dans un code bien particulier.
Le fichier de données est un fichier texte qui peut être créé avec n'importe quel éditeur de textes (par exemple Amlettre, Wordstar, etc.) de lignes (comme par exemple EDLIN), ou même par la commande PIP en faisant par exemple :

PIPFICH.EX = CON:

Cette commande entrée, tapez le texte correspondant au fichier de redé­finition. Terminez la saisie en tapant simultanément sur les touches Ctrl  et Z.

Les lignes du fichier de données contiennent, dans l'ordre :
–   le numéro de la touche à redéfinir ;
–   un état shift (S pour SHIFT, C pour CONTROL, N pour NOTHINGI qui précise si la touche est redéfinie lorsqu'une des touches CONTROL ou SHIFT est pressée ou quand aucune de ces deux touches n'est pressée ;
–   le ou les caractères de redéfinition, entre guillements.

Pour avoir plus de détails à ce sujet, reportez-vous à la Partie 3, chap. 4 page 23 : l'ordre SETKEYS est commenté.

Le numéro de chaque touche du clavier est défini ci-dessous :

Dans le cas qui nous intéresse, les touches suivantes sont à redéfinir :

Le listing du fichier texte de redéfinition est donc le suivant :

Supposons que vous ayez appelé le fichier texte de redéfinition « MON-CLAV.IER », pour pouvoir l'exécuter, il vous faudra :
–   passer sous CP/M en tapant « XPM », puis,
–   taper « SETKEYS MONCLAV.IER ».

Nota : Le signe ! (code ASCII 124) s'obtient sur les CPC en tapant SHIFTa. Sur claviers AZERTY, la frappe de ces touches renvoie le caractère 1 à l'écran.

Les codes ESCape de redéfinition sont issus de la table suivante qui donne le jeu de caractères disponibles sous CP/M plus et leur code d'accès sous CP/M plus :


Caractères disponibles sous CP/M plus

 

 

Page précédente : 9/8.02 Commande PIP en Basic

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/cache
Page créée en 097 millisecondes et consultée 2599 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.