CODINGCLASSEURS WEKA ★ Comment exploiter toutes les ressources et augmenter les performances de votre AMSTRAD CPC ★

8/3.1 - Quelle imprimante choisir ?Coding Classeurs Weka

8/3.1 - Quelle imprimante choisir ?

Si vous avez décidé d'acheter une imprimante, nous vous conseillons de lire attentivement ce qui suit avant de vous précipiter chez le marchand.
Les ordinateurs AMSTRAD peuvent gérer n'importe quelle imprimante parallèle à interface de type CENTRONICS fonctionnant sur un bus de 7 ou 8 bits de données. Si l'imprimante peut fonctionner sur 8 bits, 7 seulement seront utilisés par l'AMSTRAD pour imprimer des codes ASCII compris entre 0 et 127, car un bus de 7 bits seulement est disponible sur la prise imprimante AMSTRAD.

Le budget nécessaire va dépendre du type d'imprimante que vous choisirez :

  • jusqu'à 1 500 francs pour une imprimante thermique,
  • de 1 500 à 4 000 francs pour une imprimante matricielle, selon la qualité et les possibilités d'impression (gras, italique, souligné, double largeur, etc.),
  • de 5 000 à 8 000 francs pour une imprimante à marguerites,
  • de 5 000 à 20 000 francs pour une table traçante,
  • plus de 10 000 francs pour une imprimante à jet d'encre ou laser.

Le type d'imprimante dont vous avez besoin va dépendre de l'utilisation que vous comptez en faire.

IMPRIMANTE THERMIQUE

Ces imprimantes ont tendance à disparaître du marché. Vous choisirez ce type d'imprimante si vous pensez l'utiliser occasionnellement. En effet, une imprimante thermique est assez peu chère (1 500 francs au maximum). Mais, d'un autre côté, le papier utilisé est de type spécial et, lui, d'un prix assez élevé. De plus, la vitesse d'impression de telles imprimantes est souvent très lente (jusqu'à 60 caractères par seconde au maximum) et pourra être un facteur déterminant si vous désirez beaucoup l'utiliser.

IMPRIMANTE MATRICIELLE

Ces imprimantes très répandues offrent une qualité d'impression raisonnable et un rapport qualité/prix très correct. Leur prix est très variable, en fonction de la qualité d'impression désirée, mais la plupart de ces imprimantes sont vendues aux alentours de 2 000 francs.

Leur principe de fonctionnement est très simple : la tête d'impression renferme plusieurs aiguilles (souvent huit) disposées les unes sous les autres. Pour imprimer un caractère, elles seront activées n fois, et la tête se déplacera d'un pixel vers la droite à chaque activation (n est le nombre de pixels qu'occupe un caractère en largeur). Ceci explique la dénomination « matricielle ». Elles sont parfois également qualifiées d'imprimantes à impact, ceci pour caractériser leur mode d'impression : n aiguilles sont poussées vers le papier à travers un ruban encreur.

La vitesse d'impression classique en qualité courante est de 80 à 100 caractères par seconde sur une imprimante bas de gamme et 400 à 500 caractères par seconde sur une imprimante haut de gamme.
Les imprimantes matricielles possèdent très souvent un mode d'impression « qualité courrier » qui consiste à imprimer les lignes une première fois, puis une seconde fois en décalant légèrement la tête d'impression pour obtenir une qualité d'impression supérieure.

Très souvent, des micro-interrupteurs (appelés switches) situées derrière l'imprimante permettent de sélectionner l'écriture dans plusieurs langues, comme, par exemple USA, GB, France, Allemagne, Danemark, Suède, Italie, Espagne. Reportez-vous à la notice qui accompagne l'imprimante pour connaître les modalités d'utilisation de ces switches, et n'hésitez pas à demander au vendeur si ces switches existent sur l'imprimante que vous comptez acheter. D'autres switches souvent présents permettent de :

  • détecter la présence/l'absence du papier,
  • définir la longueur du papier,
  • définir le mode d'impression par défaut (normal, gras, italique, etc.),

Enfin, certaines imprimantes matricielles permettent d'accéder au pixel, et ainsi d'imprimer des graphismes. Cette possibilité n'est pas générale à toutes les imprimantes matricielles ; aussi, renseignez-vous sur cette possibilité avant de l'acquérir.

IMPRIMANTE A MARGUERITES

Si vous recherchez une grande qualité d'impression pour un prix inférieur à celui des imprimantes à jet d'encre ou à laser, nous vous conseillons d'opter pour une imprimante à marguerites. Ces imprimantes fonctionnent sur le même principe que les machines à écrire classiques : une boule sur laquelle se trouve un jeu de caractères est frappée par un marteau ; elle entre en contact avec un ruban encreur, puis enfin avec le papier. La qualité d'impression dépend de la qualité de la boule de

caractères qui, généralement, est très correcte. Ce type d'imprimantes a cependant plusieurs inconvénients :

  • le premier, et non le moindre, est le bruit qu'elles produisent ;
  • le second est la vitesse d'impression qui dépasse rarement 40 caractères par seconde ;
  • enfin, le troisième est le suivant : une seule police de caractères peut être utilisée en même temps. Si vous désirez utiliser plusieurs polices de caractères, il vous faudra changer de boule d'impression. A ce sujet, il existe de nombreux types de boules pour générer des caractères pica, élite, italiques, etc..

TABLES TRAÇANTES

Il n'existe aucune table traçante dédiée à l'AMSTRAD, mais plusieurs tables peuvent être interfacées assez aisément par soft.

L'utilisation d'une table traçante se justifie si vous désirez réaliser des dessins en haute définition et/ou en couleurs sur un format classique (A4) ou plus grand (A2, A1 ou même A0).
Vu le prix d'une table traçante (2 à 3 fois celui de l'ordinateur), son acquisition ne sera justifiée que dans certains cas particuliers, souvent en utilisation professionnelle, comme pour reproduire des cartes ou des plans, ou tracer des pièces à réaliser dans un atelier de tournage ou de fraisage.

IMPRIMANTE A JET D'ENCRE OU A LASER

Ces imprimantes sont comparables aux imprimantes matricielles à impact citées précédemment, à ceci près qu'elles n'utilisent pas d'aiguilles, mais un jet d'encre pour les imprimantes à jet d'encre et un rayon laser pour les imprimantes laser.

Ces imprimantes sont utilisées par les professionnels de l'édition de livres ou de revues, et, à moins que vous ne disposiez d'un très gros budget, il faudra vous contenter d'une imprimante thermique, ou mieux, d'une imprimante matricielle.

Un dernier conseil : demandez toujours une démonstration des possibilités de l'imprimante devant vous. En effet, il n'est pas rare que le vendeur vous parle de possibilités qui n'existent pas sur l'imprimante qu'il essaie de vous vendre. En particulier, regardez si :

  • le câble d'alimentation de l'imprimante,
  • le câble de liaison de l'imprimante à l'AMSTRAD,
  • le ruban encreur, sont fournis.

 

 

Page précédente : 8/3 Imprimantes

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/cache
Page créée en 915 millisecondes et consultée 779 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.