CODINGCLASSEURS WEKA ★ Comment exploiterr toutes les ressources et augmenter les performances de votre AMSTRAD CPC ★

7/2.2 Calcumat : le tableur/grapheurCoding Classeurs Weka

7/2 Tableurs

7/2.2 Calcumat : le tableur/grapheur

I. Présentation

Avec Calcumat, les familiers des feuilles de calcul électroniques se retrouvent en pays de connaissance. Ils ont à leur disposition toutes les possibilités habituelles d'un tableur de bon niveau.

Tout au plus peuvent-ils regretter la lourdeur de définition de certaines zones et la lenteur des saisies en mode recalcul automatique, heureusement « débrayable ». Mais n'est-ce pas une caractéristique incontournable de ce type de logiciel fonctionnant sur matériel 8 bits !

La facilité d'apprentissage et d'emploi, due à la technique du fenêtrage et des menus déroulants, rend Calcumat particulièrement attractif aux débutants ou aux utilisateurs occasionnels.

Mais l'originalité de ce tableur réside dans son mode Grapheur qui en quelques secondes permet de créer courbes, histogrammes, camemberts à partir des zones sélectionnées à l'écran. Ces modes de représentation, incomparablement plus parlants que des colonnes de chiffres, sont des aides importantes à l'interprétation des données.

L'insertion de légendes, de commentaires à n'importe quel endroit des graphes ainsi générés et l'édition sur imprimante produisent rapidement des rapports à la présentation soignée.

Si Calcumat est votre premier tableur, nous vous conseillons de lire et surtout de mettre en pratique la partie Initiation à Calcumat qui couvre 80 % des besoins courants d'un utilisateur (voir Partie 7, chap. 2.2.1).

Si vous avez déjà travaillé Multiplan ou un autre tableur, vous lirez avec profit « L'Edition des Cellules » ainsi que les rappels « Ce que nous avons appris ».

II. Résumé des possibilités de Calcumat

— Nombre de cellules : 260 865 (en théorie bien sûr)

soit : 1023  lignes
      : 255 colonnes
      : sur un CPC6128 environ 9 000 cellules

— Fenêtrage et menus déroulants

— Editeur de cellules de type ligne (insertion, effacement de caractère)

— Editeur de tableau complet : Couper
                                            : Copier
                                            : Coller
                                            : Trier
                                            : Exporter
                                            : Importer

— Saisie : Par ligne
              : Par colonne
              : Par recopie dans les cellules voisines

— Types de données : Libellé
                               : Nombres
                               : Formules de calcul

— Types numériques : Entier
                               : Décimal len théorie 30 décimales)
                               : Degrés : Radians
                               : Barres (représentation sous forme de...)
                               : Monétaires (F, $, etc.)

— Référentiel pour les calculs : Cellule (absolu ou relatif)
                                           : Cellule nommée
                                           : Zone

— Options : Affichage des résultats ou des formules
                : Calcul automatique ou à la demande

— Présentation : Modification de la largeur des colonnes
                       : Modification des couleurs d'écran
                       : Affichage des séparateurs de colonnes

— Calculatrice incorporée pouvant intégrer des données du tableau

— Calepin permettant la saisie de notes, l'extraction de données du tableau, l'exportation, l'importation de données vers, ou en provenance, des logiciels extérieurs

— Gestion disquette et cassette

— Gestion imprimante texte

— Gestion imprimante graphique. La DMP et la DMP2000 sont référencées)

[s=1]III. Les possibilités du grapheur

— Définition de quatre zones au maximum

— Types de représentation : Barres
                                       : Cumuls
                                       : Lignes
                                       : Secteurs circulaires

— Légendages des graphes (pas de couleur mais des trames ressortant à l'imprimante)

— Affichage d'une grille de repérage

— Exploitation des données par ligne ou par colonne (détermine le type d'affichage)

— Incorporation de textes grâce à un éditeur plein écran

— Affichage d'un graphe ou de tous les graphes simultanément (dans ce dernier cas, les textes n'apparaissent pas) par recopie d'écran sur DMP1 ou DMP2000


★ NOTE: 7e COMPLEMENT

Page précédente : 7/2.1.5.1 Budget familial (!)

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/cache
Page créée en 172 millisecondes et consultée 38 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.