APPLICATIONSCREATION MUSICAL ★ MUSIC-PRO ★

MUSIC PRO PREVIEW (AMSTRAD MAGAZINE)MUSIC PRO (CPC Magazine)MUSIC PRO (c) Music Logiciel (AM-Mag)MUSIC PRO (Tilt)Music-Pro vs. E.M.U (Amstrad Cent Pour Cent)

Après sa présence très remar quée par les amateurs de musique au salon Amstrad Expo, Charles CALLET nous confie en exclusivité son logiciel MUSIC PRO.

Après avoir allumé votre CPC (464 ou 6128), il vous suffit de tapér |CPM puis de valider. Le programme se présente sous la forme de menus déroulants avec validation à partir d'une manette de jeu ou tout simplement à partir du clavier. La composition d'un morceau passe alors par 3 étapes : l'Ecriture/le Synthétiseur, l'Editeur puis le Séquenceur.

L'ECRITURE/ LE SYNTHETISEUR

Après avoir validé l'option Ecriture, vous vous retrouvez sous l'Editeur de musique : vous pouvez alors charger, écouter, sauvegarder ou revenir au menu principal mais surtout accéder au synthétiseur.
Il s'agit là d'une des fonctions essen tielles de MUSIC PRO : la possibilité d'utiliser 40 sons entièrement programmables ainsi que 32 enveloppes de volume, 32 enveloppes de ton, 32 bruits et 20 enveloppes de bruits.
L'option son vous génère une page con tenant les 40 sons actuellement en mémoire. Elle se compose de 2 rangées de 9 colonnes : n° et nom du son, n° de l'enveloppe de volume, flag de l'enveloppe de ton...
La fonction paramètre vous offre une boîte de dialogue vous indiquant l'enveloppe de volume, l'enveloppe de ton,... ainsi que la possibilité de réglage de tous ceux-ci.

L'EDITEUR

Avec cette option, vous accédez à la grille d'Edition avec possibilité de modifier le tempo, d'écouter la musique, d'accéder aux séquences et ainsi de modi fier les notes, les sons, la durée, les séquences, le tempo. (Photo écran n° 1).

LE SEQUENCEUR

C'est cet outil qui va mettre bout à bout les séquences créées avec l'éditeur sur chacune des voix 13 au total! afin d'obtenir un morceau complet.
Pour cela, il vous faut chaîner les séquences entre elles par le biais de la fonction chaînage.
Une fois votre morceau mis au point, il ne vous reste plus qu'à le sauvegarder. 2 formats sont alors disponibles : le format MUSIC PRO : votre morceau ne pourra être chargé qu'après avoir lançé le programme MUSIC PRO ; le for mat compilé : vous pourrez écouter votre partition directement à partir du BASIC. Ainsi, vous l'incorporerez sans mal dans vos propres lolgiciels. Il vous suffira, au préalable, de lancer un petit programme (nommé test) puis de faire appel à votre chef-d'œuvre. Que demander de plus !... Le point fort de ce logiciel reste sa rapi dité d'exécution, ses nombreuses pos-
sibilités au niveau des paramètres musi eaux (réglage de l'attaque, le déclin, les enveloppes de tons de bruits et de sons, la note et son octave, la relâche...) et le nec plus ultra étant de récupérer son morceau directement à partir du BASIC. Il faut noter que celui-ci peut contenir jusqu'à 2000 notes et que le séquen ceur permet de chaîner 120 séquences différentes.

Les seuls petits points noirs consistent tout d'abord en l'utilisation du logiciel par une personne n'ayant aucune notion musicale puis en l'impossibilité d'imprimer son travail (il faut alors passer par Amstradeus pour imprimer les partitions, la compatibilité entre Amstradeus et Music Pro étant complète).
Pour les novices, il s'avère que le manuel est un peu trop simple et le logiciel un peu trop complexe. Mais de par son nom, MUSIC PRO n'est-il pas destiné aux professionnels?

Néanmoins, si vous n'êtes qu'un débutant, rassurez-vous ce programme est tout de même abordable et de plus il existe une bibliothèque de musique vendue séparément et nommée JUKE BOX !... De quoi vous faire rêver...
En outre, lorsque l'on sait que c'est à partir de ce logiciel que toutes (ou presque) les musiques des softs d'Infogra mes sont réalisées (par exemple, Les Passagers du vent n° 1. n° 2, Bivouac), il ne nous reste plus qu'à "tirer notre chapeau" à la société MUSIC LOGICIEL en lui souhaitant une longue vie et en espérant que son illustre PDG ne s'ar rêtera pas en si bon chemin...
 
Charles CALLET, musicien de métier, a fait ses débuts en informatique voilà approximativement 18 mois. A partir d'un CPC 464 équipé d'un DDI-1, il a essayé de reproduire toutes sortes de sons puis s'est intéressé alors de très près à la programmation et sorti le logiciel "Amstradeus" en mars 1986. Ce programme était écrit en BASIC avec certaines routines en assembleur. Notre musicien se mit en tête de le réécrire entièrement en langage machine tout en le complétant et c'est ainsi que naquit MUSIC PRO.

CPC n°31

★ EDITEUR: Music Logiciel (Musiciel)
★ ANNÉE: 1987
★ CONFIG: ???
★ LANGAGE:
★ LICENCE: COMMERCIALE
★ AUTEUR: CHARLES CALLET

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

File:
» Music  Pro    FRENCHDATE: 2013-09-03
DL: 258 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 98Ko
NOTE: 40 Cyls
.HFE: OUI

Advert/Publicité:
» Music  Pro    FRENCHDATE: 2019-12-19
DL: 128 fois
TYPE: image
SIZE: 525Ko
NOTE: Uploaded by hERMOL ; w2182*h1434
 

Dump disquette (version commerciale):
» Music  Pro    FRENCHDATE: 2017-05-09
DL: 81 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 38Ko
NOTE: Uploaded by CPCLOV ; 40 Cyls
.HFE: NON

Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)
★ AMSTRAD CPC ★ A voir aussi sur CPCrulez , les sujets suivants pourront vous intéresser...

Lien(s):
» Applications » Amstradeus (Amstrad Cent pour Cent)
» Applications » Guitar Companion (Computing With the Amstrad)
» Applications » Ams-Music (CPC Revue)
» Applications » Amstrad Music
» Applications » DIYFX: Envelope Editor
» Applications » Musica (CPC Revue)

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/cache
Page créée en 117 millisecondes et consultée 2946 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.