CODING ★ INITIATION A CP/M 3 - CPC n°9 ★

Initiation a CP/M (03/xx) (CPC Revue n°9)Initiation a CP/M (03/xx) (CPC Revue n°9)

Le mois dernier, nous avons décrit les commandes internes au CCP, ainsi que leurs extensions éventuelles sous CP/M Plus. Nous allons maintenant voir dans le détail les commandes externes, qui sont en fait des programmes utilitaires fournis avec CP/M.

LES COMMANDES EXTERNES DE CP/M

La liste des commandes externes possibles pour CP/M 2.2 et CP/M Plus est donnée dans le tableau 1.

Comme vous le voyez, nous avons du pain sur la planche ! Cette liste correspond aux systèmes livrés avec un 6128, nous préciserons par ailleurs le contenu exact de ce qui est livré avec un 464 ou 664 et nous expliciterons les différences éventuelles.

En fait, parmi cette liste, il y a des programmes utilitaires et des outils de développement en langage d'assemblage (ASM, ED, MAC, RMAC, DDT, SID, LINK, etc.). D'autre part, certains de ces programmes sont dans la liste CP/M Plus ou CP/M 2.2 suivant où on les trouve sur les disquettes de distribution mais fonctionnant sur les deux systèmes. Dans un premier temps, nous allons donc étudier les commandes externes se rapportant à la gestion des fichiers et du système en général.
C'est la plus simple, elle termine l'exécution de CP/M et vous remet en mode Basic AMSDOS.

Tableau 1:

 
Nom de la commandeCP/M 2.2CP/M PlusSpecifique
AMSTRAD
ASM
X
X
AMSDOS
X
XX
BOOTGEN
X
X
CLOADXX
CSAVEXX
DATEX
DDTX
DEVICEX
DISCKIT2XX
DISCKIT3XX
DRLKEYSXX
DUMPXX
EDXX
FILECOPYXX
FWRESETXX
GENCOMX
GETX
HELPX
HEXCOMX
INITDIRX
LANGUAGEX
LIBX
LINKX
LOADX
MACX
MOVCPMX
PALETTEXX
PATCHX
PIPXX
PUTX
RMACX
SETX
SET24X80XX
SETDEFX
SETKEYSXX
SETLISTXX
SETSIOXX
SETUPXX
SHOWX
SIDX
STATX
SUBMITX
SYSGENX
XREFX
XSUBX

BOOTGEN

Spécifique AMSTRAD et CP/M 2.2, permet de copier le secteur 1 piste 0 qui contient le chargeur de CP/M ainsi que le secteur de configuration d'une disquette vers l'autre. Associée à SYSGEN permet de rendre "bootable" une disquette au format système ou "vendeur".

CLOAD

Spécifique à AMSTRAD et au CP/M 2.2, cet utilitaire permet d'effectuer un transfert cassette vers disquette.
Voici sa syntaxe : CLOAD "Nom Fichier cassette" Nom fichier disquette.
Si le premier caractère du nom du fichier cassette est un "!", alors les messages du gestionnaire cassette sont supprimés.
Si le nom du fichier cassette est absent, on charge le premier fichier trouvé. Si le nom du fichier disquette est absent, on prend le nom du fichier cassette comme nom du fichier disquette.
Exemple :
CLOAD "FICHIERS" FICHIERS.DAT.
CLOAD CASSETTE.001.

CSAVE

Spécifique à AMSTRAD et au CP/M 2.2 cet utilitaire permet d'effectuer un transfert disquette vers cassette..
Voici sa syntaxe : CSAVE Nom fichier disquette "Nom fichier cassette" 0 ou 1.
Si le premier caractère du nom du fichier cassette est un alors les messages du gestionnaire sont supprimés.
Si le nom du fichier cassette est omis, on prend le nom du fichier disquette. Si les deux noms sont présents, alors le troisième paramètre permet de choisir la vitesse
de sauvegarde 0 pour 1000 bauds et 1 pour 2000 bauds.
Exemples :
CSAVE TEXTE4.TXT "TEXTE 4" 1
CSAVE DONNEES

DATE

Présente en CP/M Plus uniquement, cette commande permet de mettre à jour la date et l'heure que le système gère et qui sont éventuellement associées aux fichiers dans le catalogue afin de connaître, par exemple, la date et l'heure de création d'un fichier. Voici les différentes syntaxes possibles :
DATE :
Visualise date et heure courantes.
DATE C :
Visualise date et heure de façon continue. Retour au CCP par frappe d'une touche.
DATE 01/24/86 10:30:00 Mise à la date et à l'heure. Attention, la date est sous la forme MOIS/JOUR/AN.
DATE SET :
Idem mais avec questions, réponses.

DEVICE

Présente uniquement en CP/M Plus, cette commande permet de gérer les relations entre périphériques logiques et périphériques physiques attaqués en liaison série (RS 232) et de fixer les caractéristiques de l'écran.
Les périphériques physiques sont :
– L'écran et le clavier désignés par CRT.
– L'imprimante désignée par LPT.
– Le périphérique "vidé" désigné par NULL.
Les périphériques logiques sont :

– La console désignée par CON: et qui se subdivise en :
– clavier désigné par CONIN:
– écran désigné par CONOUT:
– Le périphérique auxiliaire désigné par AUX: est subdivisé en :
– entrée auxiliaire désignée par AUXIN:
– sortie auxiliaire désignée par AUXOUT :
– L'imprimante du système désigné par LIST :
Comme vous pouvez le constater, les noms de périphériques logiques sont suivis de Par défaut, CON: est assignée au périphérique physique CRT, et LST: est assignée à LPT.
La commande DEVICE sert dans des cas très particuliers corfime pour brancher une imprimante série par l'interface RS 232 ou connecter deux machines entre elles, toujours avec l'interface RS 232 our effectuer des transferts de fichiers.
A)
a) device
Physical Devices:
I+lnput, O+OutPut, S=Serial,X=Xon-Xoff
CRT    NONE   IO       LPT   NONE  0
Current Assignments:               ; Les périphériques physiques et les assigna-
CONIN:   = CRT                    ; tions des périphériques logiques.
CONOUT:  = CRT
AUXIN:   = Null Device
AUXOUT:  = Null Device
LST: = LPT
Enter new assignment or hit RETURN
A)device lpt
Physical Device:  LPT               ; Les caractéristiques du périphérique physi-
Baud Rate:        NONE             ;  que LPT.
Characteristics: OUTPUT
               ;  PARALLEL
 

Voici les 4 syntaxes possibles de cette commande :

– Forme 1 : DEVICE (NAMES | VALUES | per.physique | per.logique).
– Forme 2 : DEVICE per.logique = per.physique (option) (,per. phys. (option),... ).
– Forme 3 : DEVICE per. physique (option).
– Forme 4 : DEVICE CONSOLE [PAGE | COLUMNS = xx | LINES = xx].
Option peut contenir [XON | NOXON | Vitesse].

– XON active le protocole série XON/OFF.
– NOXON pas de protocole de transfert.
– Vitesse est la vitesse en Bauds et va de 50 à 1 9200.

A) date set
Enter today's date (MM/DD/YY): 02/15/86
Enter the time (HH:MM:SS): 09:49:00
Press any key to set time
A) date Un exemple de mise à jour de la date et de
Sat 02/15/86 09:49:15 l'heure.

Ces options n'ont de sens que pour un périphérique série. Voyons quelques exemples : DEVICE : affiche les périphériques physiques présents avec leurs caractéristiques, puis donne les assignations de périphériques logiques.

DEVICE NAMES : liste des périphériques physiques.
DEVICE VALUES : liste des assignations périphériques logiques. DEVICE LPT : donne les caractéristiques du périphérique physique LPT.
DEVICE CON OUT-LPT, CRT : assigne la sortie console à la fois à l'écran et à l'imprimante. DEVICE CONSOLE Î PAGE

CPC n°9

★ ANNÉE: ???
★ AUTEUR: Francis VERSCHEURE

Page précédente : Initiation a CP/M (02/xx)

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/cache
Page créée en 125 millisecondes et consultée 977 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.