CODING ★ INITIATION A CP/M (04/XX)|CPC REVUE N°10) ★

Initiation a CP/M (04/xx) (CPC Revue n°10)

DISCKIT2, DISCKIT3

Cet utilitaire existe en deux versions : DISCKIT2 pour CP/M 2.2 et DISCKIT3 pour CP/M Plus. Propre à l'AMSTRAD, ils sont, en plus, propre au 6128.

Cet utilitaire permet d'effectuer des copies de disquettes, que l'on possède un ou deux lecteurs, et de formater des disquettes.

L'utilisateur est guidé par des menus utilisant les touches de fonction. Rappelons simplement le rôle de chaque format possible :

  • Format système CP/M 2.2 : 2 pistes sont réservées au système et contiennent l'amorce ainsi que le CP/M. L'utilitaire demande d'insérer une disquette système CP/M 2.2 et il en lit les pistes réservées.
    Ces pistes sont alors copiées après formatage sur la disquette que l'on initia-lise au format système, ce qui rend cette disquette "bootable".
  • Format système CP/M Plus : 2 pistes sont réservées au système de façon à conserver la compatibilité avec le format précédent, mais en fait elles ne sont pas utilisées. Seule est présente l'amorce sur le secteur 0 de la piste 0. Le rôle de cette amorce est de charger le système qui se trouve dans un fichier .EMS. Une disquette formatée à ce format n'est donc réellement "bootable" qu'une fois que l'on y a copié avec PIP le système contenu dans C10CPM3.EMS dans le cas du 6128.
  • Format dit "vendor" ou vendeur : c'est un format système mais qui ne comprend pas le CP/M ou l'amorce. Utilisé par les vendeurs de logiciels pour fournir une disquette prête à être rendue "bootable" par l'utilisateur.
  • Format données : pas de piste réservée, permet de stocker le maximum d'informations mais ne permet pas de rendre la disquette "bootable" après coup si on le désire. A utiliser pour formater des disquettes utilisées sous AMSDOS ou sous CP/M Plus.

FILECOPY

Propre au CP/M 2.2 d'AMSTRAD. Permet la copie de fichiers avec un système à un seul lecteur. Dialogue avec l'utilisateur pour lui demander d'insérer les disquettes source et destination au moment voulu.

Exemples :

FILECOPY ESSAI.ASM Copie du fichier ESSAI.ASM.
FILECOPY *.COM Copie de tous les fichiers en .COM.

A>
A>filecopy pip.com

FILECOPY V2.1

Please insert SOURCE disc into drive ft then press any key!_

Copying started. . . .

Please insert DESTINATION disc into drive ft then Press any Key:_
PIP .COM Copied.

Copying complete

Please insert a CP/M system disc into drive ft then press any keyl.

FILECOPY V2.1 finished

HELP

Propre à CP/M Plus permet à l'utilisateur d'avoir sous la main une aide permanente lui donnant des exemples sur l'utilisation des commandes et utilitaires. Deux défauts : occupe 82 k sur la disr quette et est rédigé en anglais I

INITDIR :

Propre à CP/M Plus, cet utilitaire permet d'initialiser les secteurs du dialogue afin de réserver des postes pour la gestion de la date et de l'heure associée aux fichiers. Ne doit être effectuée que sur chaque disquette pour laquelle on a l'intention d'activer la gestion date/heure pour les créations, accès ou mise à jour des fichiers.

Cette activation est effectuée par la commande SET.

Pratiquement chaque secteur logique de 128 octets appartenant au catalogue est organisé en trois postes pour des noms de fichiers, et un quatrième poste qui a sa position 0 initialisée à 21H pour signaler qu'il s'agit d'un poste réservé au stockage des dates et heures des trois postes de fichiers. Comme cet octet correspond à un numéro d'utilisateur 33, ceci vous explique le pourquoi de notre remarque du mois dernier concernant les protections par numéro d'utilisateur invalide.

A)
A) initdir a:

INITDIR WILL ACTIVATE TIME STAMPS FOR SPECIFIED DRIVE.
Do you want to re-format the directory on drive: A (Y/N)? y

A>

A> initdir a:

INITDIR WILL ACTIVATE TIME STAMPS FOR SPECIFIED DRIVE.

Do you want to re-format the directory on drive: A (Y/N)? y
Directory already re-formatted.

Do you want to recover time/date directory space (Y/N)? y

La deuxième utilisation d'INITDIR est l'opération inverse de la précédente. Si l'utilitaire détecte la présence de postes réservés aux datations, il demande à l'utilisateur si celui-ci veut les récupérer. Dans ce cas, ces postes sont récupérés pour le stockage de noms de fichiers. Dans les deux cas, les fichiers présents sur la disquette ne sont pas touchés. Cependant, il est bien sûr préférable d'effectuer un INITDIR tout de suite après le formatage, de façon à pouvoir activer de suite les datations.

Nous continuerons notre étude des commandes se rapportant à la gestion des fichiers et du système le mois prochain.

CPC n°10

★ ANNÉE: ???
★ AUTEUR: Francis VERSCHEURE

Page précédente : Initiation a CP/M (03/xx)

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/cache
Page créée en 739 millisecondes et consultée 8 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.