CODINGCLASSEURS WEKA ★ Comment exploiter toutes les ressources et augmenter les performances de votre AMSTRAD CPC ★

5/10.4.1 - Jeux de pointsCoding Classeurs Weka

5/10.4.1 Jeux de points

L'idée directrice de ces quelques petits programmes est de faire correspondre à tout point de l'écran un nombre z fonction plus ou moins compliquée des coordonnées x et y du point écran et dont la valeur absolue autorisera le tracé si elle est divisible par 2 et ne l'autorisera pas si elle n'est pas multiple de 2.

Ce critère apparaît en ligne 100 dans chacun des programmes.

Trois fonctions différentes vous sont proposées ici, et comme vous pouvez le constater, chacune de ces fonctions conduit à un graphisme différent et pour le moins original. Les valeurs de « a » et « b » sont en fait les points de départ du balayage d'une portion d'un plan fictif. Le nombre « cote » est en fait la longueur du côté d'un carré de ce plan et dont le coin inférieur gauche se situe en [a, b].

A chacun des points de ce carré, on fait correspondre un point de votre écran, celui-là bien réel. Les coordonnées du plan-écran étant ici « i » et « j ». Le balayage de l'écran se fait aux lignes 40 et 50, la transformation en 60 et 70 et le calcul de la fonction « z » en 80.

Page précédente : 5/10.4 - Graphicomanies (9e complément)

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/cache
Page créée en 113 millisecondes et consultée 311 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.