CODINGCLASSEURS WEKA ★ CLASSEURS WEKA : Comment exploiter toutes les ressources et augmenter les performances de votre AMSTRAD CPC ★

3/4 CP/M Plus : définitions, rappels et utilisations - IV. Ordres évoluésCoding Classeurs Weka

DISCKIT3

Utilitaire disque de haut niveau permettant de :

  • copier,
  • formater,
  • vérifier un disque.

La copie se fait d'une unité de disque sur une autre ou d'une unité de disque sur elle-même.
Le formatage est la phase préalable à toute utilisation d'un disque vierge. Le disque peut être formaté en données ou en système.
La vérification permet de comparer deux disques entre eux pour vérifier s'ils sont identiques. Pratiquement, cette étape est dans la plupart des cas inutile, car le lecteur de disquettes AMSTRAD est très fiable.

DISCKIT3 utilise la zone TPA (transcient program area, voir 3/3) pour minimiser les accès disques de la manière suivante :

La copie d'une face de disquette se fait en 3 fois.

ED

  • Format ED (Fichier en entrée) ((d:) Fichier en sortie)

Editeur de lignes.

ED permet de saisir des fichiers textes. Sans avoir la prétention d'être un traitement de textes performant, il permet cependant de saisir facilement des fichiers SUBMIT, par exemple.

Les commandes utilisées dans ED sont les suivantes :

  • nA définit un buffer RAM de n lignes.
  • 0A définit un fichier RAM jusqu'à ce qu'il soit à moitié plein.
  • #A définit un fichier RAM jusqu'à ce qu'il soit plein.
  • B, - B Pointeur de ligne en début (B) ou en fin ( - B) de buffer.
  • nC, -nC Pointeur de ligne n caractères plus loin (nC) ou n caractères plus haut ( - nC).
  • nD, -nD Efface n caractères après la position courante (nD), ou avant la position courante (-nD) du pointeur.
  • E Sauvegarde le buffer et retourne sous CP/M +.
  • Fch (^Z) Cherche la chaîne ch. H Sauve le buffer et retourne sous éditeur.
  • I< cr > Passe en mode insertion.
  • Ich(^Z) Insère une chaîne à la position courante du pointeur ligne.
  • Jch1^Zch2^Z Juxtapose les chaînes ch1 et ch2.
  • nK, - nK Efface n lignes à partir de la position courante du pointeur vers le bas (nK) ou vers le haut (-nK).
  • nL, -nL, OL Déplace n lignes à partir de la position courante du pointeur de lignes.
  • nM Cde Exécute la commande « Cde » n fois
  • n, -n Déplace le pointeur de ligne de n lignes vers le bas (n) ou vers le haut ( - n) et affiche la nouvelle ligne pointée.
  • n: Déplace le pointeur à la ligne n et l'affiche.
  • :n Cde exécute la commande jusqu'à la ligne n.
  • Nch (aZ)R Recherche étendue
  • 0 Retourne au fichier original.
  • np, -nP Déplace le pointeur de lignes 23 lignes vers le bas (nPI ou vers le haut (-nP) et affiche ces 23 lignes.
  • Q Abandonne le fichier en mémoire et retourne sous CP/M +.
  • Rfi(^Z) Lit le fichier « fi » et le place dans le buffer.
  • Sch1^Zch2 Substitue ch2 à ch1.
  • nT, -nT, OT Affiche n lignes.
  • U, -U Convertit les caractères d'une ligne en majuscules. V, -V Numérotation/non numérotation des lignes.
  • OV Affiche l'espace libre dans le buffer.
  • nW Ecrit n lignes sur le fichier disque.
  • OW Ecrit sur disque jusqu'à ce que le buffer soit à moitié plein.
  • nXfi^Z Ecrit n lignes sur le fichier « fi » spécifié.
  • OXfi^Z Efface le fichier « fi » spécifié.
  • nZ Attend n secondes.

Nous allons créer un fichier sous ED pour nous habituer à manipuler ses commandes.

ED TEST.COM (nom du fichier sur lequel on va travailler) NEW FILE (ce fichier n'existe pas sur le disque) :

*1 (entrée dans le mode « insertion »)

1 : CE FICHIER VA SERVIR

2 : DE TEST POUR LE

3 : PROGRAMME ED.COM

4 :

: *B (passage en ligne 1)

1 : * — P (affichage des 23 premières lignes)

1 : CE FICHIER VA SERVIR

2 : DE TEST POUR LE

3 : PROGRAMME ED.COM

1 : *Q (sortie du programme)

Q-(Y/N)?N

1 : * 3T (affichage des 3 prochaines lignes)

1 : CE FICHIER VA SERVIR

2 : DE TEST POUR LE

3 : PROGRAMME ED.COM

1 : *OV (mémoire libre ?)

39969/40027 (mémoire libre/mémoire totale en octets)

1 : — V (pas de numérotation de ligne)

*V (numérotation de ligne)

1 : * - 10 (remonte de 10 lignes)

1 : CE FICHIER VA SERVIR

1 : *2 (descend de 2 lignes)

3 : PROGRAMME ED.COM 3 : *-10

1 : CE FICHIER VA SERVIR

1 : *FPOUR^Z (cherche la chaîne « POUR »)

2 : * 1 (chaîne « POUR » trouvée en ligne 2)

3 : PROGRAMME ED.COM

HELP

Donne des informations sur les mots-clés de CP/M +. HELP fonctionne par niveaux hiérarchiques.

Un mot-cié peut avoir une ou plusieurs options qui, elles-mêmes, peuvent avoir une ou plusieurs options, etc.

Par exemple :

SET possède les options LABEL, PASSWORD, ATTRIBUTES, DEFAULT, TIME-STAMPS et DRIVES.

Pour avoirdes informations sur l'option LABEL de SET, tapez SET LABEL

LABEL nous indique que des exemples peuvent être obtenus en tapant EXAMPLES. Il faudra taper SET LABEL EXAMPLES pour avoir les informations concernant les exemples proposés pour SET LABEL.

SUBMIT

  • Format : SUBMIT (Argument)...(Argument).

Permet d'exécuter un fichier différé (souvent, batch ou subm'rt) en lui passant 0, 1 ou plusieurs arguments dans la limite de 10.

Une ligne d'un fichier SUBMIT peut contenir :

  • une commande CP/M+ avec 0, 1 ou plusieurs paramètres repérés par $0 à $9,
  • une ligne de demande d'entrée,
  • un nom de programme avec des paramètres repérés par $0 à $9.

La longueur d'une ligne doit être inférieure ou égale à 135 caractères.

Le fichier « PROFILE.SUB » est un SUBMIT particulier : à chaque initialisation (boot) de l'ordinateur ou lors de l'activation de CP/M +, le fichier PROFILE.SUB est exécuté s'il est présent sur la disquette courante.

Le passage de paramètres se fait de la façon suivante :

Appel du SUBMIT « ESSAI » en passant les paramètres « DIR » et « B: » : SUBMIT ESSAI DIR B:.

Dans le programme SUBMIT :

RENAME $2TOTO = TITI Renomme TITI en TOTO sur disque B:.
$1  Affiche le directory pour vérifier que le fichier a bien été renommé.

Page précédente : 3/4 CP/M Plus : définitions, rappels et utilisations - III. Utilitaires

CPCrulez[Content Management System] v8.75-desktop/cache
Page créée en 480 millisecondes et consultée 316 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.