CODINGCLASSEURS WEKA ★ Comment exploiter toutes les ressources et augmenter les performances de votre AMSTRAD CPC ★

3/2 - AMSDOS : Définitions, rappels et utilisationsCoding Classeurs Weka

AMSDOS n'est pas un système d'exploitation en tant que tel, puisqu'il ne gère qu'une des deux fonctions d'un système d'exploitation : les entrées/sorties disques.

AMSDOS se compose d'un ensemble de mots-clés activables depuis le langage BASIC, en mode direct comme en mode programme. Pour les distinguer des autres mots-clés, ils sont précédés d'une barre verticale. Ils permettent de gérer deux lecteurs de disquettes et un lecteur de cassettes ( effacer et renommer un fichier ou un ensemble de fichiers disque, et définir des « USER » ).

MOTS-CLÉS ET LEUR UTILISATION

Voyons en détails la fonction de chaque mot-clé, et comment les utiliser en nous appuyant sur des exemples précis.
Nous avons réparti les mots-clés d'AMSDOS en trois groupes :

I. Gestion des unités de disquettes :

  • |A, |B, |DISC, |DISC.IN, |DISC.OUT, |DRIVE

II. Gestion de l'unité de cassettes :

  • |TAPE, |TAPE.IN, |TAPE.OUT

III. Utilitaires :

  • |DIR, |ERA; |REN, |USER

Leur sens est indiqué ci-après.

I. Gestion des unités de disquettes

|A
Définit le lecteur de disquettes vers lequel s'effectueront les entrées/sorties comme étant le drive interne.
Synonyme : |DRIVE, "A"

Si vous ne possédez qu'un lecteur de disquettes, il sera forcément identifié par |A et cette commande sera implicite à la mise en marche de la machine.

|B
Définit le lecteur de disquettes vers lequel s'effectueront les entrées/sorties comme étant le lecteur externe.
Synonyme : |DRIVE, "B"

Si vous ne possédez qu'un lecteur de disquettes, une telle commande provoquera l'apparition du message d'erreur « Drive B: disk missing » dès la chute du « time-out » du driver disque. Ce message indique qu'aucun lecteur n'est connecté sur l'unité B.

|DISC
Les entrées/sorties des données se feront sur disquette (à opposer à |TAPE). Cette commande équivaut aux commandes « |DISC.IN » et « |DISC.OUT» cumulées.

|DISC.IN
La lecture des données se fera sur disquette.
Cette commande est à utiliser plutôt que « :DISC » si vous désirez différencier les supports magnétiques d'entrée et de sortie.
Par exemple, pour lire sur lecteur de disquettes et pour écrire sur lecteur de cassettes, il faudra faire : |DISC.IN et |TAPE OUT.

|DISC.OUT
L'écriture des données se fera sur disquette.
Cette commande est à utiliser plutôt que « : DISC » si vous désirez différencier les supports magnétiques d'entrée et de sortie.
Par exemple, pour lire sur lecteur de cassettes et pour écrire sur lecteur de disquettes, il faudra faire : |TAPE.IN et |DISC.OUT

|DRIVE, < Chaîne alphanumérique >
Cette commande a pour équivalents :

  • |DRIVE, "A"   |A 
  • et  |DRIVE, "B"   |B

De même que pour |B, si vous possédez un seul lecteur de disquettes, la commande IDRIVE, « B » provoquera l'apparition du message d'erreur « Drive B: disk missing » à la chute du « time-out » du driver disque.
Sur votre CPC 664 ou CPC 61 28, vous avez connecté deux lecteurs de disquettes et un lecteur de cassettes, et vous voulez définir la direction des entrées/sorties.

10 MODE 2:PRINT "Choix de la direction de l'I/O sur le support"
20 INPUT "Entrez 1) K7 ou 2) Disquette" ; I
30 IF I =  1 THEN |TAPE.IN:GOTO 60
40 INPUT "Disquette A ou B" ; L$
50 IF L$ = "A" THEN |A:|DISC.IN ELSE |B:|DISC.IN
60 INPUT "Sortie 1)K7 ou 2|Disquette" ; I
70 IF I = 1 THEN |TAPE.OUT ELSE |DISC.OUT

Ligne 30 : Entrée sur cassette,
Ligne 50 : Entrée sur disque A: ou B:
Ligne 70 : Sortie sur cassette ou sur disquette.

II. Gestion de l'unité de cassettes

|TAPE

Les entrées/sorties des données se feront sur cassette après cette commande (à opposer à |DISC). Equivaut aux commandes « |TAPE.OUT » ,  et « |TAPE.IN » cumulées.

|TAPE.IN
La lecture des données se fera sur cassette à la suite de cette commande.
Cet ordre est à utiliser plutôt que |TAPE si vous désirez différencier les supports magnétiques d'entrée et de sortie (Cf. exemple ci-dessous).

|TAPE.OUT
L'écriture des données se fera sur cassette à la suite de cette commande.
Cet ordre est à utiliser plutôt que |TAPE si vous désirez différencier les supports magnétiques d'entrée et de sortie (Cf. exemple ci-dessous).

Remarque :
Reportez-vous au chapitre 4/1 pour avoir des détails sur l'utilisation des ordres BASIC de lecture/écriture sur cassette ( CAT, CHAIN, PRINT#, OPENIN, LOAD, etc.).

III. Utilitaires

|DIR [, < Chaîne alphanumérique>]

Affiche le catalogue (DIRectory) de la disquette selon l'ordre d'entrée des fichiers sur la disquette.

La chaîne alphanumérique peut prendre les valeurs suivantes :

  • Inexistante :

Donne la liste de tous les fichiers sur USER 0

  • Nom de lecteur, par exemple « B: » : B" Donne la liste de tous les fichiers présents sur « B:' » et retourne sur le lecteur courant en fin d'affichage.
  • *.COM : Donne la liste de tous les fichiers d'extension « .COM »
  • PI* .COM : Donne la liste de tous tes fichiers commençant par « PI » et d'extension « .COM »
  • P7E.EXE : Donne la liste de tous les fichiers de trois lettres dont la première est « P », la deuxième est quelconque, la troisième est « E » et dont l'extension est « .EXE »
  • AMSDOS.COM : Fait apparaître le fichier « AMSDOS.COM «s'il existe sur la disquette.

Remarque :
La place disponible sur la disquette est systématiquement donnée en fin * d'affichage sous la forme :

« XXX K Free »

|ERA, < Chaîne alphanumérique >
Efface le ou les fichier(s) correspondant à la chaîne alphanumérique citée.
Par exemple, |ERA, "*.BAK" effacera tous les fichiers d'extension « .BAK ».
Si le ou les fichier(s) cité(s) n'existe(nt) pas sur le disque, le message suivant apparaîtra : « ??????.ext not found »
Si le disquette concernée est protégée, le message suivant apparaît : « Drive A: disk is write protected » « Retry, Ignore or Cancel ? »

|REN, < Chaîne alphanumérique 1 >, < Chaîne alphanumérique 2 >
Rebaptise le nom d'un fichier. Les chaînes 1 et 2 peuvent avoir l'allure suivante :

NOM.EXT, .Aft
ou USER n:NOM.EXT

Ainsi,  il est possible de changer l'« USER » d'un fichier par cette commande.

Exemple :
Soit le fichier « 0:FILE.BAS » ( donc sous USER 0 ) que nous voulons transférer sous USER 15. Il faudra faire : |REN, "15:FILE.BAS", "0:FILE BAS"
Le « 0 » est optionnel ; s'il est omis, il prendra par défaut la valeur de l'USER courant.

Pour visualiser le fichier « renommé », il faudra faire : |USER, 15 et |DIR.

|USER,  [, < Nombre entier entre 0 et 15 >]
Définit un « sous-directory » dans lequel les commandes d'entrées/sorties disquettes vont être restreintes. Ainsi, par exemple, si nous passons sous IUSER,3 et que nous stockons un programme ou un fichier, il ne sera visible que sous USER 3. Si nous repassons sous USER 0 (USER affecté à la mise sous tension de la machine), et que nous faisons :DIR, le programme ou fichier stocké sous USER 3 n'apparaîtra pas. Cette commande est utile pour séparer des applications qui se trouvent sur un même disque.

Par exemple, USER 0 contiendra un traitement de textes, USER 1 des jeux, USER 2 des fichiers de données, etc.

Remarque sur les RSX (Résident System extension) :
Les RSX sont des commandes définies par l'utilisateur et précédées d'un « | » pour les différencier des commandes internes au BASIC comme « PRINT », « GOTO », etc.
Ces commandes sont à différencier des commandes AMSDOS, et nous verrons comment les utiliser ( voir Partie 4 chap. 2.4 )

PROGRAMMATION EN AMSDOS

Les possibilités d'AMSDOS sont assez limitées. Mais nous voyons qu'elles représentent une bonne extension au langage BASIC des 464, 664 et 6128. En effet, elles peuvent être incorporées dans un programme et être utilisées comme des instructions internes au BASIC.

Page précédente : 3/1 - Introduction au DOS

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/cache
Page créée en 903 millisecondes et consultée 1452 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.