PEOPLES ★ MARIA WHITTAKER ★

Maria WhittakerMaria Whittaker - Gallery (1/2)Maria Whittaker - Gallery (2/2)

Maria Whittaker , l'héroine féminine de la série Barbarian sur Amstrad CPC. La greluche qui a fait fantasmer les trentainaires d'aujourd'hui, la Britney Spears des années 80 des jeux vidéo...  En 1987, Palace Software, après avoir réalisé notamment le méga hit Cauldron, publie un jeu de combat (assez rare à l'époque !) : BARBARIAN, THE ULTIMATE WARRIOR. Si Barbarian a connu un succès mondial, c'est avant tout à cause de la campagne publicitaire mis en place pour ce jeu. L'idée de génie consista à engager la très plantureuse Maria pour poser pour les affiches publicitaires destinées à la presse écrite.

Barbarian est un jeu clairement inspiré du grand succès cinématographique : Conan le barbare de Dino de Lorentis qui révéla Arnold Schwarzenegger.

La photo que tous les boutonneux de l'époque ont pu admirer.
Comment ne pas acheter le jeu après çà ???
Bravo à Palace Software pour ce coup marketing prodigieux !

A cette époque, les jeux de combats étaient assez rares, nous sommes quatre ans avant Street Fighter 2. Barbarian deviendra autant célèbre pour ses qualités vidéo-ludiques que pour le scandale qu'il a provoqué : les poses de Maria et la violence du jeu. Un jeu culte.

Barbarian fera fantasmer toute une génération de gamers à cause de la pochette du jeu qui montrait la charismatique Maria Whittaker à moitié nue aux coté de Michael van Wijk. La plupart des joueurs sur Amstrad avaient entre 10 et 16 ans, tous obsédés sexuels donc... Alors imaginez une fille qui pose à moitié à poil pour un jeu vidéo !

Il va de soi que le très petit bikini porté par Maria Whittaker a provoqué le courroux des autorités religieuses ( choquées par l'association entre un jeu vidéo et l'érotisme flagrant de la publicité ) et des féministes ( pour qui les photos donnaient une vision dégradante de la femme )... Et comme toujours, cette polémique a fait les affaires de Palace Software. Il faut reconnaître que Barbarian n'est pas un jeu franchement exceptionnel et il est pourtant devenu un best-seller et l'un des jeux micros les plus populaires qui soit !



Je n'allais bien sûr pas parler de Maria Whittaker sans une gallerie photos

Avant d'être model de charme en 1983 , Maria fit partie des « Hill's Angel » dans deux épisode du Benny Hill Show .

Elle commence - comme d'autre filles en « Page Three » comme Samantha Fox et Kathy Lloyd - sa carrière en 1985, dans un journal anglais « News of the world » , en posant « topless » c'est à dire la poitrine nue et ce sur l'initiative de sa chère maman ( la brave femme ) qui avait envoyé des photos de vacances au dit canard. Notons qu'elle n'avait alors que 16 ans. D'ailleurs si vous êtes forts en calcul , vous n'aurez pas manqué de remarqué que Maria n'est aujourd'hui âgée que de 34 ans, la moyenne du CPCiste ;)

Elle est alors devenue un nom connu, après la « Page Three du Sun elle est apparu dans les films suivant : « Whoops Apocalypse » en 1986 en tant que simple pin-up puis dans « Tank Malling »  ( a Aussi appelé « Beyond Soho » ou « Double Cross » ) sortie en 1989.


Dans la foulée , elle à également sortie deux titres solo « Stop Right Now » et « The Wrong Guy » sous le label Big Wave , qui est tombé dans l'oublie.

Parce qu'on ne peut pas rester une éternel jeune première toute ca vie ..

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Bonus:
» Maria_Whittaker__POSTER_OFFERDATE: 2012-12-23
DL: 474 fois
TYPE: image
SIZE: 179Ko
NOTE: w608*h875

Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)
★ AMSTRAD CPC ★ A voir aussi sur CPCrulez , les sujets suivants pourront vous intéresser...

Lien(s):
» Games » Palace Software - the Secret Of Success (Amstrad Computer User)
» Peoples » Maria Whittaker - Gallery (2/2)
» Games » Richard Joseph - Palace Software (Joystick Magazine)
» Peoples » Maria Whittaker - Gallery (1/2)
» Info » Jean-Luc Di Maria

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.75-desktop/c
Page créée en 083 millisecondes et consultée 7558 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.