PEOPLES ★ LA RUÉE VERS L'AMSTRAD ★

La Ruee Vers l'Amstrad|Science et Vie Micro)

L'AMSTRAD, ORDINATEUR familial vendu 3 000 F seulement avec un moniteur monochrome et un magnétophone incorporé, est en train de faire un malheur. Il y a un an, on se ruait sur les Oric Aujourd'hui, on assiège les revendeurs pour avoir de l'Amstrad. L'offre n'y suffit pas. D'où, parfois, des incidents, comme nous l'écrit M. Peltier, de Juan-les-Pins.

"Mardi 18 décembre 1984. Je passe commande d'un ordinateur Amstrad CPC 464 monochrome à la Société SED, 88, route de Turin, à Nice, qui prétend être approvisionnée jeudi après-midi. Jeudi 18 h : je me rends au siège de ladite société pour y prendre livraison de la chose. Evidemment, il n'est pas arrivé, mais on va le recevoir demain après-midi. Le responsable des ventes que je questionne sur la raison de la difficulté de se procurer cette machine dans le commerce me déclare tout fièrement que si les autres sociétés n'en ont pas ou très peu, c'est parce que, lui, a acheté tout le stock d'Amstrad France et que les machines leur parviendront par conséquent en quantité.

Vendredi 17 h : je contacte SED au téléphone et demande à la secrétaire si les machines sont arrivées. La réponse étant affirmative, je lui donne mon nom afin de savoir si je fais partie des personnes susceptibles d'être livrées immédiatement. Réponse: oui, vous pouvez venir le chercher tout de suite. Je monte donc dans ma voiture, direction SED (à plus de 30 km de chez moi), et m'y rends illico. Arrivé sur place, grosse agitation, humeur agressive dans l'air.

Je demande à prendre ma machine, et là, on me répond que je ne peux être livré (il est 18 h 15 soit 1,5 h après mon coup de fil). Je tempête, fais scandale et apprends queje ne suis pas le seul dans ce cas : plusieurs personnes sont présentes, dont trois on fait 150 km pour se faire livrer, à réclamer sans obtenir gain de cause. Je demande donc la raison de ce refus. Réponse : on ne dispose que de 48 machines. Où sont donc les nombreuses machines (vous savez, la quasi-totalité du stock d'Amstrad France !) promises? Soi-disant bloquées en douane (tiens, mais je croyais qu'elles provenaient de l'importateur français!?). Bref, malgré vociférations, quolibets et réprimandes multiples et justifiées, nous voici Grosjean comme devant, à nous être déplacés, pour certains de fort loin, et sans Amstrad à ramener à nos petites familles impatientes de recevoir leur cadeau de Noël"...

SVM n°14 (FEV 1985)

CPCrulez[Content Management System] v8.75-desktop/c
Page créée en 148 millisecondes et consultée 1027 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.