PEOPLES ★ AMSTRAD DES MICKEYS! ( HEBDOGICIEL - 10 Janvier 1986 ) ★

AMSTRAD DES MICKEYS! ( HEBDOGICIEL - 10 Janvier 1986 )

Eux aussi ! Des dieux de la micro, ça n'existe pas. Amstrad avait pourtant pris le bon chemin. Malheureusement, personne n'est infaillible et nous avons commencé à recevoir divers échos de gens pas contents. Après une subtile enquête, nous vous livrons tout chaud nos résultats.
DES VRAIS DE VRAIS

Fin 1984, une agréable surprise attendait les acheteurs potentiels de micro familiale. Amstrad, sorti de la HI-FI se lançait dans la micro tout feu tout flamme.  Le CPC 464 nous avait paru alors comme le meilleur ordinateur du moment, nous en avions conclu « cet ordinateur est dangereux ». Et il l'était. pour Commodore, Oric et Sinclair qui depuis sa sortie ont de plus en plus de mal à retrouver leur jeunesse. Le CPC à l'époque, c'était presque une légende, un micro, son lecteur de cassettes et un moniteur couleur ou monochrome pour un prix imbattable, c'était un peu la recette magique pour ne pas se planter. Voilà un peu plus d'un an qu'Amstrad s'est tancé dans tel micro, en un an, les choses ont changé. La famille s'est agrandie avec le CPC 664 et le 6128. Avec ces deux nouvel les bécanes et leur succès, Amstrad introduisit en France le standard 3 pouces pour les disquettes. Tiens, les disquettes, on commence par là ? C'est ce qui fait enfer le plus, non ?

POUCE !

Lors du dernier Sicob, Alan Michael Sugar, le super boss d'Amstrad, nous avait réservé l'annonce de la baisse du prix des disquettes 3" dont il avait le monopole. Il s'annonçait comme étant capable d'inonder le marché européen à lui fout seul. La baisse des disquettes de 70 à 35 francs était grandement attendue, la France devenait le pays ou la disquette 3" était la moins chère, c'était le bon temps, tout cela a bien changé.

Oh, si vous avez un Amstrad ou un Oric , vous devez bien vous en être rendu compte : partout en France, les disquettes 3 pouces sont introuvables ou alors en très petites quantités et à un prix du genre 60 balles, soit près du double du prix officiel. Qu'a-t-il bien pu se passer ? Pourquoi en 6 mois la disquette 3" est-elle devenue une denrée si rare?

Lecteur 3 extern pour Oric
Lecteur 3" extern pour Oric

Tout bêtement parce que Sugar s'était un peu planté dans ses prévisions. Oh, pas beaucoup, certes, a peine de quelques centaines de milliers de pièces par mois. Une goutte d'eau, lorsqu'on est à la tète de la boîte de micro-informatique qui a eu la croissance la plus forte en 1985. Toujours est-il qu'il a passé des commandes totalement insuffisantes de disquettes vierges. Et malgré l'afflux de commandes, il ne se décide toujours pas à mettre en route des unités de production beaucoup plus importantes.Un détail amusant : certaines personnes ne croient plus du tout au standard trois pouces, à tel point qu'on a même vu apparaître en Allemagne un Schneider (c'est le nom de code de l'Amstrad, là-bas) modifié avec un lecteur 3 pouces et demi Intégré. Bidouillage maison... Après tout, vaut mieux dire lecteur d'Hebdogiciel que lecteur trois pouces (excusez-moi).

JE NE VOIS RIEN VENIR

Deuxième grande question fondamentale concernant Amstrad, la rupture de stock sur son matériel. Voila bientôt trois semaines que nous sommes inondés de coups de fils de revendeurs furieux d'avoir raté la saison de Noël par la faute d'Amstrad. "Mats pourquoi n'allez-vous donc pas gueuler à qui de droit, c'est-a-dire à Amstrad même ?" qu'on leur a dit à ces râleurs. ' Ah ! Si vous saviez, quand on essaie de les appeler, ils sont soit en réunion soit sortis et quand on arrive à les avoir. Ils nous traitent comme des chiens ! . Tiens donc, Amstrad France aurait-il la grosse tête ?

Inutile de vous dire que ces revendeurs ont bien évidemment refusé d'être cités dans cet article. Pourquoi ? Pour éviter de se faire allumer par Amstrad à la sortie d'un numéro oui pourrait leur être défavorable. Qui ne passe pas par Amstrad en matière de micro en ce moment ne peut pas tenir, c'est logique puisque c'est la plus grosse demande. Donc, Us ont bien voulu nous causer de leurs problèmes mais sous couvert de l'anonymat.

Et que nous ont-il dit ? Du Joli ! Pour eux, la saison de Noèl 86 a été gâchée. La plupart d'entre eux ont essayé de joindre Amstrad pour passer des commandes et pour pouvoir remplir leurs stocks pour Noël. Réponse d'Amstrad : « envoyez-nous un chèque ». C'est le genre de truc qui huile les engrenages quand s ne tournent pas rond. Bon, ok, ai on envoie un chèque , qu 'est-ce qui se passe ?

Rien. Où plutôt si , quelques semaines plus tard, vous recevez la moitié de la commande avec un mot gentil disant que ce qui vous reste est au crédit d'Amstrad et que le reste de la commande arrivera un de ces quatre. Du Jamais vu !

Parce que le problème du revendeur, il est simple. Il envoie gentiment son chéquos, et il attend. Normalement, les marchandises arrivent immédiatement, il les revend et récupère sa mise de fonds. Or, avec Amstrad, lés marchandises n'arrivent pas et il attend, il attend ! Son fric est dehors, il ne peut pas s'en servir pour investir dans d'autre matériel puisqu'il ne sait pas quand it sera encaissé, ça fait un trou dans sa comptabilité et il ne peut pas le récupérer puisque le seul moyen pour le faire est de revendre une marchandise qu'il n'a pas reçue. Perte de temps, perte d'argent et surtout perte de marché. Le petit revendeur ne tiendra pas le coup, c'est certain. S'ajoute à cela l'impossibilité de joindre les responsables au téléphone, les revendeurs sont pris à la gorge.Vous voyez un peu le tableau, les crédits des revendeurs bloqués chez Amstrad, les bécanes quelque part sur la mer entre ici et Taïwan, les disquettes en rupture de stock et les clients déçus qui vont voir ailleurs, chez les parallélistes par exemple. Tiens, les parallélistes...

PARALLÈLEMENT

Eux, bien plus malins, vont chercher les Amstrad en Angleterre, en Allemagne ou en Belgique où les revendeurs n'arrivent pas à assurer la vente. Les Amstrad arrivent ici sans doc ou avec une mince doc en anglais, mais ils arrivent. Et Amstrad France, là-dedans ? Pas content du tout. Vous pensez bien, on bouffe dans leur assiette, à ces braves gens. Mais, messieurs, te problème majeur n'est pas qu'il y ait des importateurs parallèles mais que vous soyez incapables de répondre à la demande 1 Que plus jamais Amstrad ne vienne gueuler contre les parallélistes alors qu'ils sont eux-mêmes incapables de faire leur boulot ! Résultats : les petits malins qui ont importé en parallèle pour Noël ont peut-être fait leur beurre mais sont fâchés avec Amstrad France et voues au parallélisme. L'opinion d'Amstrad là-dessus : on veut bien qu'il y ait des parallélistes d'Amstrad à condition qu'ils viennent en discuter avant avec nous. Autrement dit : il vaut mieux venir prendre du thé avec des petits gâteaux chez A m s -trad pour faire du parallèle, c'est la seule condition. Ceux qui refusent seront sacqués à mort. Comique, non ? Bref, Amstrad reconnaît, et c'est tout a son honneur, que c'est de sa faute si les revendeurs n'ont pas pu être livrés à temps pour Noël et si les parallélistes se sont remplis les poches.

JE COMPRENDS PAS

Mais en fait, pourquoi Amstrad France n'a-t-il pas pu livrer ses revendeurs ? Réponse : les commandes ont été faites en été pour Noèl. Amstrad a cru, a pensé, en son intime conviction et en toute bonne foi que les ventes n'excéderaient pas 20.000 pièces. Tout le monde tape des pieds, tape des mains et hurle en même temps : mais qu'ils sont nuls ! C'est lamentable d'être aussi naze ! Tout le monde savait qu'Amstrad ferait un tabac à Noël, c'était évident, tes revendeurs, les clients, la presse, le plus nul de tous les cantonniers sur la route de Louviers savait ça. N'y a-t-il pas d'études de marché chez Amstrad, n'y a-t-il personne de bon sens ? J'en suis tout retourné, ma pauvre Germains. Voilà la déclaration qu'ils nous ont tarte : "je ne peux tout de même pas sortir des ordinateurs ds mes entrailles". C'est joli, mais ça vaut tout dire. Qu 'est-ce qu'ils ont ? Ils n'aiment pas le Me ou quoi ? Et puis c'est pas fini, tant qu'on y est, crachons notre fiel...

MAMAN, Y A MAMMOUTH !

Je me souviens de certaines paroles de Manon Vannier elle-même, la grande PDG d'Amstrad France : "Nous ne livrerons aux grandes surfaces que os que la loi nous obligera à leur livrer. Notre politique est de privilégier les petits revendeurs". Évidement, quand on a vu qu'un peu partout en France on trouvait des Amstrad an grandes surfaces, on s'est précipité chez Amstrad. Voilà la réponse : « A part Conforama , qui n'est pas une grande surface, ce n est pas nous qui les avons livres ». Riez, les entants, riez, c'est ce qu'ils ont dit. Conforama n'est pas une grande surface. C'est sans doute un marché aux puces de poche.  Toujours est-il que les Amstrad que vous pouvez trouver dans les grandes chaînes de consommation sont en provenance du marché parallèle, donc sans doc en français, sans garantie française, etc. Ok, c'est tout de leur faute. Mais les garanties...

GARANTIE 100% PUR AMSTRAD

Attention, y sont pas joices quand on les critique sur leurs points faibles. Ça n'a pas été coton de leur faire admettre que plusieurs revendeurs se sont plaints à propos de leur servies après ventre ( S. A. V ). Jusque la, les petits gars avaient tout admis, c'était le genre bons joueurs : « OK, on admet, on s'est planté ». Mais pour le S .A. V, ça a été autre chose. On n'est pourtant pas niais, on n'est pas arrivé là sans arguments. C'est bien simple : Tes plaintes qu'on a reçues concernant les délais excessifs de service après vente tournaient autour de 1 mois et demi ou deux mois. C'est pas rien ! Alors là, ils n'étaient plus contents du tout Chez Amstrad, On leur a gâché leur goûter surprise. Bah, si personne ne le dit, personne ne le saura jamais.

Impossible de les faire bouger d'un poil, pourtant les plaintes qui émanent d'un peu partout sont là pour témoigner du manque de sérieux des services proposés. Le pire c'est que dans la discussion est venu un argument douteux : d'après eux, c'est SU revendeur d assurer la réparation du produit et ce n'est qu'en cas de panne extrême qu'Amstrad doit être prévenu. Pas mal, hein ! On fait de la micro comme on dépanne des voitures, quoi Un micro n'est pas une voiture, qu'on se le dise. La garantie Amstrad pour être qualifiée de bonne doit pouvoir se targuer de résoudre tous les problèmes d'un acheteur dans un délai convenable. C'est loin d'être le cas. messieurs les services après vendeurs. Argument made in Amstrad : la qualité d'une réparation se juge au fait que la réparation a eu lieu. Argument made in HHHHebdo : encore faudrait-il que ça se tasse rapidement. Réplique Amstrad: non. Réplique HHHHebdo : si. Au moment où On allait en venir aux mains, je me suis souvenu d'un article du Financial Times paru en octobre...

BOURETTE, GONFLETTE: LES DEUX MAMELLES DE...

Il nous racontait des tas de trucs dans ce journal, le bon Sugar. Comme quoi Amstrad cassait tout, qu'ils avaient du fric à ne plus savoir qu'en foutre, qu'ils pouvaient se rouler dans les disquettes tellement las stocks étaient énormes, qu'ils se torchaient avec les papelards de la comptabilité tellement les profits et bénéfices écrasaient de leur poids ces nabots de concurrents, que les lecteurs de disquettes étaient en vrai métal, pas du toc et que même aux puces, je te défie de trouver moins cher, que même que si t'y arrives, je bouffe ma chemise. Bref, en quelque sorte, ce char Sugar pratiquait un sport très usité en micro : la gonflette. Il est évident que Amstrad s'est imposé en Francs, que la succès a été énorme durant toute une année mais il est aussi car-tain qu'ils se sont plantés ce dernier Noël en Allemagne et en Angleterre. D'après un certain nombre d'espions, las Amstrad vendus aux distributeurs anglais ne se sont pas vendus aux consommateurs mais à des parallôlistes français venue d'ici pour assurer leurs stocks. Parcs qu'ailleurs en Europe, dos machines, il y an avait, à Noël !Des tas ! Partout ! Ça dégoulinait des rayons, et non seulement ça, mais en plus ça s'est mal vendu.

Alors, que Sugar dise que tout va très bien, je veux bien, mais appelez-mot Madame la Marquise...

HUMOUR MASSACRANT

Bien entendu, nous ne sommes pas les seuls a avoir demandé des comptes à propos des disquettes  vierges.   Le  dernier argument en date d'Amstrad Angleterre : « On est désolé, mais l'un des containers du bateau qui nous amenait les disquettes du Japon était mal fermé. Il y avait des vagues de douze métrés de haut, le container a pris l'eau, les disquettes sont inutilisables et il vous faudra attendre la prochaine livraison pour en avoir ».

CONCLUSION

Amstrad a bien changé. À en croire les revendeurs, ils vont incessamment se tirer avec la caisse. Mais les revendeurs exagèrent toujours, surtout quand ça arrange leurs bidons. Il est vrai que les blocages de chèques, les délais de livraisons intolérables, les ruptures de stock, et autres promesses non tenues ont de quoi faire perdre patience au plus calme d'entre aux.

Et le pauvre consommateur, tout seul, acagnardé dans son coin, tout tremblant au bord de la crise de schizophrénie, qui a pas eu son Amstrad à Noël, qui a pas de manuel en français, qui a pas de disquettes pour donner à manger à sa machine, il reste ce qu'il n'a jamais cessé d'être, maigre les apparences : un cochon de payeur.

HEBDOGICIEL n°117 - 10 Janvier 1986 - Le premier hebdomadaire d'Informatique avec des grandes oreilles

CPCrulez[Content Management System] v8.75-desktop/c
Page créée en 048 millisecondes et consultée 1461 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.