DEMOSCENEINTERVIEWS/ENTREVUES ★ P007 des MALIBU CODERS/CRACKERS ★

P007|Malibu)Demoscene Interviews/entrevues

P007 du groupe MALIBU , est avant tout un précurseur en matière de demo sur CPC au même titre que Longshot, Fefesse ou Naminu ... dommage qu'il est arrête le CPC si rapidement.

- Pourquoi P007 comme pseudo ?


Bof, c'est tout bête, j'avais commence par cracker des jeux et je m' étais nomme Pirate 007 (007 pour James Bond, c'était pas franchement recherche). Et puis lorsque je me suis mis aux demos, je trouvais que ça faisait trop long, donc j'ai raccourci ça a P007, avec le recul, je me demande si ce n'est pas un des plus mauvais pseudo jamais trouves ;)


La demo "Intox" , la dernière demo publiée par P007

- Alors, Malibu Crackers ou Malibu Coders ?
Au début on s'appelait Malibu Crackers car avec PSoft on était suppose sortir des jeux crackes.
Mais comme PSoft n'avait plus le temps de cracker avec ses études, on a quasiment jamais rien sorti ! lol !
Du coup, on s'est renomme Malibu Coders car on ne faisait plus que de la demo.

- Quand, comment et pourquoi as-tu acheté ton premier CPC, quelle était ta configuration (caractéristiques) ?
J'ai eu un CPC 464 des qu'ils sont arrives en France, a l'époque j' étais tombe en trance devant un Oric Atmos que j'avais vu chez un copain. L'ordinateur personnel était si nouveau en 85-86, ça me fascinait. Du coup, j'ai supplie mes parents et ils ont fini par m'acheter un Amstrad 464 car le vendeur leur disait que c'était ce qui se faisait de mieux, mais moi je voulais un Oric ;) Finalement, c'est une chance que le vendeur nous ait vendu l'Amstrad. Donc j'avais vraiment une config de base: l'Amstrad avec écran couleur ! Plus tard, j'ai eu un lecteur de disquette, j' étais stupéfait par la vitesse de transfert par rapport a une cassette. Et puis je me suis acheté une extension mémoire plus tard, pour avoir 128K. Et c'est tout, ma configuration la plus avancée était un 464, 1 lecteur de disquette et une extension mémoire de 64K.

- Combien de temps a durée ta passion pour le CPC et en moyenne combien de temps passais-tu sur CPC ?
Je devais passer environs 6 a 8 heures par jour lorsque je suis devenu complètement obsède de programmation, enfin lorsque je dis par jour, je devrais dire par nuit. Car je programmais fréquemment jusqu'à 4 heures du matin, parfois même 6-7 heures du mat. La période la plus intense a ete de la 3eme a la terminale, ça a eu impact assez sérieux sur mes études, j'etais toujours en retard, toujours puni, et toujours a moitié endormi, bref je vivais pour la programmation. Dans mes demos, ce qui me motivait c'était d'être le premier a faire quelque chose de jamais vu, genre le sinus scroll de la Yao, puis le mega différentiel avec sinus de Intox. J'avais aussi code un scroll tubulaire style Amiga que je n'ai jamais publie. Ma passion a dure environs 6 ans, dont 3 ans de demo coding, mais sur la fin ma passion s'effritait au profit des filles, de l'Amiga, de la musique.

- Quels sont les outils , logiciels CPC que tu as le plus utilisés ?
En fait, je n'utilisais que le basic, et puis un assembleur relogeable dont j'ai oublie le nom, un nom en 4 lettres, bref ça m' échappe. (NDR: DAMS de MICRO APPLICATIONS ) Avant d'avoir cet assembleur, je codais en faisant des tonnes de pokes a la main, lorsque j'ai eu l'assembleur je n'en revenais pas comme ça simplifiait la programmation, surtout les sauts relatifs. En fait, j'ai toujours ete assez minimal en termes d'outils. La plupart des utilitaires que j'utilisais avaient ete écrits par moi.

- Etais-tu en relation avec beaucoup d'autres CPC maniaques? Par quel biais les rencontres se sont-elles faites ?
En fait, non je ne connaissais pratiquement personne, je donnais des cours d'assembleur dans un club informatique local. J'ai commence a coder des demos, lorsqu'un adherent (Foxy) m'a montre une demo (Zerozap II de Naminu) qu'un copain de collège avait écrit. Donc, on a fonde un groupe, PSoft etait l'ancien prof d'assembleur que je remplaçais mais il n'a jamais code de demo (mais c'est un cracker de tout premier order), ensuite Foxy n'a jamais trop code non plus, il n' était pas aussi passionne que les autres. Bon et puis il y avait le génie local, Naminu, que j'ai rencontre une ou deux fois physiquement, c'était pas le genre très social ;) Finalement, lorsque j'ai envoye des demos a Amstrad 100%, ils m'ont fait suivre du courrier, et je suis entre en contact avec Murdockc qui était un graphiste très talentueux, je suis aussi entre en contact avec Fefesse. D'ailleurs j'ai ensuite rencontre Fefesse en vacances a l'Ile de Re, et a ma grande surprise nous avons découvert que nous etions des cousins éloignes (c'est quand même incroyable). Et puis, il y a eu l'Amstrad Expo a Paris, a laquelle j'ai rencontre Pict (ex-Malibu puis membre des Logons) qui m'avait si gentiment hébergé, la j'ai rencontre une tonne de gens, tous les logons, Digit qui était un grand très sympa, le rédacteur de Syntax Error qui nous avait balade au bois de Boulogne, Fred Crazy (petit hard-rocker hargneux mais au bon coeur), bien sur le guru Longshot qui devait bien être au moins aussi arrogant que moi. Bref, c'est des super souvenirs, avec des personnalités mémorables.

- Comment s'est formé le groupe Malibu Crackers? As-tu fait partie d'autres groupes avant ?
J'ai deja explique la formation des Malibu qui fut mon premier et mon unique groupe. En fait on s'était appelé Malibu car PSoft qui était bien plus age que moi avait une voiture et m'emmenait en discothèque (je devais avoir 14 ans) et on adorait le malibu, c'etait notre boisson de predilection. Avec le recul, c'est dommage que nous n'ayons pas travaille en groupe, ca nous aurait certainement emules bien plus.

- Quelle était l'ambiance au sein du groupe ? Y avait-il des réunions fréquentes ?
Il n'y avait pas vraiment d'ambiance, PSoft était a la Fac, je le voyais quelque fois par an, Naminu, je l'ai vu 2 fois, Foxy peut-être 3-4 fois ;) Quant a Murdockc, je ne l'ai jamais vu, on s'échangeait juste du courrier. Il n'y a jamais eu de réunion du groupe ! C'est marrant, avec le recul, j'imagine que notre nom devait donner une toute autre image de nous.


YAO Demo , Mega sound Part par Fefesse ( Fabien Fessard )

- Cherchais-tu à élargir le nombre de tes contacts ? Via des magazines ou autres serveurs minitel ? Y a-t'il eu des frictions avec certains ?
Pas vraiment en fait, je n'ai jamais vraiment cherche a me faire de contacts, j'ai juste rencontre CACH sur un serveur minitel ou les hackers de l'époque s'échangeait des messages. J' étais un lecteur assidu du fanzine Syntax Error, qui était un fanzine superbe. En ce qui concerne les frictions, oui il y en eu, je ne me souviens plus pour quelles raisons futiles, mais je me rappelle que le Logon System nourrissait une certaine animosité a mon egard. Mais bon en relisant mes textes de demos, je me rends compte que j' étais assez provocateur et tres arrogant. La compétition aidant, les esprits ont du s'échauffer, je me rappelle vaguement que Fred Crazy voulait me casser la gueule, je ne sais plus trop pourquoi ;) Bref, c'était ultra-compétitif et on était tous jeunes (a part Logon peut-être qui était bien plus vieux que nous autres) !

- Quels sont tes goûts en matière de démo ?
Dans les premières demos, celles appelées "Longshot" et "Revolog" du fondateur de Logon System m'avaient beaucoup impressionne ! Sa technique de scroll hardware était vraiment révolutionnaire car a l'époque on faisait tout en soft. D'ailleurs ça a du l'obséder car il semble toujours s'être centre sur des techniques de line splitting.

Et puis il y avait "Remix-I" de NWC, une demo qui était a des années lumières de ce qui se faisait a l'époque, l'esthetique, l'animation, la difficulté technique, tout y était. Du reste, il y avait déjà un scroll hardware, finalement peut-être la paternité du scroll hardware revient-elle a NWC et non a Longshot ?

Bon il y avait aussi la OverScan demo de Naminu, mais comme il était de mon groupe, ça serait un peu égocentrique d'en parler, mais quand même Naminu était un sacre codeur !

La partie "Take it easy" de Pict (ex-Malibu) in The Demo (Demo numéro 1) est celle qui m'a le plus impressionne a l'époque, scroll sinus avec tout un tas de scroll dans le reste de l'écran, avec notablement in scroll 3d, c'etait vraiment tres fort. C'etait la partie la plus innovante (principalement pour les scrolls 3d) sans aucun doute de The Demo, curieusement le nom de Pict n'a pas aussi celebre que d'autres, a tort.

Plus tard dans la demo Euromeeting, j'ai vu que Fred Crazy avait bien améliore ma technique de scrolling sinus dynamique, ca donnait bien, d'ailleurs Pict l'avait déjà améliorée auparavant dans la "Take it easy".

Ensuite, j'ai completement abandonne le CPC, je me suis tourne vers l'Amiga.
Mais recemment j'ai downloade un emulateur CPC et j'ai regarde ce qui s'était fait ensuite. Bon, il y a eu des tas de bonnes choses, mais les deux demos qui m'ont impressione le plus par leur technique et leur esthetique son Ecole Buissoniere et DTC d'Overlanders, la DTC en particulier a une esthetique fantastique, on dirait de l'Amiga ou du ST.


Ecole Buissoniere et DTC du groupe Overlanders

- Quel rôle penses-tu que le CPC ait eu dans l'histoire de la micro informatique?
En fait ça a été un sacre catalyseur, je pense que ça a créé une génération de passionnes. Et puis sur un Amstrad, tout le monde pouvait écrire un jeu et se faire publier, alors que de nos jours sur PC, les jeux necessitent des grosses équipes pour les graphisme, la musique, le coding, les moyens sont considerables. Et puis sur un Amstrad, il y avait un basic tout de suite accessible en ROM, ca permettait de programmer presque naturellement, ce qui a mon avis encourageait a la programmation. D'autre part, la limitation des ressources poussait les gens a optimiser leur code a fond, c'était une bonne école pour apprendre a bien coder.
Donc en Europe, l'Amstrad a été le succès équivalent au Commodre 64 aux USA.

- Quels sont tes meilleurs souvenirs de cette époque?
C' était d'aller au club informatique le samedi matin, on se marrait bien, on s'échangeait des fanzines, des nouvelles, des jeux, c'était une bonne ambiance. Et puis Ze Big souvenir c'était l'Amstrad Expo, j' étais stupéfait que tant de gens connaissent mon alias (P007) et veuillent me rencontrer, c'était assez unique comme expérience. Et puis il y avait toute la bande de Amstrad 100%, et le fameux rédacteur de Syntax Error qui nous a emmènes faire la tournée des bars pour finir avec une visite du bois de Boulogne (je devais avoir 16 ans a l'époque et je n'avais pas vraiment saisi que c'était des travestis qui cognaient aux fenêtres de la voiture), le plus drôle c'est qu'on était une bande de nerds (je ne sais plus la traduction française). Et puis il y avait les prouesses techniques des demos, ça laisse de bons souvenirs aussi.

- Quel age as-tu maintenant et qu'es-tu devenu?
Oui, maintenant mon intérêt s'est tourne vers la résolution de problèmes complexes, la découverte d'heuristiques en Intelligence Artificielle, Data Mining, sur le problème SAT. Enfin, a l'époque de ma transition vers l'Amiga, j'ai développée une autre passion: la musique (et la techno, les raves), j'ai sorti 3 albums (l'un sur TransPac't, les autres je ne sais plus sur quel label), j'avais aussi fait des live-acts dans des raves. D'ailleurs je fait toujours de la musique comme passe-temps pour me détendre (pour mes morceaux allez jeter un oeil sur: http://www.soundclick.com/davidb )

- Est-ce que cette période CPC t'a été profitable pour ton métier?
Maintenant j'ai 36 ans (presque 20 ans ont passe déjà), je suis directeur d'un groupe d'ingénieurs dans une compagnie de la Silicon Valley. J'ai quitte la France en 2000 pour venir travailler dans la Silicon Valley. Mon métier a toujours un lien avec l'informatique, je code toujours moi-même (quoique moins, étant directeur mon boulot c'est de faire bosser les autres ;)). En fait, je n'ai pas a me plaindre, la vie m'a plutôt souri.
Non, j'ai tourne la page de ce côté là, je suis retourne dans la foule des anonymes ;)


"Hey! You're a pig" de Naminu / Malibu Coders ( Pierre Leprun )

- Est-ce que  cette  période  CPC  t'a  été  profitable  pour  ton  métier?
Techniquement, non pas vraiment, l'assembleur Z80 c'est pas super utile dans la vie. Par contre sur le plan intellectuel, énormément. Ce que cette période m'a appris: c'est a trouver des solutions a des problèmes, a expérimenter, a etre autonome. C'est pas un truc qu'on apprend a l'école, typiquement a l'école, on apprend et puis on résous des problèmes qu'on a déjà plus ou moins appris, la on résolvait des problèmes nouveaux, la seule limite c'était l'imagination. Ca m'a vraiment aide lorsque j'ai fait ma thèse, parce que finalement une thèse c'est assez similaire a coder des demos, on cherche quelque chose de nouveau, a repousser les limites.

- Et le mot de la fin ..
La vie est trop courte pour la prendre au sérieux ;) L'important c'est de se faire plaisir et de suivre sa passion.
Au fait, je cherche des bons codeurs (C++), pour une boite que je veux monter, si il y en a que ca intéresse, contactez moi.

"Mes condoleances aux familles de Fefesse et Naminu, j'ai ete stupefait d'apprendre leur deces au cours de cette interview. Quelle injustice que de perdre de tels talents si jeunes ! J'ai au moins la consolation de savoir qu'au travers de leurs demos, ils auront laisse leur empreinte d'artiste dans ce monde anonyme."

Merci à toi David , bonne continuation dans tes activitées. Pour une Intox Part II c'est quand tu veux, on attends ça avec impatience ...

hERMOL pour CPCrulez

CPCRULEZ SEARCH ENGINE ...v6.2

Search by keyword(s):



        

CATEGORYTITLES (9)YEAR
DEMOSCENEHey You Are A Pig Intro198x
DEMOSCENEMalibu Crackers Demopack198x
DEMOSCENE68000 Killer Intro 21989
DEMOSCENEAmazing Demo (Logon System)1989
DEMOSCENEYao Demo1990
DEMOSCENEIntox Demo1989
DEMOSCENEThe Equalizor Demo (Malibu)1989
DEMOSCENEMalibu Demo 31989
DEMOSCENEMalibu Demo 4: Overscan Mega Basic Demo1989

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Dumps disquettes:
» Malibu  Coders-IntoxDATE: 1970-01-01
DL: 190 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 103Ko
NOTE:
.HFE: OUI

» Malibu  Crackers-SorryDATE: 2013-08-30
DL: 181 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 51Ko
NOTE:
.HFE: OUI

» Malibu  Crackers-The  Equalizor  DemoDATE: 2013-08-30
DL: 311 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 97Ko
NOTE:
.HFE: OUI

» Malibu  Crackers  DemopackDATE: 2013-08-30
DL: 178 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 479Ko
NOTE:
.HFE: OUI

» Malibu  Demo  2DATE: 2013-08-30
DL: 158 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 28Ko
NOTE:
.HFE: OUI

» Malibu  Demo  3DATE: 2013-08-30
DL: 165 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 77Ko
NOTE:
.HFE: OUI

» Malibu  Demo  4DATE: 1970-01-01
DL: 28 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 172Ko
NOTE:
.HFE: OUI

Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)
★ AMSTRAD CPC ★ A voir aussi sur CPCrulez , les sujets suivants pourront vous intéresser...

Lien(s):
» Demoscene » Cos (Amslive fanzine)
» Demoscene » Roudoudou (Another World fanzine)
» Demoscene » Nicky One (Another World fanzine)
» Demoscene » Barjack And Ced (Another World fanzine)
» Demoscene » Digit
» Demoscene » Dracula - Mortel

CPCrulez[Content Management System] v8.75-desktop/c
Page créée en 049 millisecondes et consultée 1877 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.