EMULATION ★ MultiMachine Emulator pour Windows ★

Interview Paul Hodgson

Nous vous avons présenté MESS le mois dernier.
Voici MTMW, un autre émulateur supportant plusieurs machines

MTMW, à la différence de Mess, est l'oeuvre d'un seul programmeur: Paul Hodgson. Il ne se trouve pour l'instant disponible que sous Windows 95 et les machine proposées sont exclusivement celles à base de processeurs Z80. A vous les plaisirs obsolètes de jeux sur Amstrad, Spectrum ou Zx81! MTMW émule également des machines moins connues comme le Jupiter Ace ou l'Enterprise. Paul, comme Brad Oliver le mois dernier, a accepté de répondre à nos questions...

PCT : quel est votre « vrai »  métier?
Paul Hodgson : j'ai développé des routines pour tout ou partie de jeux comme Betrayal sur Amiga, Jaguar XJ220 sur Atari St, Powermonger sur Amiga/St/Pc, Bird Of Prey sur PC, Pinball Dreams sur PC, Jest sur Nintendo 64 et j'en passe beaucoup d'autres. Ocean et Infogrames ont récemment fermé l'une de leurs filiales... et je suis devenu chercheur d'emploi. Mais j'essaie également de monter une structure de développement de jeux en Angleterre. Je n'ai pas plus de détails à vous communiquer pour l'instant, et j'en parlerai lorsque tout sera en place.

PCT : quand a débuté le travail sur MultiMachine ?
PH : j'ai jeté les bases de l'émulateur en 1995, mais le travail réel n'a commencé qu'en 1997.

PCT : quelles ont été vos motivations?
PH : j'ai écrit il y a longtemps de cela un émulateur Spectrum qui n'a jamais été distribué. Je me suis dit que je pouvais réaliser un émulateur Amstrad assez facilement en exploitant l'expérience acquise. Puis un émulateur Zx80/81... Je me suis alors rendu compte qu'un émulateur regroupant les trois applications serait bien plus pratique!

PCT : avez-vous encore toutes les machines que vous émulez ?
PH : presque. Je dispose de deux Amstrad 464, deux 6128, un TS1000, un Spectrum 48k, un Spectrum 48k Plus, un Timex Sinclair 2068, ainsi que de plusieurs machines 16 et 32 bits plus récentes. Mais je n'ai pas d'Enterprise et j'en cherche un désespérément!

PCT : quelle' a été la partie la plus complexe de l'émulation?
PH : je dirais sans hésitation: trouver de la documentation technique sur les machines les plus obscures telles que l'Enterprise, le TS 2068 et le Jupiter Ace. Les routines d'émulation ont été simples et rapides à programmer, et le debogage est une étape sans fin !

PCT : quel langage utilisez-vous?
PH: j'utilise le C et l'assembleur. Celui-ci me permet de programmer les routines les plus critiques.

PCT : est-ce que votre code est portable? En d'autres mots, verrons-nous d'autres versions de MultiMachine que celle sous Windows 95 ?
PH : oui, le code est suffisamment portable pour envisager des conversions. J'espère être capable de produire des versions Unix, MacOS, Dos et même PlayStation si je trouve assez d'argent pour acheter une Net Yaroze ! l'émulation du processeur Z80 repose sur du code autogénéré ; elle produit automatiquement du code C et x06. Une version sur tout autre processeur (un Mips par exemple) est donc relativement simple à mettre en place.

PCT : nous imaginons que vous allez plutôt vous évertuer à ajouter. de nouvelles émulations, plutôt que d'effectuer des portages?
PH : pas forcément. Je modifie le noyau assez régulièrement pour que le portage soit plus aisé...

PCT : avez-vous des dates pour ces portages?
PH : non, je suis encore en train de rechercher les machines adéquates, et le fait que je sois au chômage pose problème...

PCT : quelles seront les prochaines machines émulées ?
PH : j'en ai presque terminé avec les ordinateurs à base de Z80. Je vais donc me consacrer à l'émulation du 6502 et ses dérivés, avec pour premiers résultats concrets le support de l'Apple" et du C64.

PCT : à quels jeux jouez-vous en ce moment?
PH : Jet Set Willy et StarQuake... Je sais, ils sont antédiluviens et j'ai un peu honte. Heureusement, quelques jeux récents m'amusent quand même, comme StarCraft, auquel je joue en réseau avec mon fils.

PCT : et ces vieux jeux, vous les utilisez sous MultiMachine ?
PH : bien sûr! C'est très certainement l'une des raisons majeures qui m'ont poussé à le développer. Tout ça pour pouvoir jouer sous Windows 95 et programmer en même temps. Enfin, presque...

PCT : quelle est votre opinion au sujet d'Internet, sur lequel on peut trouver d'innombrables jeux pour anciennes machines, qui sont encore copyrightés ?
PH : ayant moi-même écrit des logiciels, cela ne me gêne en rien dans la mesure où ces programmes peuvent être considérés comme des "relicwares"...

PCT : qu'est-ce qu'un « relicware» ?
PH : tout logiciel dont on ne tire plus profit. C'est-à-dire tous ceux qui ne se trouvent plus en vente. Les jeux Amstrad/Spectrum sont des « relicwares ». La plupart des logiciels Amiga, également. Mais je déplore évidemment de voir que des jeux PC, Nintendo 64 ou PlayStation sont disponibles illégalement. Ceux-ci ne font évidemment pas partie des "relicwares" !

PCT : parmi les jeux que vous avez écrits, y en a-t-il certains que vous avez réalisés entièrement?
PH : la plupart ont été réalisés au sein d'équipes de programmation, mais je détiens les copyrights pour des parties d'entre eux. Pourquoi cette question?

PCT : avez-vous déjà pensé renoncer à vos droits et à placer vos jeux dans le domaine public, ou à les mettre gratuitement à disposition des utilisateurs d'émulateurs ?
PH : en fait, je fuis l'idée d'actions en justice, et je ne m'amuserais pas à porter plainte contre une telle utilisation de mes logiciels, dans la mesure où il s'agit bien sûr de "relicwares". Je suis d'ailleurs très heureux de constater que mes routines fonctionnent à la perfection sous Uae !

PCT : qu'est-ce qui caroctérise un bon émulateur pour vous?
PH : la compatibilité... Certains émulateurs utilisent des bidouilles, par exemple pour émuler la lecture de cassettes audio. Je préconise une émulation hardware complète, et je m'efforce de m'y tenir!

PCT : votre ordinateur préféré?
PH : sans doute CPCE pour l'émulation Amstrad. C'était il y a quelques temps le plus formidable de tous, et il m'a beaucoup servi pour trouver les bugs de MultiMachine. J'attends énormément de CPCE32, sur lequel Ulrich Doewich travaille activement.

Propos recueillis par  Fred Bolton.

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Other platform tool:
» MTMW  v1.30bDATE: 2011-11-21
DL: 328 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 1140Ko
NOTE:
.HFE: NON

Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)
★ AMSTRAD CPC ★ A voir aussi sur CPCrulez , les sujets suivants pourront vous intéresser...

Lien(s):
» Emulation » Menu
» Emulation » Dos - CPCemu
» Emulation » Caprice RPI2
» Emulation » DOS - MESS (Multi Emulator Super System)
» Emulation » Linux - Ep128emu
» Emulation » Winape Config 6128

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop
Page créée en 356 millisecondes et consultée 1738 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.