DEMOSCENEPARTY ★ CPC ONLY 2|Another World fanzine) ★

CPC Only 2Demoscene Party

De mon point de vue, le symbole était parfait: un meeting le week-end de la Saint-Valentin. Etant fou amoureux de mon CPC, je n'aurais su manquer l'occasion de lui témoigner une nouvelle fois mon attachement ! Me voila donc en route, tiraillé entre l'impatience de retrouver nos amis Allemands, et l'émotion de me rendre dans la ville d'Arthur Schopenhauers. Mais que raconte cet homme ?! Nous n'avons pas souffert, et ne nous sommes point ennuyé pendant ces 3 jours !

Frankfort, c'est grand. Je ne parlerai pas de notre détour par Saarlouis et Neunkirchen, nous apprenant à l'occasion qu'il est toujours plus long de prendre l'autobahn kreuz (comme ils disent par là-bas) dans le mauvais sens, qui n'aurait d'égal dans la cocasserie que notre pèlerinage pour rejoindre cette satané Marburger Strasse.

Bonjour mes aimis !

A notre arrivée au restaurant, une bonne partie des participants est déjà attablée pour le repas du soir. L'accueil chaleureux à grands renforts de "bonjour mes amis !" nous plonge dans le bain tout de suite. On s'installe avec eux, juste en face de Sync, dont la barbe ne me disait rien. Mais lui se souvient de moi, et quand il se mit à me conter via un mélange d'anglais/français l'hilarante anecdote du retour folklorique de la fête d'Erlangen en Candymobile 3 ans auparavant au KlassenTreffen, la soirée démarre en fanfare : je ne m'en souvenais plus de celle la ! Imaginez le tableau : à 6 dans une AX, avec pour seul guide un Sync saoul qui indique le chemin à l'aide de "a droite" et "tout droit" mais prononcés de façon identique !
Juste après le repas, TFM entraîne tout le monde dans la salle du meeting, située à l'arrière du restaurant, pour assister à une démonstration de sa carte mp3. Même son concepteur, Matthias Huesch, n'avait pas encore entendu le résultat, puisqu'il s'était contenté de suivre les plans de TFM sans pouvoir tester sur un CPC. L'extrait est court,–mais convainquant. La soirée est ensuite passée très vite, nous donnant juste le temps de faire connaissance avec les participants présents. A 4H du matin, TFM nous invite tous au bar, histoire de finir les discussions devant un verre. Ces ultimes échanges nocturnes effectués, je décide alors d'aller me coucher pour avoir tous mes esprits pour demain, et entrepose donc ma couchette au milieu des tables et des chaises du restaurant.

 

Quel est-ce bruit ? Serait-ce de la trompette ?! Oui ! Je me réveille dans les vapes, et la scène est éloquente : TFM et Optimus tentent déjouer d'une vieille trompette qui traînait par là, tandis que Octoate et Villain font une partie de fléchette ! Il est 6H, tout va Bien. Après avoir soufflé une dernière fois dans les oreilles de Mr. AMS, le silence règne enfin. Ah merde, y'a quelqu'un qui ronfle maintenant.

Meeting pot

Ce meeting était le baptême du feu pour Optimus, qui n'avait jusqu'alors participé qu'à des coding party ou des mini-meeting entre grecs. Et cela était visible, au regard du sourire et de l'enthousiasme qu'il afficha tout du long. Il est bavard, le bougre ! Ce fut une bonne occasion de lui détailler mes impressions sur A step beyond, surtout concernant le côté graphique : difficile de faire preuve de tact en anglais lorsque Ton y est pas habitué en français ! Mais le message semble être passé... Il m'a également entretenu de ses projets et dévoilé quelques previews alléchantes (morphing dot, synchronisation affichage/musique propre (non à la louche comme dans A step beyond), 3D...) qui ne devraient pas tarder à être diffusés.
Pipeline, je m'en rappellerai de ce jeu. Sync, en particulier, ne l'a pas lâché du meeting ! Alors qu'aux  alentours  la préférence allait plutôt à Climax et Starkos (Octoate notamment qui maniait très bien l'instrument), il n'en démordait pas. Un petit ordinateur portable Amstrad était à disposition afin de récolter les messages des participants en direct du meeting. TFM nous a montré une version de Future View 3 non finalisée, et j'ai enfin pu utiliser Future Os de mes propres mains ! Avez-vous remarqué que ce paragraphe était un fourre-tout sans thème particulier, alors que je m'escrime habituellement à tout classer proprement ?

En début de soirée, nous décidons d'aller faire une promenade en ville afin d'observer la culture Allemande de plus près. Visite d'une maison de la presse histoire de feuilleter la presse locale (Hammer, Rock Hard, et Legacy en tête !), de quelques boutiques, et de la gare, qui s'était transformé l'espace d'un soir en un repère de supporters de l'équipe de football de Frankfort. Rebutés par tant de packs de bière et de mines patibulaires, nous décidons de rentrer à la salle du meeting.

Bool Inc.

A peine arrivions-nous que débarquait l'équipe de Noob Inc. L' attroupement autour de leurs CPC ornés de moultes cartes mystérieuses s'est vite constitué, et ils ne se sont pas fait prier pour effectuer une démonstration de leur Flash-RomCard. Ca marche ! C'est à ce moment que TFM proposa à tout le monde de descendre au sous-sol afin de tester la salle de bowling. De quoi combler la frustration du KlassenTreffen ! Enfin, il s'agit plus exactement de quilles, comme Nurgle pris soin de nous expliquer. Entre deux strikes, les discussions CPC allaient bon train, le sujet privilégié étant Future Os avec TFM.

Nous avons fini la soirée dans cette salle reculée à discuter avec Pentagon de sa passion pour la collection de CPC. Il en possède plus de 70 modèles chez lui ! Nous avons également profité du trilingue Sync pour réapprendre quelques expressions Allemandes que les années avaient effacé.

Future Preview 3

N'étant pas équipé de Future Os dans ma maison, j'ai profité du CPC de TFM qui me tendait les bras pour lire FutureView 3, version preview. De ce que je me souviens, les actus étaient principalement portées sur les nouvelles extensions en préparation, le résumé du XzentrixX 2003,. uniquement disponible en allemand (pour l'instant), et il y avait pas mal d'électronique. L'ensemble était un peu austère (pas de musique, peu de. graphismes), mais ce -sera peut-être corrigé dans la version finale.

In november !

Le dernier jour venu, une scéance de démo s'imposa d'elle-même. La cheat-part d'Ecole Buissonnière et le Wobbler de Memory, que personne ne semblait avoir vu avant ont fait un tabac ! C'était drôle de voir leurs réactions au texte et blagues du writer version anglaise. S'en suit une autre séance, de photos celles-ci, nous laissant penser que la couverture d'Aw 38 leur a donné des idées. TFM a insisté pour réaliser, de ses mots, une "German copy of the French" !

Les plus valeureux participants nous ont signifié leur vive envie de se rendre à un meeting en France prochainement. Mais cette fois TFM a trouvé des acolytes en les personnes de Octoate et The Cranium, qui semblent bien décidés à faire le déplacement à la Toussaint si Croco Channel il y a. Ils sont fous ces Allemands !


CPC Only II à Frankfort 13,14, et 15 février 2004 -14 participants
Gert Genial, HICKS, Matthias Huesch,
Mr. AMS, Nurgle, Octoate, Optimus,
Pentagon, Rif, Sync, TFM, The Cranium, 
Toms', Villain

Hicks - Another World n°39 , page 5-7



CPC Only Meeting II - 16.02.2004

★ PAYS: (Frankfort)
★ ANNÉE: 2004 (13,14, et 15 février)
★ INFO: Organized by TFM

Page précédente : CPC Only Meeting

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/cache
Page créée en 920 millisecondes et consultée 796 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.