★ AMSTRAD CPC ★ GAMESLIST ★ SPACE GUN (c) OCEAN ★

A100%

L'éditeur Océan était habitué (comme tous les autres) à proposer pour nos « plus » des cartouches. Aujourd'hui, il change d'optique et défie les lois de la technique en éditant un jeu sur disquette qui exploite le plein potentiel de ces machines ...

Grâce à Space Gun, un nouveau type de jeu est ne. Faisons un petit retour dans le passé : il y a deux ans, sortait le CPC+ de chez Amstrad. Cette machine offrait des possibilités que seules les cartouches pouvaient exploiter. Désormais, Océan (après les Logon) révolutionne ces règles : Space Gun est en disquette et ne tourne que sur CPC+ ! Le célèbre éditeur nous prouve « qu'impossible » n'est pas britannique.

UNE HISTOIRE FOLLE !

Nous sommes en l'an de grâce 2039. Dans leur folle conquête de l'espace, les Terriens, inconscients, ne pensent plus aux dangers tels que les pirates de l'espace, les conflits intergalactiques. De ce fait, des échants-gros-vilains-pas-beaux-dégueulasses traînent par-ci par-là et n'ont qu'une idée en tête, réduire les humains en esclavage. Vous naviguez à bord d'un vaisseau intergalactique, quand un beau matin de juillet, votre équipage reçoit un message de détresse émanant d'un autre vaisseau. Vous devez délivrer l'équipage de l'emprise de pirates. Si vous réussissez, il vous faudra exterminer ces créatures, jusque sur leur planète. Normal, car des humains y sont retenus prisonniers. Voilà un aperçu du scénario. Entre nous, n'importe quel « goliot » aurait fait mieux. M'enfin, c'est la vie.

UN SHOOT THEM UP

Le jeu reprend un principe archiconnu : le shoot them up ! En effet, le seul but du jeu est de tuer les pirates de l'espace et de sauver les otages. Pour simplifier votre tâche, des armes supplémentaires sont à votre disposition. Ces dernières sont accrochées aux murs et n'attendent que votre passage. Pour les prendre, tirez deux fois sur les petits carrés situés devant vous. Il ne vous reste plus qu'à tirer sur les gugus.

Pendant le jeu, vous êtes installé dans un petit astronef, qui sillonne de long en large l'énorme vaisseau infesté de monstres. La solidité de votre astronef est plus que douteuse, vous vous en rendrez rapidement compte. Mais il y a un avantage de haute importance, le pilotage est automatique. Vous ne vous occupez que de tirer. Après avoir délivré les otages prisonniers dans le vaisseau, il faudra en faire autant sur la planète, qui bien sûr est elle aussi infestée de monstres ( ce sont probablement les frères de notre Francky ...aie, aie ).

Ah ! la vie, quelle denrée précieuse dans l'espace, surtout lorsque vous avez la chance d'être placé(e) entre des pirates mutants et un responsable du courrier tout aussi mutant ! (Ouille !... pas la tête...)

DES GRAPHISMES SIMPLES ?

Afin d'obtenir de gros sprites, les programmeurs ont choisi de les « zoomer » ; ce qui en d'autres termes revient à dire qu'ils sont formés de gros pavés pas vraiment esthétiques... Mais ne vous inquiétez pas, tout le reste est à la hauteur graphique des « plus ». Notons une petite intro bien réalisée, qui vous révélera le scénario dans tous ses détails. Les graphiques sont clairs et jolis, dommage que les textes les accompagnant ne soient pas aussi bien réalisés. La page de présentation demeure propre. Le titre du jeu clignote à la façon de la borne d'arcade du même nom, mais la comparaison s'arrête là !

ON S'HABITUE

Les ennemis sont assez flous ; pourtant après une petite période « d'acclimatation », vous distinguerez sans problème les différentes parties qui forment le corps de ces abominables créatures. C'est ainsi que vous pourrez facilement détruire un bras par-ci, une tête par-là (attention aux éclaboussures, leur sang est vert). Sachez que sans les armes supplémentaires ces sales bêtes vertes vous donneront du fil à retordre et vous feront perdre un maximum d'énergie. Alors, pourquoi se compliquer la vie ? D'un tableau à l'autre, les ennemis changeront, (si) de couleur...

UN POINT FAIBLE : LE SON

Une chose primordiale manque à Space Gun : l'attrait auditif. Les bruitages sont rares, et d'une qualité médiocre. Aucune musique ne vous accompagne. ni dans la page de présentation, ni dans l'intro (ni dans le jeu d'ailleurs !). C'est dommage. Et comme dans tous tes malheurs il y a quelque chose de bon : les voisins seront sans aucun doute très satisfaits de cette absence sonore !

UNE BONNE IDEE MAIS...

Space Gun est le premier soft en disquette, créé pour CPC+. Outre cet aspect « Grande Première », ce jeu n'est pas une réussite, les graphiques sont décevants et répétitifs. L'absence de musique pourrait faire penser à un jeu bâclé. Ce qui n'est pas vraiment le cas, puisque les programmeurs se sont acharnés à faire de longs tableaux. Space Gun demeure un jeu fantastique sur borne d'arcade. En ce qui concerne la version CPC+ : le jeu n'exploite pas bien les possibilités offertes par la machine, et reste moyen. On fait mieux dans le genre...

Christophe de l'espace , A100 n°44, p8-9

SPACE GUN
(c) OCEAN

Coding: Damian STONES
Graphics: Chris HANSENE
Cover art: Bob WAKELIN

★ ANNÉE: 1992
★ LANGAGE:
★ GENRE: INGAME MODE 0 , ARCADE , TARGET SHOOTING , CPC PLUS , FUTURISTIC , DISK

★ PROTECTION: SPEEDLOCK-DISK-V1989

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Adverts/Publicités:
» Space  GunDATE: 2014-05-10
DL: 118 fois
TYPE: image
SIZE: 395Ko
NOTE: w925*h1321
 
» Space  Gun    ENGLISHDATE: 2016-08-21
DL: 94 fois
TYPE: image
SIZE: 365Ko
NOTE: w779*h1123

» Space  Gun    FRENCHDATE: 2014-05-10
DL: 112 fois
TYPE: image
SIZE: 332Ko
NOTE: w810*h1118

Cover:
» Space  Gun    (Release  DISC)    ENGLISH-FRENCH-GERMANDATE: 2016-09-07
DL: 161 fois
TYPE: image
SIZE: 439Ko
NOTE: w1568*h1000
 

Dump disk:
» Space  GunDATE: 2013-08-30
DL: 104 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 198Ko
NOTE: 42 Cyls
.HFE: OUI

Dump disquette (version commerciale):
» Space  Gun    ENGLISHDATE: 2013-05-15
DL: 59 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 130Ko
NOTE: Speedlock Disk v1989 Protection/42 Cyls
.HFE: NON

Media/Support:
» Space  Gun    (Release  DISC)    ENGLISHDATE: 2016-09-06
DL: 78 fois
TYPE: image
SIZE: 193Ko
NOTE: Uploaded by hERMOL ; w1908*h1182

Sur le forum:
» Topic: Cheats, pokes ou solution pour "SPACE GUN"
Video:
» Space Gun Review and Longplay by Xyphoe (Powered by YouTube)
Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/cache
Page créée en 860 millisecondes et consultée 1325 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.