★ AMSTRAD CPC ★ GAMESLIST ★ SILVA: LE TEMPLE DU DIABLE (c) LANKHOR ★

A100%

C'est désormais officiel. Lankhor met un terme à sa production de jeux d'aventure sur CPC avec Silva, lequel n'est autre que la suite d'Infernal House.


Infernal House servait de cadre aux aventures d'un jeune détective privé. Ayant trop parlé de sa dernière affaire en cours, sa petite amie journaliste a mystérieusement disparu. C'est ainsi, mais raconté à la Mike Hammer, que débute la narration du journal du détective. Ce prologue peut paraître fastidieux, mais sa lecture est indispensable pour se plonger dans le vif du sujet. En effet, avant l'esprit de logique, la clef pour résoudre une enquête réside bien souvent dans la capacité à se plonger dans l'ambiance du jeu. L'intrigue commence réellement au réveil du héros qui vient de faire un rêve étrange dans lequel il est question de retrouver le corps d'une femme au coeur d'une sombre forêt. Silva se présente sous la forme d'un jeu d'aventure qui vous amènera à résoudre le mystère de la disparition de votre amie. Grâce aux icônes symbolisant des actions, vous allez devoir trouver un certain nombre d'objets et découvrir des lieux bien précis.

 A PREMIERE VUE, DUR

Après quelques heures de route, vous, le détective, vous retrouvez en plein milieu de la forêt de votre rêve. A première vue, ce n'est pas tout à fait l'endroit idéal pour trouver des indices susceptibles de vous éclairer sur le chemin à suivre (d'autant que la cohésion des liaisons entre les lieux est peu orthodoxe). Il y a bien des champignons, mais ils n'ont rien de plus hallucinant que de vous emporter six pieds sous terre ; un pic d'alpiniste, dont l'intérêt immédiat n'est pas flagrant ; et un tas de bâtiments dans lesquels il est impossible de pénétrer, sauf la petite chaumière de conte de fées, isolée dans une clairière. Même une fois à l'intérieur, on ne se sent pas tellement plus avancé. Pourtant, c'est d'ici que va véritablement commencer voire enquête. Un petit conseil qui vous sera d'une grande utilité, cherchez un trombone. Je parle bien de la petite agrafe de bureau et non pas de l'instrument de musique. Si vous avez bien étudié toutes les icônes, vous avez dû vous rendre compte de l'importance de l'icône d'agrandissement d'une partie de l'image affichée à l'écran.

 

OH ! UNE PARTIE ARCADE

Parmi toutes tes constructions à visiter, il y a un bâtiment en pierres. Lorsque vous avez le mécanisme d'ouverture de ce bâtiment, vous accéderez à une salle abritant un bassin rempli d eau plus ou moins trouble. Si vous avez trouvé le matériel de plongée, une petite baignade vous permettra de découvrir une phase d'action. Ce bassin est une des ouvertures donnant dans un gigantesque réseau souterrain immergé. Sur votre écran de jeu, la surface de l'image va faire place à un décor dans lequel vous allez diriger le plongeur. Malheureusement, vous n'avez qu'une faible réserve d'oxygène pour trouver une issue ou mourir noyé dans ces boyaux. Ces grottes sont une vaste succession de galeries se terminant souvent par un cul-de-sac. A proximité de la surface, le décor est d'un bleu très clair, et plus vous descendez, plus le fond s'obscurcit. Cet effet de couleurs donne une saisissante impression de profondeur. Quoi qu'il en soit, effectuez une sauvegarde avant de pénétrer dans le bassin. Si vous trouvez la sortie, vous pourrez étudier une petite zone comprenant trois écrans de jeu assez riches en découvertes. Vous attendiez-vous à trouver un vaisseau spatial dans un état relativement honnête ? ie n'ai pas souvent été confronté à des jeux d'aventure aussi difficiles que celui-ci. Silva ne se prête absolument pas à l'initiation aux jeux d'aventure sous peine d'en être dégoûté à vie.
 
 

 
 

 
 

RESERVE AUX CONNAISSEURS

Seuls les amateurs du genre, et encore doués d'une grande patience, prendront vraiment plaisir a résoudre cette enquête. La découverte du vaisseau spatial, même abîmé, laisse entrevoir à lui seul d'intéressantes perspectives pour la suite de votre enquête. Pour ceux qui ont déjà fait la connaissance d'Infernal House, sachez que les graphismes de son petit frère sont de même qualité et QUE quelques icônes ont été ajoutées pour enrichir celles déjà existantes. En somme, une petite mais bonne progression.

Wolfen , A100% n°44, p10-11

SILVA: LE TEMPLE DU DIABLE
(c) LANKHOR

Programmation et musique: Christophe LAJOUX
Graphisme: Philippe BEYSANG
Scenario: Jerome MARLIER

★ ANNÉE: 1992
★ LANGAGE:
★ GENRE: INGAME MODE 0 , AVENTURE TEXT , AVENTURE GRAPHIQUE , DISK

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Bonus:
» Lankhor  Catalogue    FRENCHDATE: 2015-02-04
DL: 771 fois
TYPE: PDF
SIZE: 2334Ko
NOTE: 8 pages/PDFlib v1.6

Cover:
» Silva    (Release  DISC)    FRENCHDATE: 2016-09-07
DL: 129 fois
TYPE: image
SIZE: 367Ko
NOTE: Uploaded by CPCLOV ; w2803*h1409

Dumps disks:
» Silva    FRENCH    PYNARDDATE: 2015-08-11
DL: 50 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 372Ko
NOTE: 40 Cyls
.HFE: OUI

» Silva    FRENCH    TWO-MAGDATE: 2013-08-30
DL: 115 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 425Ko
NOTE: 40 Cyls
.HFE: OUI
 

Dump disquette (version commerciale):
» Silva    FRENCHDATE: 2017-04-27
DL: 16 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 157Ko
NOTE: Uploaded by CPCLOV ; KBI-19 Disk protect/42 Cyls
.HFE: NON

Media/Support:
» Silva    (Release  DISC)    FRENCHDATE: 2016-09-07
DL: 64 fois
TYPE: image
SIZE: 59Ko
NOTE: Scan by Loic Daneels ; w927*h582

Notice d'utilisation:
» Silva-Le  Temple  Du  Diable    FRENCHDATE: 2011-07-25
DL: 40 fois
TYPE: PDF
SIZE: 432Ko
NOTE: 1 page/PDFlib v1.6

Sur le forum:
» Topic: Cheats, pokes ou solution pour "SILVA"
Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/cache
Page créée en 059 millisecondes et consultée 1434 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.