★ AMSTRAD CPC ★ GAMESLIST ★ MEURTRES EN SÉRIE (c) COBRA SOFT ★

AMSTRAD MAGAZINECPC REVUETILTAMSTAR

DMais que s'y passe-t-il ? En effet un jour d'octobre 1986, du fait de votre réputation de fin limier, vous êtes envoyé sur cette île, malgré votre planning très chargé, pour tenter d'élucider une bien sombre affaire. Pendant votre enquête, quelques morts supplémentaires viendront vous compliquer la tâche. Y-a-t'il un mystère sur cette île pour qu'elle soit si agitée ces dernières heures ? Certains parlent d'un "Secret des moines", d'autres d'un trésor caché. Il vous faudra tenter d'éclaircir ces quelques points obscurs, mais en allant très vite, car votre bateau arrivé à 11 heures repartira ce même jour à 19 heures précises avec ou sans vous. On peut vraiment parler de "Meurtres en série", c'est en tous cas le titre du tout nouveau logiciel d'enquête policière imaginé par Cobra-Soft.

Mais ma parole, c'est de la dynamite !

Non ce n'est pas la parodie d'un spot publicitaire bien connu, mais plutôt ce que je me suis dit en ouvrant la boîte en bois sur laquelle figurait en lettres rouges le mot "DANGER". Selon leur bonne habitude, les concepteurs du logiciel vous fournissent tout un tas d'indices concrets que vous retrouverez tout au long, ou plutôt tout au "court" (au cours pour ceux qui préfèrent) de votre enquête. Vous retrouverez en plus de la caisse à explosifs et du bâton de dynamite, un morceau de journal, un horaire des marées, une plaquette d'argile, un composant électronique, des photos sûrement compromettantes... En plus du logiciel d'enquête, vous trouverez également :
– un jeu d'arcade qui vous offrira sur un plateau un indice important supplémentaire :
– un digitaliseur d'images et un intégrateur qui vous permettront d'insérer votre petite bouille dans le logiciel si vous avez envie d'épater les copains en passant. A propos de ce digitaliseur, si vous vous sentez une âme d'artiste, un concours récompensera l'auteur de la plus belle galerie de portraits envoyée chez Cobra-Soft avant le 1er juin. Il y a une Graphiscope à la clé !

Une enquête en temps réel

L'absence de véhicules automobiles sur cette île a permis de concevoir un jeu d'enquête en temps réel. Vous pourrez vous déplacer à pied mais si quelque part  vous  trouvez  un  vélo, n'hésitez pas "emprûntez-le", vous gagnerez du temps et le temps c'est de l'argent ! Des personnages ou des indices se seront déplacés selon l'heure de votre arrivée. Il vous arrivera même de découvrir un cadavre à la place d'un témoin primordial, si vous arrivez trop tard. Dommage non !

Ne restez pas trop longtemps au même endroit car le temps tourne, la petite horloge en haut à gauche de votre écran est là pour vous le rappeler. Vous vous déplacerez dans l'île avec le clavier ou le joystick, une loupe en bas à gauche de la carte présentée sur l'écran vous précisant l'endroit où vous vous trouvez.
Les habitués de "Meurtre à grande vitesse" et de "Meurtre sur l'Atlantique" ne seront pas dépaysés : vous pousserez vos investigations plus loin en utilisant les quelques touches habituelles.
Pas la sauvegarde en cours de partie : selon les dires des auteurs c'est pour des raisons de commodité, mais cette absence paraît vite secondaire. Vous verrez, huit heures d'enquête cela passe vite. Et puis un fait observé lors d'une enquête précédente reste valable, tout ici ne dépend que du temps écoulé depuis le début de l'enquête, donc pas d'affolement.

Un vrai dépliant touristique

Non ce n'est pas un des indices fournis. Si vous décidez de regarder de plus près encore l'endroit où vous êtes et appuyez sur la touche "R", vous verrez à droite de votre écran, un diaphragme d'appareil photo se fermer et lorsqu'il se rouvrira, vous découvrirez une vraie petite carte postale à l'aspect rétro. La musique elle aussi est très couleur locale. Tout cela vous donnera vraiment envie d'aller passer quelques jours sur cette charmante petite île lorsqu'elle sera redevenue  plus  calme.  Mais peut-être serez-vous avant cela, vous aussi, chatouillé par l'envie d'aller "chasser le trésor" sur l'île car je me suis laissé dire qu'effectivement trésor il y a... En attendant, si vous habitez la région parisienne vous pourrez même découvrir un des lieux de l'enquête, en grandeur réelle chez Général Vidéo. Mais que les autres se rassurent, si comme moi ils ne sont que des petits provinciaux, la visite de ce lieu n'est pas indispensable à la bonne fin de votre enquête.

Et quelques gags en prime

Un écran tout noir, des simili-bugs, mais je ne vous en dis pas plus cela ne vous ferait même plus peur ; de toute façon effets garantis. Attendez avant de tout réinitialiser si quelque chose de bizarre vous arrive à un moment ou à un autre, vous le regretteriez.
J'avais trouvé "Meurtre à grande vitesse" super, "Meurtre sur l'Atlantique" génial, mais alors là c'est franchement le bouquet. Mais je vous laisse, je suis en manque, je retourne à mon enquête. Un dernier conseil : n'hésitez pas à casser votre tirelire si vos poches sont vides ou alors faites-vous offrir "Meurtres en série". Vous rateriez sinon l'occasion de vous faire un GROS, GROS plaisir.

Jean-Marc Henry , AMSTRAD MAGAZINE n°21

MEURTRES EN SÉRIE
(c) COBRA SOFT

AUTEURS: Maryse Brocard , Gilles Bertin , Christian Descombes , Bertrand Brocard

★ ANNÉE: 1987
★ LANGAGE:
★ GENRE: INGAME MODE 1 , AVENTURE GRAPHIQUE , AVENTURE TEXT , DETECTIVE INVESTIGATION


Cliquez sur l'image pour voir les différents packages (4). 

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Adverts/Publicités:
» Meurtres  en  SerieDATE: 2010-06-02
DL: 377 fois
TYPE: image
SIZE: 132Ko
NOTE: w540*h884

» Meurtres  en  Serie    FRENCHDATE: 2011-07-20
DL: 618 fois
TYPE: image
SIZE: 130Ko
NOTE: w626*h1014

Bonus:
» Cobra  Soft-Descriptif  logiciels  AMSTRAD    FRENCHDATE: 2013-02-04
DL: 2039 fois
TYPE: PDF
SIZE: 490Ko
NOTE: 2 pages/PDFlib v1.3

» Meurtres  en  Serie    (Cobra  Soft-1986-Seance  de  travail)    FRENCHDATE: 2019-06-20
DL: 3 fois
TYPE: MP3
SIZE: 2327Ko
NOTE: 2mn 28s (44.1 KHz/128 Kbps/Lossy compression)
 

Dump disk:
» Meurtres  en  Serie    FRENCHDATE: 2013-08-30
DL: 235 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 206Ko
NOTE: 40 Cyls
.HFE: OUI

Dumps disquettes (version commerciale):
» Meurtres  en  Serie    FRENCHDATE: 2011-03-16
DL: 141 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 124Ko
NOTE: 42 Cyls
.HFE: NON

» Meurtres  en  Serie    FRENCHDATE: 2016-07-22
DL: 44 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 467Ko
NOTE: Dump par DLFRSILVER pour MOONBEAM ; 42 Cyls/CT-RAW
.HFE: NON
 

Media/Support:
» Meurtres  en  Serie    (Release  DISC)    FRENCHDATE: 2016-09-07
DL: 184 fois
TYPE: image
SIZE: 74Ko
NOTE: Scan by Loic Daneels ; w926*h583

Notices d'utilisation:
» Meurtres  En  Serie    (Indices)    FRENCHDATE: 2018-03-11
DL: 44 fois
TYPE: PDF
SIZE: 12271Ko
NOTE: 24 pages/PDFlib v1.6

» Meurtres  En  Serie    (Personages)DATE: 2005-07-06
DL: 335 fois
TYPE: image
SIZE: 1040Ko
NOTE: w1110*h714
 
» Meurtres  En  Serie    FRENCHDATE: 2011-08-22
DL: 180 fois
TYPE: PDF
SIZE: 10360Ko
NOTE: 6 pages/PDFlib v1.6

Sur le forum:
» Topic: Cheats, pokes ou solution pour "Meurtres en série"
Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/cache
Page créée en 049 millisecondes et consultée 5485 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.