★ AMSTRAD CPC ★ GAMESLIST ★ CA VA PETER ZORGLUB (c) AM-MAG ★

AMMAG

Jusqu'alors, nous hésitions à publier sous forme de listing un jeu d'aventure, car souvent trop long, décevant ou excessivement lent. Mais le compromis idéal qui semble aujourd'hui être proposé, nous oblige à tenter l'expérience. A vous de juger..

Sauvegarde

Sauvez le premier listing Basic sous un nom de votre choix (« PROOT », par exemple) et entrez les codes hexadécimaux du second par le programme Amsaisie (reportez-vous à son mode d'emploi). Spécifiez 7530 comme adresse de début et sauvegardez par ioption « S » sous le nom « PR-LM ». Si le courage vous manque pour saisir en une seule fois les 13 ko de ce fichier binaire (ouf!), morcelez votre travail en plusieurs fichiers (PR1, PR2, etc.). Ces derniers devront ultérieurement être chargés à la suite après un MEMORY &752F et sauvegardés ainsi dans un fichier unique:

SAVE"PR-LM", b, &7530,&310B
Le personnage

Agent spécial du PET (Protection Establishment vs Terro-rism) - organisation secrète mondiale, dont le but louable est de contrer le monde criminel dans son influence néfaste sur la destinée des états -, Johnny Proot est, à juste titre, l'ultime recours qui n'intervient qu'en cas de danger extrême. Guérillero hors pair, maître armurier, expert en explosifs et relativement intelligent pour un héros, il se doit, une fois instruit de sa mission, de mener celle-ci à terme coûte que coûte.

La mission (message du chef suprême)

- Bonjour Johnny. Vous sachant au mieux de votre forme, je fais appel à vous pour éviter, si possible, une nouvelle crise mondiale. Je m'explique. Votre ennemi mortel, le général Zorglub, persiste à vouloir devenir le maître du monde. Pour ce faire, il a mis au point une nouvelle bombe indétectable et miniaturisée, avec laquelle il compte exercer un odieux chantage à l'attentat. Fort heureusement et à notre connaissance, il n 'existe qu 'un seul exemplaire de l'engin meurtrier, encore à l'état de prototype. Nous savons de Marseille, heu, également, qu'il tiendra dans son bunker et devant son état major au grand complet, une réunion importante afin d'exposer son plan diabolique. Bref, votre mission, que je vous ordonne d'accepter, consiste à détruire cette bombe et par la même occasion, le général et ses acolytes. Vous serez parachuté devant le bunker au moment précis de la relève, afin de vous éviter un échange de politesses avec les 250 gardes qui patrouillent 24h sur 24 dans le parc. Du fait de ce choix stratégique, vous n'aurez que 10mn pour agir, à savoir: découvrir le moyen d'entrer discrètement, puis rechercher notre agent retenu prisonnier (à qui l'on doit les informations que je viens d'évoquer) et qui pourra certainement vous aider à trouver la bombe. Une fois en possession de celle-ci, rejoignez la salle de réunion et faites-la sauter. J'allais oublier. Ne pourront être utilisés que les éléments se trouvant sur place (en effet, un système de détection de métaux entoure le bunker). Un conseil d'ami, débrouillez-vous pour découvrir un moyen de locomotion vous permettant d'échapper à l'explosion. Sachez en outre que le bunker comprend un peu moins de cinquante pièces. Malgré tout, bonne chance Johnny P.S. (avant autodestruction du document) Pour entrer, une idée me vient: faites-vous ouvrir la porte par un garde et ensuite, éliminez-le...

Les conventions

L'entrée des ordres s effectue sous formes de phrases composées au moins d'un verbe et d'un nom (sujet). Seules, les quatre premières lettres de ces derniers sont pris en compte. Ainsi, pour ouvrir une porte, on peut taper « OUVR PORT » ou bien « OUVRE DONC CETTE GRANDE PORTE». En cas d'ambiguïté, le programme réclame des précisions. Dans certains cas, les pronoms « LE », « LA », « LES » peuvent se substituer aux noms qu'il n 'est pas nécessaire de préciser (un seul objet est présent, vous venez de l'utiliser, ou il est apparu dans un message de l'ordinateur). Pour examiner une pièce, [ENTER] remplace le verbe « REGARDER ».

- Le programme comprend un grand nombre d'insultes, alors, soyez prudent...
- Certaines actions en temps réel réclament de la vivacité.
- Les éléments du mobilier manipulables sont coloriés en bleu pastel.
- On peut transporter quatre objets à la fois affichés dans la fenêtre en haut à droite. Dessous figurent l'énergie, le temps, puis les directions immédiatement empruntâmes.

CA VA PETER ZORGLUB [Les Aventures De Johnny Proot]
(c) AM-MAG

AUTEURS: thierry kergosien , david kergosien (AM-MAG HS 7 - SEPTEMBRE 1988)

★ LICENCE: LISTING
★ ANNÉE: 1988
★ LANGAGE:
★ GENRE: INGAME MODE 1 , AVENTURE TEXT , AVENTURE GRAPHIQUE , BASIC

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Dump disk:
  » Ca  Va  Peter  Zorglub    FRENCH    CHANY-NPSDATE: 2018-05-18
DL: 119 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 70Ko
NOTE: Dump/upload by McSpe ; 42 Cyls
.HFE: OUI
 

Type-in/Listing:
» Ca  Va  Peter  Zorglub    FRENCHDATE: 2013-08-30
DL: 50 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 58Ko

Sur le forum:
» Topic: Cheats, pokes ou solution pour "CA VA PETER ZORGLUB"
Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.75-desktop/c
Page créée en 077 millisecondes et consultée 1001 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.