★ AMSTRAD CPC ★ GAMESLIST ★ BOWLING (AMSTRAD MAGAZINE/JEAN-LUC NICOUE) (c) AMSTRAD MAGAZINE ★

AMSTRAD MAGAZINE

Après lancement du programme, certains renseignements sont demandés à l'utilisateur :

  • nombre de joueurs (1 à 4) ;
  • niveau de jeu (1 ou 2), le niveau 1 étant le plus lent ;
  • hasard (O/N) : la réponse « Oui » à cette question fera intervenir un facteur hasard sur la position de départ de la boule. Autrement, la boule part de la position qu'elle occupe au moment du lancement. Le jeu se joue avec la barre (SPACE), ou avec un joystick.

Le marquage des points s'effectue de la manière suivante :

  • si en un tour, c'est-à-dire en deux essais consécutifs, un joueur fait tomber n quilles ; il marque n points ;
  • si en deux essais il fait tomber les dix quilles, il fait un « SPARE » et marque alors 15 points ;
  • enfin, si au premier essai d'un tour il fait tomber toutes les quilles, il fait un « STRIKE » et marque 30 pts. Dans ce cas c'est au joueur suivant de jouer le prochain essai.

Liste des variables utilisées

nj, niv : variables entières désignant respectivement le nombre de joueurs, et le niveau de jeu.
Hasard : variable contenant un caractère.
car (i,j) : tableau d'entiers désignant l'état de la boule du joueur i.
Joueur, tour : variables d'entiers.
score (i) : tableau contenant le score du joueur i.
Si variable auxiliaire de score.

AMSTRAD MAGAZINE n°19

MEA CULPA AMSTRAD MAGAZINE n°21

Pour les possesseurs de CPC 464 : vous avez dû remarquer que lorsque vous faites fonctionner votre programme il vous affiche une erreur de syntaxe en ligne 950. Pour une fois vous n'y êtes pour rien puisque la fonction frame n'existe pas sur les versions 464. Vous auriez pu cependant éviter cette erreur en relisant le manuel qui est fourni avec votre ordinateur. Vous pourriez ainsi éviter de perdre des heures à taper un programme qui ne s'adapte pas à votre version. Cependant (une fois n'est pas coutume) il est possible de faire tourner ce programme en effectuant les quelques modifications suivantes :

950 REM
980 MOVE x,35:PRINT "";:.....
1050 MOVE x,35:PRINT “":....
1230 REM
1500 enlever “graphies pen 11”
1540 REM

Signalons en passant, pour les mordus de la programmation, que l'instruction Basic REM peut se remplacer simplement par l'apostrophe. L'ordinateur l'interprète de la même façon. De même l'instruction print sera interprétée de la même façon que le point d'interrogation : ?. Pour en revenir aux fonctions graphiques qui ne sont pas sur le 464 il est possible de les obtenir par des routines RSX en langage machine qui ont déjà été publiées ou le seront dans les prochains numéros.

BOWLING (AMSTRAD MAGAZINE/JEAN-LUC NICOUE)
(c) AMSTRAD MAGAZINE

AUTEUR: Jean-Luc Nicoue

★ ANNÉE: 1987
★ LANGAGE:
★ GENRE: BOWLING , BASIC
★ LICENCE: LISTING

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Type-in/Listing:
  » Bowling    (Amstrad  Magazine)    FRENCHDATE: 2020-05-11
DL: 62 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 6Ko
NOTE: 40 Cyls
.HFE: NON

Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/cache
Page créée en 044 millisecondes et consultée 933 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.