★ AMSTRAD CPC ★ GAMESLIST ★ L'ARCHE DU CAPITAINE BLOOD (c) ERE INFORMATIQUE/EXXOS ★

A100%TILT

LA SAGA DES ETOILES

Captain Blood n'existe pas, Captain Blood n'existe plus. Pulvérisé. dans l'espace intersidéral, éparpillé en clones, il n'attend que vous pour retrouver forme humaine. Tour à tour lassante et fascinante, l'aventure d'Ere Informatique ne ressemble à aucune autre. Alors laissez-vous tenter, suivez-nous et embarquez pour le long voyage à bord de L'ARCHE DU CAPITAIN BLOOD.

UNE SALE HISTOIRE.

L'ARCHE DU CAPITAIN BLOOD n'est pas un jeu mais une histoire, un conte moderne. S'il fallait rapprocher le logiciel d'un gente existant, on parlerait de jeu d'aventures. Mais le jeu échappe iIà toute classification. Le programme de Philippe Ulrich et Patrick Dublanchet est une création originale, tout simplement.

« Cette sale histoire commença un sale jour d'hiver gris et pluvieux. Il fallait que je programme un nouveau hit, un jeu d'enfer avec un scénario en béton. » Blood, Bob Morlock de son vrai nom., est un génie de t'informatique.. un programmeur Vedette mais sans le sou qui, au hasard d'une rencontre, apprend l'incroyable nouvelle : les extraterrestres existent; ils ont envahi les circuits des ordinateurs et le combat se livre au coeur des jeux vidéo. Dès lors, Blood n'aura de cesse de les anéantir. Pour cela. il crée, à l'intérieur d'un programme, un être calqué sur l'homme et imagine l'arche.. son vaisseau. La bataille peut commencer. Blood quitte le monde réel pour pénétrer dans le plus terrifiant des Pacman. Malheureusement l'affrontement ne sera que de courte durée : assailli par un escadron de Space Invader le héros est projeté en hyperespace elle retrouve cloné en une trentaine d'exemplaires.

GRANDEUR ET DECADENCE DU HEROS

Telle est la genèse du Captain. C'est alors que vous intervenez. Il faut faire vite, Blood perd son fluide vital, il n'en a plus pour longtemps. La seule partie de son corps dégénéré encore visible à l'écran est ce petit bras malingre, ce pro1ogeemnt osseux et. robotisé qui se pose délicatement sur les commandes du tableau de bord. Il faut absolument retrouver Ses clones avant que Blood ne soit définitivement englouti par l'arche. Mais l'univers est immense, plus de deux mille quatre cents planètes s'enroulent en une volute bleutée qui se perd à l'infini. Ne partez pas à l'aventure, elle est sans fin. Suivez plutôt, dès le départ, les indications des habitants de la galaxie. Epousez leurs querelles, leurs problèmes. et vous découvrirez peu à peu les arcanes de ce monde tourmenté. Comme dans un jeu de rôle. Chaque race a sont histoire ses caractéristiques, que vous apprenez en discutant à l'aide de plus de cent icônes. Le dialogue a le charme du petit nègre, simpliste et poétique à la fois.

MOI BLOOD.
TOI CONNAITRE CLONE?

Je viens d'atterrir sur Bow bow, un ET cravaté me salue et le dialogue s'instaure: « Moi petit Yoko. - Moi IswaL - Moi aimer paix. - Papa grand savant prisonnier sur planète Croolis Ulu. -Toi retrouver papa - Toi téléporter Yoko » Je ne dois pas faire d'impair la première rencontre est décisive; vexée ou ce désinterésée par mon babil, cette curieuse bête risque de s'enfermer dans un mutisme de mauvais aloi Si elle ne me livre pas les coordonnees d'une nouvelle planète, je suis condamné à errer pour toujours. Il me regarde de ses grands yeux doux, je ne résiste pas et le téléporte à bord de l'arche. Autre planète. autre rencontre. Une masse de muscles imbécile m'accueille avec des jurons. Le nouveau venu appartient à la race des guerriers crootis, un peuple déchiré par des luttes intestines. Roublard et buté. le Croolis Var ne donne ses informations qu'en échange de la destruction du clan rival, les Croolis Var. Ainsi au fil de mon périple, une galerie de monstres digne de la pire cour des miracles interstellaire prend vie. Ici, les Migrax, sorte de larves protubérantes, ressemblent, à s'y méprendre aux créatures d'A1iens. Là, de curieuses chenilles se contorsionnent' à mon approche. Ailleurs, les ondoyantes, échappées d'un conte magique, se métamorphosent au gré de leurs sentiments. Merveilleusement belles pour ceux qu'elles aiment, elles prennent t'apparence la plus hideuse face à ceux qu'elles détestent.

UN SUPERBE VOYAGE

L'apparence occupe une p1ace primordiale dans cette épopée puisqu'elle est avant tout un éblouissement de couleurs et de formes.
une découvert graphique. Yves Lamoureux et Didier Bouchon, les programmeur de la version CPC, ont réussi l'exploit de reproduire fidèlement la beauté des décors et des animations créés sur Atari St Le tableau de bord de l'arche est superbe. Les personnages sont droles et vivants, mi-bêtes mi-hommes, ils clignent de l'oeil tirent la langue et contractent leurs muscles. Sur un fond étoilé, les planètes tournent dans un chatoiement de teintes rutilantes. Et, à l'instar de 2001 Odyssée de l'espace. les plongeons en hyperespacc et l'explosion des astres déchirent l'écran en un feu d'artifice aveuglant. Su-bli-me. Les trouvailles esthétiques font tout le se1 de ce mini film où le joueur n'intervient finalement que très peu (sic). Les auteurs ont privilégié l'aspect esthétique au détriment de l'action.

SPECTATEUR OU ACTEUR?

Ainsi, L'ARCHE DU CAPTAIN BLOOD se regarde plus. Qu'il ne se joue. La progression est aride autant qu'ardue et tes vagabondages rarement couronnés de succès. Certains diront même qu'il ne se passe rien ou si peu. OK, c'est beau et alors? Jetez un coup d'oeil à votre montre ; cela fait plus de demi heures que vous errez sans résu1tat aux confins de la galaxie Andromeda. Pourquoi ? Parce que le logiciel sait forger une ambiance. Créer une attente auxquelles il est difficile d'échapper. Le héros, que l'on ne voit jamais, a un passé, un futur, un destin qui l'attend quelque part sous cette voûte étoilée. La profondeur du personnage manque à la plupart des sprites qui s'agitent sur nos écrans. Découvrirons-nous un jour te vrai visage du Captain Blood ? Patience, il mûrit dans l'imagination de ses créateurs. La saga de Blood ne fait que commencer.

Graphisme : 4/4
Son : 3/4
Animation : 4/4
Ergonomie: 3/4
Global : 18/20

A100% n°4, p20-21

L'ARCHE DU CAPITAINE BLOOD [Captain Blood]
(c) ERE INFORMATIQUE , EXXOS

Scénario: Jean-Philippe ULRICH
Software & Graphics: Didier BOUCHON
Music : Jean-Michel JARRE
Adaptation: Yves LAMOUREUX
Additionals Graphics: Michel RHO

RERELEASE: ZAFIRO SOFTWARE (SPAIN)

★ LICENCE: COMMERCIALE
★ ANNÉE: 1988
★ LANGAGES:
★ GENRE: INGAME MODE 0 , AVENTURE GRAPHIQUE , ICONS , FUTURISTIC


Cliquez sur l'image pour voir les différents packages (4). 

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Adverts/Publicités:
» Captain  BloodDATE: 2004-07-02
DL: 277 fois
TYPE: image
SIZE: 564Ko
NOTE: w2416*h1650
 
» Captain  Blood    ENGLISHDATE: 2014-05-09
DL: 202 fois
TYPE: image
SIZE: 168Ko
NOTE: w913*h1369

» L  Arche  du  Capitain  Blood-Captain  BloodDATE: 2010-06-02
DL: 259 fois
TYPE: image
SIZE: 41Ko
NOTE: w382*h550

» L  Arche  du  Captain  Blood    (Zafiro)    SPANISHDATE: 2012-05-28
DL: 241 fois
TYPE: image
SIZE: 163Ko
NOTE: w970*h1362

» L  Arche  du  Captain  Blood    FRENCHDATE: 2012-05-28
DL: 1079 fois
TYPE: image
SIZE: 377Ko
NOTE: w1220*h1655

Bonus:
» L  Arche  du  Captain  Blood    (Exxos  Artbook)    ENGLISHDATE: 2013-05-14
DL: 120 fois
TYPE: PDF
SIZE: 1019Ko

» Zafiro  Software-I  Tu  Mandas-Jefe    SPANISHDATE: 2012-05-28
DL: 825 fois
TYPE: image
SIZE: 218Ko
NOTE: w1335*h1846

» Zafiro  SoftwareDATE: 2012-05-28
DL: 654 fois
TYPE: image
SIZE: 91Ko
NOTE: w970*h1335

Covers:
» Captain  Blood    (Rerelease  TAPE-PLAYERS)    ENGLISHDATE: 2016-09-12
DL: 237 fois
TYPE: image
SIZE: 139Ko
NOTE: w1112*h785

» L  arche  Du  Captain  Blood    (Release  DISC)    FRENCHDATE: 2016-09-07
DL: 315 fois
TYPE: image
SIZE: 216Ko
NOTE: w1783*h855

» L  arche  Du  Captain  Blood    (Release  DISK)    FRENCHDATE: 2016-09-08
DL: 226 fois
TYPE: image
SIZE: 444Ko
NOTE: w1575*h1546
 
» L  Arche  du  Captain  Blood    (Release  DISK-ZAFIRO)    SPANISHDATE: 2016-09-08
DL: 80 fois
TYPE: image
SIZE: 465Ko
NOTE: w2588*h1520
 
» L  arche  Du  Captain  Blood    (Release  TAPE)    ENGLISH-FRENCH-GERMANDATE: 2016-09-07
DL: 308 fois
TYPE: image
SIZE: 384Ko
NOTE: w1756*h1240

Dumps disks:
» L  Arche  du  Capitain  Blood    MCSPEDATE: 2013-08-30
DL: 229 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 192Ko
NOTE: DiskTracks=40
.HFE: OUI
 
» L  Arche  du  Capitain  Blood    TWO-MAGDATE: 2013-08-30
DL: 179 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 196Ko
NOTE: DiskTracks=39
.HFE: OUI
 

Dump cassette (version commerciale):
» Captain  Blood    ENGLISH-FRENCH-GERMAN-SPANISH-ITALIANDATE: 2011-02-16
DL: 225 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 135Ko
NOTE: Dump by Abraxas ; /CDTCount=2

Dumps disquettes (version commerciale):
» L  Arche  du  Captain  Blood    (Release  ERE  Informatique)    ENGLISH-FRENCH-GERMAN-SPANISH-ITALIANDATE: 2015-12-14
DL: 44 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 75Ko
NOTE: Dump par DLFRSILVER ; KBI-19 Disk protect/DiskTracks=41 ;
.HFE: NON

» L  Arche  du  Captain  Blood    (Release  EXXOS-INFOGRAMES)    ITALIAN-GERMAN-FRENCH-SPANISH-ENGLISHDATE: 2013-07-28
DL: 157 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 73Ko
NOTE: Dump by Johnny Farragut ;
.HFE: NON

» L  Arche  du  Captain  Blood    (Release  ZAFIRO)    ITALIAN-GERMAN-FRENCH-SPANISH-ENGLISHDATE: 2013-07-28
DL: 12 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 75Ko
NOTE:
.HFE: NON

» L  Arche  du  Captain  Blood    (Release  EXXOS-INFOGRAMES)    ENGLISH-FRENCH-GERMAN-SPANISH-ITALIANDATE: 2017-07-15
DL: 2 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 339Ko
NOTE: Dumped by DLFRSILVER for Loic DANEELS ;
.HFE: NON
 
» L  Arche  du  Captain  Blood    ITALIAN-GERMAN-FRENCH-SPANISH-ENGLISHDATE: 2015-12-12
DL: 14 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 194Ko
NOTE: Dump par DLFRSILVER ; KBI-19 Disk protect/DiskTracks=41 ;
.HFE: NON
 

Medias/Supports:
» Captain  Blood    (Release  DISC)    ENGLISHDATE: 2016-09-07
DL: 62 fois
TYPE: image
SIZE: 76Ko
NOTE: Scan by Loic Daneels ; w928*h584

» Captain  Blood    (Release  DISC-ZAFIRO)    SPANISHDATE: 2016-09-07
DL: 52 fois
TYPE: image
SIZE: 308Ko
NOTE: w1952*h1172

» Captain  Blood    (Release  TAPE)    ENGLISHDATE: 2016-10-18
DL: 45 fois
TYPE: image
SIZE: 21Ko
NOTE: Uploaded by hERMOL ; w587*h360

» Captain  Blood    (Rerelease  TAPE-PLAYERS)    ENGLISHDATE: 2016-09-07
DL: 62 fois
TYPE: image
SIZE: 46Ko
NOTE: Scan by Loic Daneels ; w601*h734

» L  Arche  du  Captain  Blood    (Release  DISC)    FRENCHDATE: 2016-09-06
DL: 102 fois
TYPE: image
SIZE: 226Ko
NOTE: Uploaded by hERMOL ; w1938*h1181

Notices d'utilisation:
» Captain  Blood    (The  Ark  According  To  Captain  Blood)    ENGLISHDATE: 2012-09-17
DL: 339 fois
TYPE: text
SIZE: 22Ko

» Captain  Blood    ENGLISH-FRENCH-GERMANDATE: 2011-08-22
DL: 162 fois
TYPE: PDF
SIZE: 14664Ko

» L  Arche  du  Capitain  Blood-Captain  Blood    CONTROL  SHEETDATE: 2005-01-22
DL: 299 fois
TYPE: image
SIZE: 90Ko
NOTE: w621*h666

» L  Arche  du  Captain  Blood    (Garantie)    FRENCH-ENGLISH-GERMANDATE: 2016-01-10
DL: 29 fois
TYPE: PDF
SIZE: 800Ko

» L  Arche  du  Captain  Blood    (Release  DISC-Erratum)    FRENCHDATE: 2016-01-10
DL: 26 fois
TYPE: PDF
SIZE: 473Ko

» L  arche  Du  Captain  Blood    (Release  EXXOS)    FRENCHDATE: 2011-07-25
DL: 159 fois
TYPE: PDF
SIZE: 1048Ko

» L  ARCHE  DU  CAPTAIN  BLOOD    SPANISHDATE: 2012-03-15
DL: 207 fois
TYPE: text
SIZE: 1Ko

Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.75-desktop/c
Page créée en 041 millisecondes et consultée 3319 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.