PEOPLES ★ REPORTAGE : LA VERITE SUR MISS X ★

La Verite sur Miss X (Amslive fanzine)

Peut-etre vous souvenez-vous de la pulpeuse pigiste de chez Cent Pour Cent. Elle a sévi dans le cahier central de ce merveilleux magazine durant trois ans, répondant aux questions générales -jamais trop techniques - des lecteurs. Mais qui était-elle vraiment ?

Lors d'une discussion téléphonique avec Eliot, un sacrilège a été proféré : Miss X n'aurait jamais existé. "Palsambleu" m'écriai-je ! Efface-moi donc cette infamie !
Quelques jours plus tard, j'ai eu l'occasion de poser la question à Longshot qui a travaillé, comme vous le savez tous, assez longtemps dans notre magazine de référence. La réponse ne s'est pas faite attendre...

"Quant à Miss X, eh bien je vais certainement te faire de la peine mais elle n'a jamais existé. Il n'y avait que des mecs à la rédaction et tout ça, c'était de l'invention pour faire fantasmer les p'tits boutonneux, hé hé hé !"

Choc, syncope.

Comment ont-ils pu ? En fait, c'est assez génial. Je ne sais pas vous, mais moi j'y ai cru jusqu'au bout, touché par la féminité du personnage qui contrastait avec l'esprit bourrin et macho de certains rédacteurs, ému par la maternité, bouleversé par la dernière intro de sa dernière rubrique... Je dois être trop sentimental, c'est ça.

En fait, l'affaire a éclate quand les photos des différentes Amstrad Expo ont été publiées. Ce n'était pas toujours la même fille qui incarnait Miss X. Alors donc, j'ai posé derechef la question à Longshot...

"Les nanas aux Amstrad Expo étaient des figurantes..."

Mais alors qui ? Quoi ? Qui avons-nous tant aimé ? De qui étions nous tous, dans le plus grand secret, amoureux i

"Il n'y a jamais eu de nana au staff rédactionnel de 100%... Je crois même que c'était Pierre (je me rappelle plus son nom de famille, faut voir sur la couverture (NDLR : Pierre VALLS) qui s'en occupait..."

En conclusion, je tiens donc à féliciter le Team 100%, c'était du grand art. Nous leurrer pendant 3 ans, c'est fort. Et aussi, je dis bien des choses à Mykaïa (cf. numéro 2).

SNN, AMSLIVE

Page précédente : La Ruée vers l'Amstrad
★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Bonus:
» Compilation-Les  Cent  pour  Cent  d  Or    POSTER  MISS  XDATE: 2013-09-17
DL: 512 fois
TYPE: image
SIZE: 1696Ko
NOTE: w2727*h4043
 

Je participe au site:
» Vous avez des infos personnel , des fichiers que nous ne possédons pas concernent ce programme ?
» Vous avez remarqué une erreur dans ce texte ?
» Aidez-nous à améliorer cette page : en nous contactant via le forum ou par email.
★ AMSTRAD CPC ★ A voir aussi sur CPCrulez , les sujets suivants pourront vous intéresser...

Lien(s):
» Peoples » Ces Ordinateurs Sont Dangereux: L'aventure Amstrad - Chapitre 03 - Interlude - Voyage au centre du CPC 464
» Peoples » Rachat de Sinclair par Amstrad: Alan Sugar s'explique
» Peoples » L'Amstrad PC (Bis) Un compatible pas comme les autres (L'Ordinateur Individuel)
» Peoples » AMSTRAD FRANCE ABANDONNE LE « CPC »
» Peoples » Schools go for CPCs (Popular Computing Weekly)
» Peoples » Amstrad nets £75m profit from PCW (1986/10)

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop
Page créée en 023 millisecondes et consultée 5104 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.