GAMESEDITEURS ★ INTERVIEW - Faisons plus ample connaissance avec l'équipe de Han Islande ★

Ubisoft - Han Islande Team|Amstar&CPC)Games Editeurs

Après avoir découvert le logiciel Han d'Islande, nous avons eu envie de connnaitre les personnes gui étaient responsables d'une telle réalisation ; nous vous livrons donc sans plus attendre le fruit de nos recherches qui nous ont menés dans le Jura, très exactement à Orgelet.

Tout d'abord, sacrifions à la tradition en faisant les présentations : il y a François Bonnevîlle, scénariste et programmeur du logiciel ; il a à ce jour 21 ans et prépare une maîtrise d'informatique générale à l'université de Besançon ( sans commentaire ... ). Il était donc capable de tout faire dans ce logiciel à part les dessins à cause d'un petit problème de "coup de patte" ... Il a donc fait appel à sa petite soeur Agnès, (qui a quand même 18 ans !) qui prépare son Bac en suivant une Term. C, d'une part, et à un copain, François Gay qui fait à 23 ans l'école des Beaux-Arts d'autre part. Il faut savoir aussi que dans l'équipe, seul François B. a des connaissances dans le domaine informatique.


de gauche à droite : François GAY, François et Agnès BONNEVILLE.

Vous vous posez sans doute la même question que nous : comment et pourquoi François B. a décidé de faire une adaptation sur micro d'un roman d'auteur classique ? La réponse est très simple ; il a suffi de rassembler les ingrédients suivants : tout d'abord, il y a à la base une passion pour Victor Hugo et, ensuite, la découverte par le biais d'une émission de radio sur France Culture d'une série d'émissions présentant Han d'Islande, ce titre pratiquement inconnu paru dès 1823 (Tiens ! à cette époque, Hugo avait l'âge de François B. ! ). Cette émission lui donna l'envie de se procurer le roman et sa lecture le décida à en faire un scénario pour jeu d'aventure ( Ah si Hugo savait ça ! ). Le seul problème était la longueur de l'oeuvre qui se passe, je vous le rappelle, en Norvège ; en effet, Ordener Guldenlew a vécu de tels événements que le bouquin a un volume qui pourrait paraître indigeste au départ. C'est pourquoi François B. a supprimé toutes les parties du roman où le héros n 'est pas présent.

Il est temps de passer à ta réalisation du logiciel. François commença par dessiner une carte à partir de toutes les indications données par le roman : la grande aventure avait alors commencé ! Heureux possesseur d'Amstrad notez bien le fait suivant : François fi. avait commencé à réaliser Han d'Islande sur Spectrum et il proposa alors son logiciel à Loriciels qui lui répondit : "Nous sommes intéressés par le sujet mais en ayant une version sur Amstrad". Aussitôt dit, aussitôt fait... C'est alors le début d'une collaboration entre François B. et Loriciels qui a fait évoluer petit à petit le logiciel ; c'est ainsi que par exemple, est apparu le scrolling latéral lors des déplacements à l'écran. Cette évolution du jeu a d'ailleurs constitué le plus gros problème pour François B. car qui dit évolution du jeu, dit évolution des routines en langage machine...

Et les graphistes dans tout ça ? Eh bien, voilà : François B. leur a écrit un petit utilitaire graphique, les a mis devant l'écran du 6128 et s'est fié à leur inspiration en leur donnant simplement des indications du genre : "là, je veux un bourreau là, je veux une cathédrale et là...". Tout s'est très bien passé à part certains "débordements" d'Agnès ; trouvant qu 'il n 'y avait pas assez de femmes dans le scénario, elle en a dessiné quelques-unes que François B. a intégré par la suite au logiciel (entre nous, elle a bien eu raison !)... Nous tenons à vous décrire comment tes dessins ont été faits car cela représente un temps de travail très impressionnant. En effet, tous les dessins ont été fait point par point et il faut compter 3 h pour un dessin ! Sachant qu'il y a 77 dessins de base je vous laisse faire les comptes !...

Pour une première réalisation on peut dire que le trio a fait fort ! En effet, alors que Han d'Islande est à peine sur le marché des logiciels, il existe déjà des contacts entre Loriciels et avec les Editions Robert Laffont qui, eux, tancent une collection qui présente toutes les oeuvres complètes de Victor Hugo sous le nom suivant : collection Bouquins. Intéressant, non ! Surtout si ce logiciel vous donne l'envie de lire le roman à moins que ce ne soit à partir des extraits des émissions de France Culture qui sont livrés avec le logiciel sur une cassette audio ... Pour terminer, nous vous livrons une confidence de François , le deuxième logiciel est déjà en préparation ; il sera complètement différent puisqu'il suivra un scénario totalement original et puis il y aura un total changement d'époque puisque l'action sera liée à la mythologie grecque ... Alors, rendez-vous est pris pour sa sortie.

C.V. , AMSTAR n°17

CATEGORYTITLE (1)YEAR
GAMELIST Han D'islande  1988

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)
★ AMSTRAD CPC ★ A voir aussi sur CPCrulez , les sujets suivants pourront vous intéresser...

Lien(s):
» Games » Ubisoft - Han Islande Team (Amstar&CPC)
» Games » Ubisoft - les Princes Programmeurs de Broceliande (Tilt)
» Games » Ubisoft - Ubi Soit Qui Bien Y Joue (Micro News)
» Games » Ubisoft - Chateau Pour Programmeurs (AM-Mag)
» Games » Ubisoft - La Chose de Grotemburg Team (Amstar&CPC)

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.75-desktop/cache
Page créée en 176 millisecondes et consultée 2309 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.