CODINGLISTINGS ★ DES ILLUSTRATIONS MUSICALES ★

Des illustrations musicalesCoding Listings

Nous vous proposons un récapitulatif des illustrations musicales utilisées lors de nos programmes précédents. Nous les avons réparties suivant diverses sous-routines. Il sera donc possible de les réutiliser directement pour réaliçer l'accompagnement musical d'un programme que vous aurez créé. Chaque sous-routine comportera donc l'ensemble des éléments nécessaires à l'exécution de la musique choisie.

Voyons l'écriture de notre programme. Il comportera une première partie faisant office de page d'accueil et également chargée de l'envoi aux sous-routines. Ensuite, nous trouverons 6 sous-routines. 5 d'entre elles concerneront l'exécution des musiques et la dernière sera utilisée pour obtenir, éventuellement, le listing de chacune d'elles.

Notre page de présentation est affichée par les lignes 100 à 280 du programme. Les lignes 500 à 540 sont, elles, réservées à l'aiguillage du programme vers chaque sous-routine. Nous formerons donc une boucle FOR... NEXT autour de la variable Q et nous lui associerons une instruction ON GOSUB. Notons également que l'ordre INKEY$ de la ligne 505 permet d'interrompre l'exécution du programme dès qu'une touche est frappée au clavier, de manière à pouvoir obtenir le listing de l'illustration musicale choisie.

La première de nos sous-routi-nes concerne la musique du programme “LEONCE” et sera placée des lignes 1000 à 1180 du programme. Les enveloppes sonores seront mises en place, puis les données concernant la mélodie mémorisées par les chaînes DATA des lignes 1030 et 1040. Le reste de cette sous-routine sera consacré à l'exécution de la musique. Nous trouverons donc trois instructions SOUND placées dans une boucle FOR... NEXT. La lecture des notes sera effectuée par la ligne 1090. Notons que la ligne 1095 provoque l'interruption de cette sous-routine lorsqu'une touche est tapée au clavier.

Les quatre sous-routines suivantes sont basées sur le même principe. Nous retrouverons donc toujours des chaînes DATA pour la mémorisation de la mélodie, des ordres SOUND pour son exécution et une ligne permettant d'interrompre cette dernière sur la frappe d'une touche au clavier.
La dernière sous-routine, débutant à la ligne 8000 aura pour mission d'afficher le listing de la musique choisie. Précisons qu'après son utilisation, l'Amstrad interrompra définitivement l'exécution du programme. Pour le relancer, il faudra taper RUN puis ENTER, tout comme lors de sa première exécution.

La frappe ne doit pas poser de problème particulier. De même, l'utilisation des diverses sous-routines proposées dans d'autres programmes, est relativement simpie. Il faudra éventuellement les renuméroter, puis les insérer à l'aide de l'ordre MERGE et veiller à ce qu'aucune des variables utilisées porte le même nom que celles du programme principal.

L'utilisation de ce programme reste également très simple. Après l'avoir entièrement tapé et demandé RUN, l'ensemble des titres des illustrations musicales s'affichera sur l'écran. Ces dernières seront alors exécutées successivement. Notons que l'écran précisera en permanence le nom de la musique en cours d'exécution. La frappe d'une touche provoque l'interruption du programme. L'ordinateur demandera alors le numéro correspondant à la mélodie dont vous souhaitez connaître le listing. Ce chiffre sera frappé au clavier, puis validé par ENTER. Dès lors, le listing sera affiché.

Notons enfin que, pour éviter d'avoir à recopier la sous-routine souhaitée à chaque fois pour l'introduire dans un nouveau programme, il sera parfaitement possible d'utiliser la fonction DELETE de l'Amstrad puis MERGE.

Si, par exemple, on souhaite utiliser uniquement la musique exécutée en 1000 mais avec pour numéro de sous-routine 7000, il sera possible de procéder comme suit. Après chargement du programme on tapera DELETE 1000, puis DELETE 1200, puis RENUM 7000, 1000,10 et enfin MERGE “XXXX” ; XXXX étant le nom du nouveau programme.

Henri-Pierre PENEL , Science&Vie n°848

★ EDITEUR: Science&Vie
★ ANNÉE: 1988
★ AUTEUR: Henri-Pierre PENEL

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Type-in/Listings:
» Des  illustrations  musicales    (Science  et  Vie)    FRENCHDATE: 2018-07-30
DL: 24 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 24Ko
NOTE: Uploaded by CPCLOV ; 42 Cyls
.HFE: OUI

» Des  Illustrations  Musicales    (Science  et  Vie)    LISTING    FRENCHDATE: 2016-03-10
DL: 41 fois
TYPE: PDF
SIZE: 1148Ko
NOTE: 2 pages/PDFlib v1.6

Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)
★ AMSTRAD CPC ★ A voir aussi sur CPCrulez , les sujets suivants pourront vous intéresser...

Lien(s):
» Coding Src's » Auld lang Syne (Amstrad Computer User)
» Coding Src's » Sound - Rock - Henri Bittner (Hebdogiciel)
» Coding Src's » Pointers - Windows System
» Coding Src's » Serpent
» Coding Src's » Sound - Sahara
» Coding Src's » Graphic - Spinning Diamond

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/cache
Page créée en 133 millisecondes et consultée 505 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.