CODINGCLASSEURS WEKA ★ Comment exploiterr toutes les ressources et augmenter les performances de votre AMSTRAD CPC ★

4/2.3.4 - Les mots-clés de l'assembleur Z80 et leur utilisation : Ruptures de séquences (!)Coding Classeurs Weka

4/2 - Assembleur Z80 : Définitions et rappels de base

4/2.3 - Les mots-clés de l'assembleur Z80 et leur utilisation

IV. Ruptures de séquences

Ce groupe comprend toutes les instructions de débranchements (conditionnels ou non) à une autre instruction que celle qui suit l'instruction courante, ou à un sous-programme.
Reportez-vous à la partie 4 chapitre 2.2 pour prendre connaissance des modes d'adressage utilisés par le Z80, car ce qui suit fait largement appel à ces notions.

Remarque :

Les indicateurs ne sont pas modifiés par l'utilisation des ordres de débranchement.
Les modes d'adressage sont : absolu, indirect et relatif.

[INCOMPLET]

 

Page précédente : 4/2.3.3 - Les mots-clés de l'assembleur Z80 et leur utilisation : Lecture, écriture, échanges et opérations sur les registres

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/cache
Page créée en 089 millisecondes et consultée 1029 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.