CODINGCLASSEURS WEKA ★ CLASSEURS WEKA : Comment exploiter toutes les ressources et augmenter les performances de votre AMSTRAD CPC ★

2/4 - Les mémoiresCoding Classeurs Weka

Comme tout micro-ordinateur, les AMSTRAD renferment des mémoires, circuits intégrés chargés d'emmagaziner des informations de toutes sortes. Les informations indispensables au fonctionnement de la machine (système d'exploitation, etc. ) sont figées en usine dans la mémoire morte ou ROM (Read Only Memory).

La mémoire vive ou RAM (Random Access Memory) , dont la taille varie selon les modèles, sert de « bloc-notes » aussi bien au microprocesseur qu'au programmeur : on peut à volonté y écrire et y lire des informations.

L'information élémentaire est l'élément binaire (eb) ou « bit », mais presque toutes les opérations informatiques s'effectuent sur des octets (ou bytes), ensembles indivisibles de huit bits. L'ensemble de la mémoire de n'importe quel AMSTRAD est donc divisé en octets, physiquement répartis entre les différents boîtiers de RAM et de ROM.

 

Page précédente : 2/3.5 - Le contrôleur de disque µPD 765AC

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/cache
Page créée en 090 millisecondes et consultée 1591 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.