CODINGLA BIBLE DU CPC 6128

La bible du CPC 6128 : 1.04.01 Les pôles de connexion du CRTC

La signification des 40 pattes de connexion est la suivante:

MA0-13 : Memory Adress Lines; les cases mémoire de la mémoire écran sont adressées à travers ces 14 connexions

RA0-4 : Raster Adress Lines; ces 5 connexions choisissent à partir du générateur de caractères la ligne actuelle de la grille du caractère à représenter

D0-7 : Bidirectional Data Bus; des informations peuvent être écrites dans le contrôleur et lues à partir de celui-ci à travers ces pins

R/W* : Read/Write*; ce signal détermine le sens des données sur les canaux de données. Avec un low, les données peuvent être écrites du processeur dans le CRTC, avec un high elles sont lues à partir du CRTC.

CS* : Chip sélect*. Pour permettre des transferts de données avec le 6845, celui-ci doit être adressé, ce qui est obtenu par un low sur l'entrée CS*.

RS : Register Select. Ce signal est utilisé pour choisir entre le registre d'adresse et 18 registres de contrôle. Avec un niveau low sur RS, on peut accéder au registre d'adresse, avec un high, on accède au registre de contrôle.

EN   :   Enable. Avec une bascule ascendante de ce signal, les
signaux du processeur se trouvant sur le circuit intégré sont pris en compte.

RES* : Reset* Adress Lines; les cases mémoire de la mémoire écran sont adressées à travers ces 14 connexions


1.4.1.1 PINOUT du CRTC HD 6845

CLK : Character Clock est le signal d'horloge dont sont tirés par division tous les signaux dont a besoin le moniteur.

HSYNC : Horizontal Sync fournit le signal de synchronisation horizontale du moniteur. La mauvaise définition ou l'absence de HSYNC se traduit par un défilement de l'image.

VSYNC : Vertical Sync fournit le signal de synchronisation verticale du moniteur.
DISPTMG : Display Timing. Ce signal est high lorsque le signal envoyé au moniteur doit être représenté à l'écran. Ce signal permet d'inhiber les retours en arrière du faisceau

CUREN : Cursor Enable (souvent appelé également Cursor Display ou CURDISP) est utilisé lorsque le curseur n'est pas commandé par logiciel mais par le CRTC lui-même. Cette connexion permet également de commander le clignotement du curseur.

LPSTB : Light Pen Strobe. Si une bascule low-high est envoyée sur cette entrée, l'état actuel des canaux MA est transféré et stocké dans les registres Light-pen. Ces registres peuvent être lus pour être utilisés dans un programme.

★ ANNÉE: ???

Page précédente : La bible du CPC 6128 : 1.03.02 La structure des registres du gâte array
Je participe au site:

» Vous avez remarqué une erreur dans ce texte ?
» Aidez-nous à améliorer cette page : en nous contactant via le forum ou par email.

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/c
Page créée en 269 millisecondes et consultée 1328 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.