★ AMSTRAD CPC ★ SOFTOGRAPHIE ★ ALAIN FILLION ★

Alain FillionGames - Auteurs

Alain Fillion a congédié depuis une pige ses éruptions acnéïques et réformé ses culottes courtes. Tenez, encore quelques numéros à ce rythme et on se tapera la tournée des services gériatrie. Chaque chose en son temps, il n'a après tout qu'une quarantaine bien frappée, à vue de courgette et en données corrigées des variations saisonnières. Celle de la génération chienlit soixante huit, qui sait. L'âge d'un papa pragmatique, qui met son adrénaline sous scellés. Le type qu'on voit mal vous taper dans le dos d'un rire gras de Kronen-bourg. Il s'est trouvé un boulot discret, mais qui en jette, & la gueule de l'emploi. Il attendra les photos pour mettre en pièces, au huitième degré s'entend, sa bobine d'agent d'assurance. Car justement le soir après le turbin, tel un Docteur Jekyll microswitché, il se mute en tête pensante des Studios de Minuit et s'adonne aux plaisirs pervers du développement.

Le jeu de Roy, Les Mutants ou Légende chez feu FIL et surtout Skateball actuellement sur la rampe de lancement d'Ubi SofL On croit bien faire, on touche un détail par là, et puis deux. A chaque pixel modifié, c'est la susceptibilité du créateur violé qui hurle à la mort, c'est un ego qu'on martyrise. « Ils ont voulu ajouter ces espèces de personnages en bas, les tûtes des joueurs. Et ayant fait cela, ils ont épuisé la gamme de couleurs, et quand ils sont revenus aux personnages, il n'y avait plus assez de couleurs ». Chez les Studios de Minuit, les trois Fillion juniors mettent la main à la pâte, ça bosse en famille comme au bon vieux temps. Haute technologie ou pas, notre bon Jack Tramiel a bien placé ses deux rejetons à la tête d'Atari, et tonton Marcel ménagé un douillet héritage pour la descendance. Choisir son mouflet comme associé n'est jamais vraiment innocent... « Dans le cas de l'informatique, je crois qu'au contraire c'est vraiment le genre de choses qui se prêtent au travail en famille. Quand vous êtes un couple programmeur/dessinateur, en général ily ades problèmes dédis tance, de courrier qui n'arrive pas... Nous, on se voit trois fois par jours... La partie technique, effectivement, ma femme de s'en occupe pas du tout, elle a plutôt horreur de ça. Par contre, elle en a des idées ». Argent de poche, salaire, quand par-dessus le marché commun la promiscuité paternelle se double d'un boss, tout ça n'équivoque t'il pas la relation filiale? Sigmund à la rescousse!

« Le problème que ça peut poser un jour, c'est un problème de rémunération... L'argent des jeux, on le met sur un compte d'épargne, donc ça appartient à la famille, il (Laurent, le graphiste) en moi... Il ne reçoit pas de salaire, il a dix huit ans, de temps en temps il a une prime». Assez duré: je décrète le tutoiement de rigueur et entonne le blues de l'indépendant «Les auteurs individuels vont de plus en plus pouvoir écrire pour les consoles. Jusque-là c'était plutôt réservé à Sega, Nintendo... Maintenant Atari, en septembre, va sortir une console avec cartouche...La capacité de cette cartouche sera plus grande que la capacité d'une disquette, on pourra faire des choses plus intéressantes, avec de la musique digitalisée etc... On pourra travailler à un niveau vente beaucoup plus grand ». Le salut du free-lance, l'Eldorado du créateur à la petite semaine dans la mythique et imprévisible console Atari d'annoncer officiellement)? « Ce qui va sauver les jeunes créateurs ou les individus, sans société, sans rien, c'est qu'un bon jeu même s'il est écrit dans un basic ringard du moment que les dessins sont bons, l'idée est nouvelle, le scénario est bon ton jeu sera pris par un très grand éditeur... Il y a des sociétés d'éditions qui ont cinquante programmeurs et ces sociétés ont besoin d'idées nouvelles. Elles ne les trouveront pas chez elles, elles les trouveront forcément à l'extérieur ». Pour certaines, c'est Woolite et la petite laine, lui c'est le Basic STOS sur ST et les maquettes. Un langage miraculé du paléolithique micro, moitié résurgence des basic crincrin huit bits à numéros de ligne dont on espérait s'Être définitivement débarassé, moitié gestion clef en main/doigt dans le nez de sprites et de mélopées en interruption. « Une maquette en STOS te suffit pour intéresser un éditeur, de toutes façons il sera réécrit ». Voir Skateball (sous le nom de Skate Wars, no comment) au futur catalogue Epyx lui a donné des ailes. Alain Fillion tente maintenant de dealer Dedalus, Lucky Sprite ou Space Balls directement avec le Nouveau Monde. Good luck. Game Over.


Joystick Hebdo (1988)

CPCRULEZ SEARCH ENGINE ...v6.2

Search by keyword(s):



        
To report a broken link(s) or other technical problem(s) : contact admin
CATEGORYTITLES (2)YEAR
GAMELIST Le Jeu du Roy 1988
GAMELIST Legende 1987

★ PAYS:

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/cache
Page créée en 107 millisecondes et consultée 834 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.