APPLICATIONSDIVERS ★ TRACEUR DE CAMAMBERT ★

Traceur de Camembert (CPC Revue)Applications Divers

Les résultats d'élections à la télévision nous ont familiarisés avec cette représentation circulaire des divers pourcentages obtenus. C'est beaucoup plus "parlant" que les diagrammes en barres verticales. Le programme que nous vous proposons est complet, à savoir : la saisie des données brutes, le calcul automatique en pourcentages, le classement (facultatif), l'affichage de la représentation graphique en camembert avec la liste complète des éléments (pourcentages et total), édition sur imprimante de la liste des résultats et "Hard copy" de la page graphique. Ajoutez à cela les corrections d'erreurs à la saisie et une multitude de sécurités anti-étourderies. Un logiciel d'une rapidité étonnante pouvant être utilisé à des fins professionnelles, et qui ne fait que 3655 octets REM comprises, soit deux "Blocks" sur cassette.

LE MODE D'EMPLOI

Il est parfois beaucoup plus clair de commencer par la fin... La première page d'écran est le titre qui vous demande d'entrer le nom de baptême de votre tableau. Tous les caractères tels virgule et guillemets sont admis. Un pointillé vous indique le nombre de caractères maxi (40). Deuxième page d'écran : la saisie des données brutes. L'en-tête rappelle que vous avez droit à douze noms (ou éléments) de 1 5 caractères maxi chacun. La numérotation de 1 à 12 est automatique. Nous sommes toujours en MODE 1.

Entrez le premier nom, ENTER, quantité correspondante, ENTER, nom suivant, etc. En bas de l'écran figurent deux options : E pour erreur, Q pour quitter la saisie (automatique après le douzième nom). Deux cas d'erreurs :

–  le curseur étant sur "quantité", vous constatez une erreur sur le nom situé à gauche (vous avez déjà pressé ENTER). Tapez E,ENTER; vous pouvez réécrire le nom ;
–  le curseur est sur "NOM" et vous constatez que la ligne supérieure est erronée, tapez E et vous revenez sur la ligne précédente.

A la fin de la saisie, on vous demande si vous voulez un classement. Répondons N (non), par exemple. Aussitôt après... Troisième page d'écran, en MODE 2, le camembert se dessine à gauche. Chaque secteur est repéré par des lettres A, B, C, D, etc. En haut apparaît votre titre. A droite la légende, Lettre A = tel nom=tel pourcentage, etc. Au-dessous "Sur un total de ..." (somme des quantités). En bas à droite, le choix entre quatre options :

I = I IMPRIMER
(Si vous avez une imprimante...). Il  y a d'abord écriture de la liste détaillée des résultats, saut de page paramétré et copie sur imprimante (ici EPSON ou assimilée) de la page d'écran graphique. Un bip sonore signale la fin de ce travail. Les autres options sont toujours disponibles.

C = CLASSER
La page d'écran est modifiée avec, cette fois-ci, le plus fort pourcentage obtenu en "A", et ainsi de suite. On peut commander une deuxième impression.

E=ENCORE
C'est un RUN du programme pour un autre tableau.

F = FIN
Retour à l'état initial de l'AMSTRAD (couleurs), MODE 1 et END.

LE PROGRAMME
Si vous n'avez pas d'imprimante, vous pouvez vous dispenser de taper les lignes 4220, 5000 à 5110, et de 56000 à la fin. De même, supprimez Z (200) en ligne 50.

Pour beaucoup d'entre vous, ce sera l'occasion d'utiliser certaines fonctions Basic peu courantes mais tellement pratiques, qui font la gloire de l'AMSTRAD.

–  UPPER$ qui transforme tout en majuscules.
–  STRING$ qui évite de taper une longue série du même caractère ; de même SPC pour les blancs (dont le manuel ne parle pas...).
–  CHR$(18) qui efface la ligne à droite du curseur.
–  CHR$(7) qui émet un bip sonore.
–  XPOS, YPOS qui permettent de faire un LOCATE à l'extrémité d'un DRAW ou d'un DRAWR.
–  UNE INPUT qui est à INPUT ce que WRITE est à PRINT (prend absolument TOUS les caractères).


Nous avons ajouté une fonction Basic manquante : CIRCLE. C'est notre mini-module 54000 à 54040 qui trace un cercle parfait (pas en pointillés...) en une seconde ! On lui donne les coordonnées X, Y de son centre, son rayon R et sa couleur COL (PEN 1 par défaut). Son principe est de tracer 36 "cordes". C'est arbitrairement que nous avons limité le nombre de noms à 12. Il ne faut pas confondre camembert et roue de bicyclette ! Nous avons souvent usé d'un côté sympa de l'AMSTRAD qui, lorsqu'il attend des valeurs entières (exemple dans un LOCATE) et qu'on lui livre des valeurs calculées décimales, transforme ces dernières en entiers et arrondis au plus proche !

TABLEAUX DE CALCULS

DIM CA(12,3) : En 1 ce sont les quantités NB saisies (totalisées

par TNB). En 2, le rapport NB/TNB (multiplié par 100 = %). En 3 = la position angulaire, donc tenant compte des angles des secteurs antérieurs. Ils sont recalculés si on a demandé un classement (tri) en deuxième passe.

TRACE

Après tracé des rayons séparant les secteurs (ligne 4040), on trace "à blanc" les bissectrices de ces secteurs, mais avec un rayon plus court (lignes 4050 à 4080). Il s'agit alors de transformer ces coordonnées graphiques (XPOS et YPOS) en coordonnées texte (LOCATE) afin d'inscrire l'initiale du secteur (A, B, C...). Le calcul de la ligne 4090 fait une division par 16 pour l'axe Y (400/25 = 16) et par 8 pour l'axe des X (640/80 = 8), car nous sommes ici en MODE 2. La rapidité d'exécution est assez surprenante.

IMPRESSION

Le module 5000-5110 peut être appliqué à toute imprimante, à l'exception du CHR$(27)" " (ligne 5010) qui est un code EPSON qui vide le buffer de l'imprimante ( = "initialisation d'imprimante"). Une précaution systématique. Le saut de page de la ligne 5090 s'applique au papier 11 pouces de 66 lignes par page (le plus courant). Le module de Hard-Copy (56000-56240) ne concerne que les imprimantes EPSON RX ou FX (et les EPSON vendues sous une quinzaine d'autres marques... ). Le principe consiste à explorer la mémoire d'écran en 80 bandes verticales, mise en DIM Z de ces octets, et envoi de ceux-ci en "BIT IMAGE" (code CHR$(27) "K" de la ligne 56120). On obtient alors un tracé 18 x 24 cm qui déforme légèrement le cercle.

NOTE : Si vous utilisez ce module utilitaire pour d'autres programmes, n'oubliez pas le DIM Z (200) mis ici en ligne 50.

CPC n°2

★ EDITEUR: CPC Revue
★ ANNÉE: 1985
★ CONFIG: 64K + AMSDOS
★ LANGAGE:
★ LICENCE: LISTING
★ AUTEUR: Michel ARCHAMBAULT

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)
★ AMSTRAD CPC ★ A voir aussi sur CPCrulez , les sujets suivants pourront vous intéresser...

Lien(s):
» Applications » Siren Software - Tape Utilities
» Applications » Druck für NLQ 401 (CPC Amstrad International)
» Applications » Compilation: Extra-Disk Nr. 2
» Applications » Refusnik (Amstrad Magazine)
» Applications » TASword 6128 German Patch (Tasdeu)
» Applications » RSX Help (Computing With the Amstrad)

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/cache
Page créée en 067 millisecondes et consultée 1018 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.