APPLICATIONSDIVERS ★ ARBRE GÉNÉALOGIE|CPC REVUE) ★

Arbre Généalogie|CPC Revue)Applications Divers

Vous avez peut-être déjà fait des recherches sur votre "Arbre Généalogique" et vous êtes quelque peu perdu pour organiser, de façon cohérente, toutes les données recueillies.

Peut-être aussi, ne vous êtes-vous pas encore intéressé à ce sujet, et ce programme vous en donnera le goût et les moyens.

Ce programme permet cette gestion. Il utilise la méthode suivante certainement déjà connue par certains d'entre vous. Chaque individu est répertorié par un numéro d'enregistrement. S'il s'agit de votre arbre généalogique, vous êtes le numéro 1, votre père porte le numéro double du vôtre, soit le numéro 2 et votre mère, le double plus un, soit le numéro 3. Un autre exemple : le père du numéro 5 est le numéro 10, sa mère, le numéro 11 ; ce même numéro 5, chiffre impair, désigne une femme, mère du numéro 2. Cet arbre peut gérer 127 personnes, soit 7 générations, mémorisant évidemment le nom (18 positions), le prénom (18), les dates (8) et lieux (15) de naissance, de

mariage, de décès, et le métier (25). Cette dernière zone, assez importante, peut être utilisée à autre chose éventuellement. Au total 130 positions sont retenues par enregistrement. Ce programme a été conçu de façon à n'avoir qu'un minimum de questions/ réponses. La plupart des manipulations sont effectuées grâce à des "touches de fonction" affichées en bas de l'écran. Les entrées elles-mêmes sont toutes verrouillées car elles utilisent systématiquement un sous-programme de saisie par "INKEY$". Vous voyez apparaître dans ce cas un certain nombre de points blancs, symbolisant la longueur maximale de la réponse, encadrés par deux flèches.

Après avoir désigné la personne servant de référence, il est toujours présenté à l'écran cet individu, son père et sa mère. La personne servant de référence est toujours affichée en blanc et les deux autres en noir. Grâce à la touche "COPY", on peut visualiser de façon plus complète cet enregistrement et aussi le modifier. Le déplacement dans l'arbre se faisant, quant à lui, grâce aux flèches de direction. Toutes ces fonctions sont expliquées dans le programme lui-même : une première fois de façon très générale par le choix n° 4 du menu, les autres fois grâce à la touche "?" (sorte de Help), pour connaître l'utilisation des touches visualisées en bas de l'écran précédent.

ACCES A L'ARBRE

Comme décrit précédemment, il faut, pour accéder à la disposition enfant, père, mère, désigner cet enfant servant de référence au programme. Deux accès sont possibles : La recherche par le numéro : la personne 

ayant ce numéro est affichée succinctement dans la partie gauche de l'écran, avec évidemment son nom, son prénom, ses années de naissance et de décès, mêmes éléments pour ses père et mère dans la partie droite. La recherche par le nom : ce peut-être le nom entier et le prénom ou seulement une partie de l'un ou de l'autre ou tout simplement rien du tout. Il suffit alors de valider chaque zone à saisir pour voir défiler l'ensemble du fichier . Il n'est pas utile de répondre "N" (non) si la personne présentée ne vous intéresse pas, une validation suffit. La réponse "O" (oui) vous entraîne automatiquement dans l'arbre avec cet individu comme référence (affichage en blanc).. Dès l'instant où vous êtes entré dans l'arbre, une série de manipulations vous est proposée :

  • Les 4 flèches de direction permettent un voyage à volonté dans votre arbre généalogique en montant ou en descendant.
  • La touche "[" permet de changer de référence. On vous demande alors un nouveau numéro.
  • La touche "*" permet de revenir au menu.
  • La touche "?" donne toutes les informations sur les manipulations possibles.
  • La touche "COPY" permet de visualiser de façon plus complète l'individu affiché en blanc.

ACCES PLEINE PAGE

Pour modifier un enregistrement, il faut au préalable avoir accédé pleine page sur cette personne. Il est alors possible de:

  • revenir sur l'arbre par la touche "COPY" qui sert donc de porte entrée/sortie, ;
  • revenir au menu grâce à la touche "*" ;
  • obtenir des renseignements par la touche "?" ;
  • modifier les zones du nom, du prénom, etc. (touche "[").

MODIFICATION

L'entrée en modification une fois effectuée par cette touche "[", chacune des zones de l'enregistrement peut être conservée dans le même état (touche "ENTER") ou réellement modifiée (à nouveau touche "["). Comme indiqué précédemment, chaque zone à modifier est symbolisée par une série de points blancs indiquant la longueur maximale de la zone. Un contrôle sur la forme d'entrée des dates est effectué (JJ-MM-AAAA), mais non sur le contenu. Après la validation de la dernière zone (métier), la page entière et à nouveau présentée. On peut alors ressortir par la touche "COPY", ou retourner en modification.

LISTAGE SUR IMPRIMANTE

Les heureux possesseurs d'imprimante

peuvent lister tout ou partie de leur arbre généalogique grâce à la fonction n° 3 du menu (mise au point faite sur une SEIKOSHA SP 1000 : peut-être quelques modifications seront nécessaires sur un autre modèle ?).

SAUVEGARDE DES DONNEES

Il est bien sûr nécessaire de pouvoir sauvegarder toutes ces données. Pour compléter ce menu, il existe donc deux fonctions :

  • la première (n° 5) permet l'appel d'un fichier existant,
  • la seconde (n° 6) permet évidemment la sauvegarde dès lors que vous êtes entré au moins une fois en fonction modification. Le nom de l'ancien fichier appelé précédemment vous est alors rappelé en mémoire.

QUELQUES REMARQUES COMPLEMENTAIRES

Il est possible d'utiliser ce programme avec des cassettes : il suffit seulement de ne pas saisir la ligne 150 et d'avoir un peu de patience pour la sauvegarde des données (ajouter éventuellement la commande "speed write 1" en ligne 940).

Le nombre de 127 personnes est limitatif à cause, bien sûr, de la mémoire disponible. On double, en effet, le nombre d'enregistrements à chaque nouvelle génération.

Si certains ont déjà fait des recherches conséquentes, ils peuvent, par exemple, baptiser leur premier fichier "AG1 " rappelant que ce fichier a pour élément de base le numéro 1.

Il est alors possible de créer d'autres fichiers "AG64", "AG65", etc., chacun ayant pour base l'un des 64 aïeuls terminant le numéro 1. Cela permet alors la mémorisation des 8191 personnes ! ! ! Il faudra plusieurs disquettes ! Autre solution basée sur le même principe : réduire le nombre de personnes gérées simultanément de 127 à 63 ou à 41 en modifiant dans ce sens la ligne 270, ce qui donne dans ce dernier cas 511 personnes (9 générations) en ne créant que 16 fichiers supplémentaires : le tout tenant sur une seule disquette.

MISE EN ROUTE

A la mise en route du programme, chaque enregistrement est rempli par des "*" : pour la création de votre premier fichier, accéder pleine page sur l'enregistrement n° 1 par "COPY" (après une recherche par numéro), entrer en modification par la touche "[", puis modifier les zones nom, prénom, etc. en vous servant à nouveau de "C". Ressortir par "COPY" pour flécher maintenant sur le numéro 2, etc.

Un dernier point : ne vous inquiétez pas lors de certains accès "pleine page", le CPC met quelques secondes à réorganiser sa mémoire.

Et maintenant, bonnes recherches aux archives !

CPC REVUE

★ ÉDITEUR: CPC Revue
★ LICENCE: LISTING
★ ANNÉE: 1986
★ CONFIG: 64K + AMSDOS
★ LANGAGE:
★ AUTEUR: Gérard CLAVREUL

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

File:
» Arbre  Genealogique    FRENCHDATE: 2013-09-03
DL: 94 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 30Ko
NOTE: 40 Cyls
.HFE: OUI

Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)
★ AMSTRAD CPC ★ A voir aussi sur CPCrulez , les sujets suivants pourront vous intéresser...

Lien(s):
» Applications » Lathe (Amstrad Computer User)
» Applications » Packer (Happy Computer)
» Info » ROM (Dominiques Konieczny)
» Applications » Dr. Draw and Dr. Graph
» Applications » PD Planner (CPC Attack)
» Applications » Disk Inlay

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.75-desktop/cache
Page créée en 308 millisecondes et consultée 835 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.