APPLICATIONSCREATION MUSICAL ★ Music Maestro|Tilt) ★

Music Maestro|Kuma)Applications Creation Musical

« Ziipshebam», «pow», «wiïiiz»... génial, l'Amstrad!

Music Maestro : mis a part le fait qu'il faille se munir d'une loupe binoculaire pour déchiffrer la notice format timbre poste (en english, of course), ce logiciel nous a surpris par son originalité.

Il est en effet beaucoup plus axé sur la composition « classique », fait appel à des connaissances en solfège introduisant des notions telles que les changements de tonalité (majeur, mineur en notation anglo-saxonne) et les arpèges (huit arpèges agrémentés de quatre rythmes chacun). De quoi enjoliver agréablement les mélodies. Une voix se concentre sur le rythme, l'autre sur la mélodie et la troisième sur les arpèges. Rançon de cette richesse, la .fonction synthétiseur fait piètre figure malgré des enveloppes de tonalité et de volume paramétrables.

Plutôt hermétiques d'ailleurs. L'ensemble des données sont exprimées dans l'absolu sans aucune référence à un son « concret » (du type orgue = 1) comme au sempiternel quintet des sections d'enveloppe. Bref on erre lamentablement sur les sentiers de l'empirique tapant à l'aveuglette un « un » ou un « cinq », l'oreille aux aguets du moindre changement. En vain. Même topo pour les tempos.

La boîte à rythmes s'avère en revanche nettement mieux cernée avec dix rythmes préprogrammés. Des traditionnels tangos aux swings, en passant par un jazz d'autant plus bienvenu que ses grilles se révèlent aisément transposables. Si. l'on opte pour le cousu-main une fonction «création de rythme » permet de réaliser puis d'entendre sa tambouille sur trois voix en faisant varier la longueur et la hauteur des sons dans les aigus, les graves et les médiums. Une palette de fonctions «gadgets» viennent agrémenter le tout, du style modification des teintes du fond de l'écran et des caractères ou arrêt sélectif des fonctions. Si la notice apparaît particulièrement claire, illustrant chaque fonction d'exemples, le mode d'accès par l'intermédiaire d'un clavier entièrement redéfini nécessite un moment d'adaptation. Mieux vaut se confectionner une série de tables en français. Fort heureusement l'interprète (!) visualise l'ensemble des actions sur la page écran ventilée en quatre fenêtres dévolues aux boîte à rythmes, boîte à musique, aux instructions de commandes et aux éléments de l'environnement de la composition (place mémoire restante, enveloppes sélectionnées...). Un matériel assez performant qui ne pèche que par son manque tragique d'effets spéciaux.

TILT n°29 (mars 1986)

★ EDITEURS: KUMA , MICROBYTE (SPAIN)
★ LICENCE: COMMERCIALE
★ ANNÉE: 1985
★ CONFIG: 64K + AMSDOS
★ LANGAGE:
★ TYPE: COMMERCIALE
★ AUTEURS: Simon Jones , Paul Midcalf

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Advert/Publicité:
» Kuma-Artwork-Music  MaestroDATE: 2015-01-08
DL: 189 fois
TYPE: image
SIZE: 351Ko

Cover:
» Music  Maestro    (Release  MICROBYTE)    SPANISHDATE: 2016-12-05
DL: 29 fois
TYPE: image
SIZE: 57Ko
NOTE: Uploaded by hERMOL ; w376*h559

Media/Support:
» Music  Maestro    (Release  MICROBYTE)    SPANISHDATE: 2016-12-05
DL: 24 fois
TYPE: image
SIZE: 10Ko
NOTE: Uploaded by hERMOL ; w268*h178

Dump cassette:
» Kuma-Music  Maestro    ENGLISHDATE: 2018-10-06
DL: 6 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 7Ko
NOTE: Dumped by Johnny Farragut ; CSW2CDT-20170409
.HFE: NON

Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)
★ AMSTRAD CPC ★ A voir aussi sur CPCrulez , les sujets suivants pourront vous intéresser...

Lien(s):
» Applications » Rob Baxter - Music 2
» Applications » Mustudio (CPC Revue)
» Applications » Rob Baxter - Music 3
» Applications » Intermusic (Patrick PEDELABORDE)
» Applications » Music Processor
» Applications » Musica Maestro

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.75-desktop/cache
Page créée en 158 millisecondes et consultée 775 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.