APPLICATIONSCREATION MUSICAL ★ AMSTRADIVARIUS ★

Amstradivarius|Tilt)AMSTRADIVARIUS (c) TMPI / TECHNI-MUSIQUE|Amstrad Magazine)

« Ziipshebam», «pow», «wiïiiz»... génial, l'Amstrad!

Amstradivarius : associer Stradivarius à ce genre d'outil relève de l'abus de confiance. Dès la première (et unique) image : une portée en clé de sol, l'autre en clé de fa 4, on sait à qui on a affaire : plus à un répétiteur plein de bonne volonté qu'à un génie musical: Simpliste mais sérieux d'où un charme austère.

Soyons honnête, ne pas avoir à déchiffrer trente pages de notice en anglais n'est pas complètement étranger à cette impression. Tout le monde s'embarque dans la même galère : la composition sur synthétiseur en trois voix indépendantes sur sept octaves agrémentées de moults altérations à la clé (sept dièses et bémols) et d'un choix de 485 tempos. La seule originalité que l'on nous concède : modifier la couleur du fond. Une gentille mais futile attention. L'écriture des notes s'effectue par le biais du joystick : un petit coup à la verticale, l'astérisque se métamorphose en double croche pointée ou en soupir (dix durées de notes, six silences et une liaison), un petit coup à l'horizontale, le symbole sélectionné escalade les portées. Une touche du clavier permet de modifier la mesure et de positionner automatiquement la barre. Un avantage : un son est associable à une position sur la portée. Inconvénient ; on n'apprend pas à lire la musique. L'Amstrad exécute comme un grand vos trilles inspirées... sans mettre une once de sentiment. Mieux vaut ne pas dépasser en longueur des partitions du format «Au clair de la lune». Un balayage terriblement pénible pour la vue repousse les notes une à une, une fois que les portées originelles affichent «complet». Par ailleurs ne pas pouvoir visualiser simultanément les trois voix nécessite des prouesses de mémoire et de coordination.

S'il s'avère ultra-rudimentaire, ce logiciel très strict sur le plan théorique devrait satisfaire les individus en manque de patience et les néophytes de la portée.

TILT n°29 (mars 1986)

★ EDITEUR: TECHNI-MUSIQUE
★ ANNÉE: 1985
★ CONFIG: 64K + AMSDOS + Synthetiseur Vocal TMPI
★ LANGAGE:
★ LICENCE: COMMERCIALE
★ AUTEUR(S): ???

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

File:
» Amstradivarius    FRENCHDATE: 2017-04-25
DL: 27 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 36Ko
NOTE: Uploaded by CPCLOV ; 42 Cyls
.HFE: OUI

Adverts/Publicités:
» TMPI-Joyeux  NoelDATE: 2011-07-25
DL: 445 fois
TYPE: image
SIZE: 211Ko

» TMPI-Le  Numero  1  du  Son  Informatique    FRENCHDATE: 2015-01-08
DL: 382 fois
TYPE: image
SIZE: 96Ko

» TMPI-Le  seul  Synthetiseur  Vocal  Parlant  Vraiment  Francais    FRENCHDATE: 2015-01-18
DL: 410 fois
TYPE: image
SIZE: 889Ko
 

Cover:
» AmstradIvarius    (Release  TAPE)    FRENCHDATE: 2016-01-10
DL: 82 fois
TYPE: image
SIZE: 696Ko
NOTE: Scan by hERMOL ; w1961*h2394
 

Manuel d'utilisation & doc:
» AmstradIvarius    FRENCHDATE: 2016-01-11
DL: 47 fois
TYPE: PDF
SIZE: 1177Ko
NOTE: Scan by hERMOL

Dump cassette:
» Amstradivarius    FRENCHDATE: 2019-03-04
DL: 15 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 10Ko
NOTE: Uploaded by CPCLOV ;
.HFE: NON

Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)
★ AMSTRAD CPC ★ A voir aussi sur CPCrulez , les sujets suivants pourront vous intéresser...

Lien(s):
» Applications » Rob Baxter - Edification And Amusement Of Amstrad Users - Several Short Works of Musics
» Applications » Drumkit Revisited
» Applications » Synthe (Invent Ere)
» Hardware » Synthetiseurs vocale pour Amstrad CPC
» Applications » Vocaclavier
» Applications » Amstrad SSA-1 Speech Synthesizer Software

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/cache
Page créée en 082 millisecondes et consultée 1698 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.