APPLICATIONSDIVERS ★ UNE CALCULATRICE SCIENTIFIQUE ★

Une calculatrice scientifiqueApplications Divers

Si les micro-ordinateurs familiaux, une fois programmés, permettent d'effectuer bien des tâches, il n'est malheureusement pas possible, la plupart du temps, de les utiliser directement en tant que simples calculatrices. Ceci est dommage car ils renferment, par construction, toutes les fonctions d'une calculatrice scientifique. Le petit programme que nous vous proposons ce mois-ci viendra donc combler ce manque. Notons que l'écran sera ici divisé en deux dans le sens vertical. Sur sa partie gauche sera représentée la “calculette”, munie de son clavier et de son afficheur, sur sa partie droite un listing des opérations effectuées s'affichera au fur et à mesure de leur frappe, de manière comparable à ce que propose une calculatrice équipée d'une petite imprimante.

Ces quelques précisions apportées, passons à l'écriture de notre programme. En premier lieu nous redéfinirons les symboles graphiques nécessaires à la représentation de notre calculatrice. Deux fenêtres, la première utilisée pour “l'afficheur” de cette dernière, la seconde réservée à l'affichage du listing, seront ensuite mises en place. Cela effectué, l'écran de travail sera présenté. Après initialisation des variables, le programme pourra donc débuter. Il sera en fait constitué d'une série de sous-routines.

La première aura pour mission de faire entrer au fur et à mesure les chiffres frappés au clavier dans la mémoire de notre calculatrice. Un test permettra de distinguer un chiffre d'un symbole opératoire. En effet, dès la frappe de l'un d'entre eux, le programme quittera l'exploitation de cette sous-routine pour mémoriser le type d'opération demandé et, éventuellement, pour l'exécuter.

Une sous-routine particulière sera associée à chaque type d'opération. A chaque fois dans le listing de notre programme nous indiquerons clairement quel type d'opération elle concerne. A l'issue de l'exécution de chacune d'entre elles le résultat obtenu sera pris en compte par la variable réservée à l'affichage.

Deux dernières sous-routines se chargeront de celui-ci. La première concernera le petit afficheur de la calculette, la seconde l'impression du listing.

La frappe de ce programme ne doit pas poser de problème particulier. En effet, le Basic utilisé est des plus standard. Il sera donc facile de l'adapter sur d'autres machines que l'Amstrad. Seules les instructions telles que MODE, LOCATE et SYMBOL devront être remplacées par leurs équivalentes mais nous avons déjà parlé de nombreuses fois de ce point dans ces lignes.

L'utilisation de notre calculatrice est également des plus simples. Elle s'emploie comme un appareil conventionnel. Tout chiffre frappé au clavier apparaît immédiatement sur son afficheur et la frappe d'une opération provoque sa remise à 0, sauf s'il doit afficher le résultat d'une opération, pour permettre la prise en compte du nombre suivant. Seules les touches telles que MR, MC, M+, M-, C, CE, etc. ne sont pas accessibles sur la frappe d'une touche unique. Four tous ces cas, il faudra en effet taper les deux lettres que comporte la touche afin que le programme soit en mesure de distinguer la fonction choisie de celles commençant par la même lettre.

Notons que notre calculette ne reprend pas l'ensemble des fonctions mathématiques disponibles sur l'Amstrad. Cela, tout simplement, parce que la vocation de ce programme n'est pas de refaire un ordinateur.

Il vous sera cependant parfaitement possible si vous le souhaitez, en vous inspirant des méthodes que nous avons employées, de compléter à votre gré cette calculatrice.

Henri-Pierre PENEL , Science&Vie n°882

★ EDITEUR: Science&Vie
★ ANNÉE: 1991
★ LANGAGE:
★ LICENCE: LISTING
★ AUTEUR: Henri-Pierre PENEL

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Type-in/Listings:
» Une  Calculatrice  scientifique    (Science  et  Vie)    FRENCHDATE: 2018-07-30
DL: 12 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 22Ko
NOTE: Uploaded by CPCLOV ; 42 Cyls
.HFE: OUI

» Une  Calculatrice  Scientifique    (Science  et  Vie)    LISTING    FRENCHDATE: 2016-06-24
DL: 13 fois
TYPE: PDF
SIZE: 373Ko
NOTE: 2 pages/PDFlib v1.6

Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)
★ AMSTRAD CPC ★ A voir aussi sur CPCrulez , les sujets suivants pourront vous intéresser...

Lien(s):
» Applications » Delcode Key (CPC Amstrad International)
» Applications » Compress
» Applications » Asc2com (CPC Amstrad International)
» Applications » Stippler (Amstrad Action)
» Applications » Schichtzulagenberechnung (CPC Amstrad International)
» Applications » CPC-Terminer

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/cache
Page créée en 139 millisecondes et consultée 399 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.