APPLICATIONSDIVERS ★ MUNDIAL 86 ★

Mundial 86|CPC Revue)Applications Divers


Ce programme vous aide à gérer les résultats du MUNDIAL (éliminatoires compris). Il vous permet d'entrer les résultats de chaque rencontre dès qu'ils sont connus et d'éditer le tableau de classement par groupes. Le fonctionnement de ce programme est très simple. Il est nécessaire, toutefois, de préciser deux points essentiels :

  • Le nombre total de groupes est volontairement limité à 8. Par conséquent, au maximum 8 GROUPES et 7 EQUIPES. Ce qui est largement suffisant dans le cadre du MUNDIAL... du moins pour l'Europe.

Quelle que soit l'option choisie, un groupe doit toujours être désigné par un numéro. On comprendra d'ailleurs facilement que groupe 1 = groupe A, groupe 2 = groupe B, etc.

LE MENU

A travers les 7 options proposées, l'accent est mis sur la facilité d'emploi et la sécurité :

  • possibilité de retourner au menu au début de chaque option et après son exécution.
  • chaque option propose à son tour des sous-options affichées en bas de l'écran ;
  • un bip sonore est émis à chaque réponse erronée et le programme redemande le choix (signalé par le curseur clignotant) ;
  • un nom d'équipe inexistante ou n'appartenant pas au groupe, en cours de saisie, sera systématiquement effacé, après un bip sonore.

CALL &BB8D (ligne 3710) enlève le curseur de l'écran, alors que LOCATE autorise son affichage. L'effet du curseur clignotant est obtenu en bouclant sur cette séquence.

OPTION CREATION (lignes 470 à 960)

Comme il a été précisé, avec ce programme, vous ne pouvez créer que des fichiers de 8 groupes à 7 équipes au maximum. En dehors de ces limites, renvoi au menu.

L'intitulé des rencontres (14 caractères) est facultatif, il permet de vous retrouver si vous avez plusieurs fichiers à gérer qui peuvent être soit les résultats des matchs éliminatoires Europe ou d'autres continents, soit le premier tour de la compétition finale... et, pourquoi pas, les résultats d'EURO 88 ! Par ''matchs simples", il faut comprendre qu'il s'agit des matchs où les deux équipes ne se rencontrent qu'une seule fois. Il est indispensable de préciser le type de rencontre afin de permettre au programme de calculer le nombre de rencontres par groupe et par équipe (710-750).

OPTION LECTURE (Lignes 1000 à 1180)

Lorsque le fichier devient conséquent (résultats éliminatoires - 3 blocs), le CPC marque une pause après chaque bloc afin de réorganiser sa RAM. Le chargement n'est effectivement terminé qu'a l'affichage du message "Patience..." avant le retour automatique au menu.

Moralité (pour les utilisateurs de magnéto-cassettes) : Ne vous précipitez pas sur la touche "STOP EJECT" avant l'apparition du message "Patience..." en bas de l'écran.

OPTION MISE A JOUR (Lignes 1220 à 2210)

Cette option permet d'ajouter les résultats des rencontres au fur et à mesure qu'ils sont connus. Elle permet également d'effectuer des modifications (après retour au menu, sinon la sous-option E fera l'affaire) de résultats, après avoir pris soin d'annuler la ou les rencontres concernées.

La sous-option S permet de continuer la saisie des résultats du même groupe, alors que G fait passer à un autre groupe. A la fin d'une saisie, si vous êtes emballé par l'ardeur sportive et vous appuyez encore sur S : PROBLEME ! Le programme vous demande de rentrer les nouveaux résultats, alors que vous avez terminé la saisie des résultats connus du groupe. Rassurez-vous, vous pouvez vous en sortir de deux façons :

  • Soit, à la place du nom de l'Equipe 1, vous rentrez le nom de l'équipe qui a déjà joué tous les matchs (cette équipe doit appartenir au groupe en cours de saisie). Il y a retour instantané au menu après l'affichage du message d'erreur.
  • Soit le cas le plus fréquent, vous rentrez les résultats "supposés" du prochain match à jouer dans ce groupe. Démarche à suivre :

a) quitter l'option M par la sous-option F,

b) sélectionner l'option E pour repérer le rang de la rencontre à supprimer,

c) quitter E par la sous-option F,

d) sélectionner l'option A pour annuler ces résultats. Bien entendu, le tableau de classement sera recalculé en conséquence.

Enfin, on peut arrêter la saisie à n'importe quel moment pour la reprendre plus tard. Le tout est de savoir où on en est. Chose que l'on peut vérifier grâce à l'option E.

OPTION EDITION (Lignes 2250 à 3300)

Vous pouvez visualiser la composition globale des groupes en compétition, les résultats des différentes rencontres et le classement par groupes. Nous avons prévu, par souci de présentation, qu'une page d'écran ne peut afficher que les résultats de 20 rencontres. Par conséquent, pour éviter le scrolling, des pages suites du même groupe ont été inversées en cas de dépassement. Le classement des équipes est réalisé par le "TRI PAR INDEX". Les comparaisons sont faits entre les éléments du tableau CLA%, mais les échanges ne portent que sur les contenus correspondants de l'Index IN. Les critères de classement sont, dans l'ordre d'importance : PTS, BP, J. La sous-option impression permet d'avoir une trace sur papier. L'impression dure environ deux minutes (sur DMP 2000). A l'impression, tous les messages de choix des options sont enlevés de l'écran.

IMPORTANT

Si vous n'avez pas d'imprimante, prenez la précaution :

  • de modifier les lignes 2570 et 2870 : GOTO... 2930 en GOTO... 3070,
  • de ne pas retaper le module d'impression de la ligne 2930 à 3060, et les DATA des lignes 3810 à 3885.

OPTION ANNULATION (Lignes 3930 à 4490)

Permet de supprimer les résultats erronés, puis de corriger, par l'option M.

L'annulation porte toujours sur le rang actualisé, autrement dit la position courante de la rencontre.

IMPORTANT

Il est toujours prudent de sélectionner l'option E pour repérer la position courante de la rencontre à supprimer avant d'appeler l'option A.

OPTION SAUVEGARDE (Lignes 3340 à 3540)

Même remarque que pour le chargement.

La sauvegarde n'est effectivement terminée qu'à l'apparition du message "Fin de la sauvegarde".

A PROPOS DES DIM

Vous avez sans doute remarqué qu'il y a deux lignes DIM en 120 et 130. En fait, la ligne 120 a été conservée pour permettre à la rédaction du CPC de lancer des jeux d'essais (résultats des matchs éliminatoires), alors que la ligne 130 convient pour les résultats du premier tour de la compétition finale. Par conséquent, afin d'optimiser l'occupation de la mémoire, vous supprimez la ligne 120 et enlevez le REM de la ligne 130. La liste des variables doit vous aider dans l'élaboration des DIM sur mesure. En ce qui concerne le deuxième indice de PAY$ et BUT%, qui représentent le nombre total de rencontres par pays, deux cas peuvent se présenter :

  • S'il s'agit de matchs aller et retour où chacune des n équipes doit rencontrer chacune des (n - 1) autres, on dénombre au total n(n-1) rencontres.
  • S'il s'agit de matchs simples où toute rencontre constitue un choix de deux équipes parmi n, deux choix, différant uniquement par leur composition ; il y a deux fois moins de rencontres que dans le cas précédent, soit n/2 x (n - 1 ) rencontres.
    n étant la taille en équipes du groupe le plus nombreux. Prenons un exemple concret :
    — Dans le cas des matchs éliminatoires, un groupe de 5 équipes est considéré comme étant le plus nombreux et puisque la compétition a lieu par matchs aller et retour, on a donc 5 x (5 - 1 ) = 20 au deuxième indice de PAY$ et BUT%.
    — Dans le cas du premier tour de la compétition finale, tous les groupes sont à 4 équipes, et comme deux équipes différentes ne se rencontrent qu'une seule fois : 4/2 x (4 - 1 ) = 6 rencontres par groupe.

LE TRI

Dans notre fichier, nous avons constitué des tableaux de classement CLA$ et CLA% suivants :

               PTS  J BP BC G N P

1 EQUIPEA   7  6   6  9  3  1  2

2 EQUIPEB  12 6  21  2  4  4  0

3 EQUIPEC   1 7   1  21 0  1  6

Suivant la technique habituelle, et si le tri doit se faire dans l'ordre décroissant de PTS, nous serons amenés, à un certain moment, à échanger le contenu de CLA$ de façon à obtenir dans l'ordre : EQUIPEB, EQUIPEA et EQUIPEC. Mais alors, les informations contenues dans les autres tableaux ne seraient plus en accord avec les noms des équipes. Ainsi, EQUIPEB aurait le PTS de EQUIPEA et réciproquement. Il est donc nécessaire d'effectuer les échanges des éléments PTS à P.

Une telle méthode conduirait à un résultat correct. Cependant, elle est fastidieuse et demande beaucoup de temps pour réaliser des échanges.

TRI PAR INDEX

Le but de la manipulation consiste à retrouver les différents enregistrements en suivant l'ordre décroissant des PTS. Pour cela, il nous suffit de savoir où est le premier, autrement dit quel est son rang dans le tableau, où est le second et ainsi de suite.

La méthode du "Tri par Index" consiste à placer ces informations de rang dans un nouveau tableau nommé INDEX IN. Tableau que l'on initialise ici à 1, 2, 3 (puisqu'il y a trois places).

IN
1  IN(1)
2  IN(2)
3  IN(3)

Nous pouvons dire que chaque élément de IN pointe vers un élément de CLA$ et CLA%. Aucun tri n'est réalisé pour le moment.

On effectue une série de comparaisons entre les PTS des différents éléments de CLA$ et CLA% sur lesquels pointent les éléments de l'index IN. Mais, les échanges ne portent plus sur les éléments de CLA$ et CLA%. On échange les contenus correspondants de l'index IN. Après le tri, on a :

IN
2  IN(1)
1  IN(2)
3  IN(3)

Le premier élément de l'index, c'est-à-dire IN(1 ), contient le rang du deuxième élément de CLA$ et CLA%. En parcourant séquentiellement l'index IN, on retrouve les éléments de CLA$ et CLA%, rangés dans un ordre décroissant de PTS. Ainsi, si on suppose qu'il s'agit du groupe 5, on a :

CLA$(5,IN(1 ),1 ) = CLA$(5,2,1 ) = "EQUIPEB" et pour J + 2 à 8

CLA%/5,IN(1 ),J) = CLA%(5,2,J) informations concernant l'EQUIPEB. De même :

CLA$(5,IN(2),1 ) = CLA$(5,1,1 ) = "EQUIPEA"...

CLA$(5,IN(3),1 ) = CLA$ (5,3,1 ) = "EQUIPEC"...

On a ainsi réalisé des échanges d'informations par blocs.

CONCLUSION

Malgré son nom, ce programme se prête aussi bien à la gestion des résultats d'EURO... moyennant une petite modification de l'en-tête et une redéfinition de la ligne DIM.

LE LISTING

Il vous faudra tout d'abord entrer le premier programme que l'on appelle un loa-der et le sauvegarder sous le nom MUNDIAL. Puis on entre le second programme que l'on appelera MUNDIAL 1 lors de la sauvegarde. Rappelons pour les débutants qui utilisent un 464 sans disque que les deux programmes devront être sauvés l'un derrière l'autre, sur la cassette, le premier appelant automatiquement le second.


CPC REVUE

★ EDITEUR: CPC Revue
★ ANNÉE: 1986
★ CONFIG: 64K + AMSDOS
★ LANGAGE:
★ LICENCE: LISTING
★ AUTEUR: TEA Tea Ying

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

File:
» Mundial  86    FRENCHDATE: 2013-09-03
DL: 37 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 36Ko
NOTE: 40 Cyls
.HFE: OUI

Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)
★ AMSTRAD CPC ★ A voir aussi sur CPCrulez , les sujets suivants pourront vous intéresser...

Lien(s):
» Applications » Transformers (Your Computer)
» Applications » ROM Disabler (CPC Attack)
» Applications » CPC - Terminate (CPC Amstrad International)
» Applications » Généalogie (Amstrad Magazine)
» Applications » Raeuber - Beute - Beziehung (CPC Amstrad International)
» Applications » Landgraf

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/cache
Page créée en 073 millisecondes et consultée 1054 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.