APPLICATIONSDIVERS ★ MINI-SYSTEME EXPERT ★

Mini Systeme - ExpertApplications Divers

Une Base de connaissance  constituée ensemble de régles résumant la connaissance que l'on a d'un domaine. Ces règles se décomposent en conditions et en actions :

SI : Pas de courant,
ET : dijoncteur non déclenché,
ALORS : fusible grillé.
Dans cet exemple de règle, SI introduit les conditions de la règle et ALORS donne l'action. Comme vous le voyez, il peut y avoir plusieurs conditions pour une action, ces différentes conditions étant délimitées, par un opérateur logique. Ici, comme dans le programme EXPERT proposé, l'opérateur logique est le ET : la conjonction des deux conditions est nécessaire pour retenir l'action. Dans le programme EXPERT, les condtions et les actions sont contenues dans deux tableaux A$ et C$ permettant d'enregistrer 100 règles de chacune 10 conditions. Les dimensions de tableaux peuvent évidemment être modifiées au gré de l'utilisateur mais gare à l'encombrement mémoire du CPC...Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Cette collection de. règles constitue donc une base de connaissance. Chaque base peut intéresser des domaines aussi différents que le dépannage (exemple ci-dessus), le choix d'un langage ou l'analyse de l'écriture (exemple donné avec le programme). Ces différentes bases sont stockées sur disquette et peuvent être appelées par un menu. De même chaque base peut être listée sur écran ou sur imprimante, des règles peuvent être modifiées, supprimées et même ajoutées. Une base pouvant elle-même être supprimée du support, la disquette est “nettoyée" à chaque fin de cession. Ce programme travaille en chaînage avant, les faits concernant la base sont donc introduits au clavier dans un tableau (dimension 100) et le coeur du programme (le moteur d'inférences) va essayer de réaliser des déductions en comparant les faits à l'ensemble des règles. Il ira même enrichir la base de faits en ajoutant à celle-ci les actions retenues lorsque les conditions d'une règle sont réalisées, ces faits acquis pouvant eux-mêmes satisfaire les conditions d'autres règles dont les actions enrichiront de nouveau la base de faits, les déductions s'effectuent ainsi en chaine.

De même que pour l'édition d'une base, le cheminement des déductions peut être visualisé à l'écran ou listé sur une imprimante, le programme affiche le ou les fait(s) retenu(s) et l'action qui va enrichir la base de faits.

Lors de la mise en route de EXPERT, le programme recherche sur la disquette les bases de connaissance disponibles et en affiche les noms. Si aucune base n'est enregistrée, il est alors possible d'en rentrer une, préalable à toute manipulation. Une base étant choisie ou enregistrée, on passe alors au menu principal qui permet de modifier les règles, les supprimer, en ajouter à la base ; de supprimer une base, ou simplement d'utiliser cette base en entrant des faits.

Une remarque s'impose: les déductions s'effectuent en comparant des chaînes de caractères, il est obligatoire de conserver la même syntaxe et les mêmes mots dans les faits et dans les règles sous peine de ne pas pouvoir déduire grand chose. De même il est alors possible de remplacer conditions, actions et faits par des mnémoniques personnels et certainement plus rapides à l'écriture (une édition de la base de connaissance sur papier ne sera pas inutile). Autre point, la touche ESC a été redéfinie et permet de revenir au menu par un , on sortira du menu ou du programme en choisissant l'option ad-hoc. D'autre part, quelques drapeaux permettent de vérifier qu'une base modifiée a bien été enregistrée, ainsi qu'une base nouvellement créée.

Exemples d'utilisation

Une base étant présente en mémoire, pour l'utiliser, il faut entrer des faits. Choisissez alors dans le menu principal l'option F. Si la base de connaissance en mémoire est “Langage”, entrez :

– en fait N° 1 : langage complet ;
– en fait N° 2 : facile à programmer ;
– en fait N° 3: pour terminer l'entrée des faits et amener les déductions. L'ordinateur affiche alors les déductions et vous propose ensuite d'entrer de nouveaux faits.
Norbert SILVESTRE , AMSTRAD MAGAZINE n°27

★ EDITEUR: AMSTRAD MAGAZINE
★ ANNÉE: 1987
★ CONFIG: 64K + AMSDOS
★ LANGAGE:
★ LICENCE: LISTING
★ AUTEUR: Norbert SILVESTRE

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

File:
» Mini  Systeme-Expert    FRENCHDATE: 2013-09-03
DL: 103 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 28Ko
NOTE: 40 Cyls
.HFE: OUI

Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)
★ AMSTRAD CPC ★ A voir aussi sur CPCrulez , les sujets suivants pourront vous intéresser...

Lien(s):
» Applications » Disc Utility on Amstrad (Popular Computing Weekly)
» Applications » Calcul de Résistances en Paralléle
» Applications » Rsx - X - Basic - Graphikerweiterung (CPC Amstrad International)
» Applications » Kitutil (CPC Infos)
» Applications » Hardcopy et Fenetre
» Applications » Graphic - Screen Invert (Amstrad Computer User)

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/cache
Page créée en 061 millisecondes et consultée 842 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.