APPLICATIONSDIVERS ★ CALCULATRICE|AMSTRAD MAGAZINE HS) ★

Calculatrice|Amstrad Magazine HS)Divers

Cette calculatrice scientifique sera d'un grand secours à toutes les personnes, lycéens, étudiants ou autres, qui ayant investi leurs économies dans l'achat, ô combien méritoire, d'un magnifique Amstrad CPC 464,664 ou 6128, se retrouvèrent sans recours quand l'heure du calcul fut venue. Que celui qui n'a pas besoin d'une calculette auprès de sa machine préférée me jette la première pierre. (NDLR : je peux ?)

La version cassette comporte deux programmes, le premier (CALCUL) dessine la calculatrice et appelle le programme de simulation (SIMUL). Il suffit, pour la version cassette de remplacer la ligne 1720 par : 1720 RÛN “SIMUL”.

La version disquette est composée des mêmes programmes, mais le dessin réalisé par DES-CALC (ex CALCUL) est sauvegardé automatiquement dans un fichier “ECRAN.BIN.”. Le programme CALCUL (ex. SIMUL) chargera d'abord cette image avant d'effectuer la simulation. Ainsi les deux versions démarrent de la même manière par un RUN “CALCUL”.

Mise en marche

Comme pour toute calculatrice, il est nécessaire de mettre la machine sous tension avant toute utilisation. Pour cela il suffit de déplacer le point clignotant (rouge sur un moniteur couleur) avec les touches fléchées ; lorsque le curseur est sur la touche marquée < OFF >, il suffit de cliquer la barre < ESPACE > pour valider le choix, on verra alors un ON s'afficher, alors que l'écran de la calculatrice affichera 0. La machine est prête... L'entrée des données pourra se Taire de deux façons :

  • à l'aide des touches fléchées, il suffit d'amener le point clignotant sur la touche choisie et de valider avec la barre < ESPACE > . On pourra ainsi entrer tous les chiffres, toutes les opérations, toutes les fonctions, choisir de calculer en degrés (DEG) ou radians (RAD) pour les fonctions circulaires (SIM, COS, TAN) et leurs fonctions réciproques (ARC SIN, ARC CONS, ARC TAN), calculer les fonctions hyperboliques (HYP SIN, HYP COS, HYP TAN) et leurs inverses (ARC HYP SIN, ARC HYP COS, ARC HYP TAN) ; ou même choisir de supprimer le BIP sonore ponctuant chaque entrée en cliquant < ESPACE > le curseur étant sur la touche marquée d'une note.
  • l'entrée des chiffres, des opérations (+ - x /) pourra se faire directement sur le clavier du CPC, de même, pour le point décimal (le programme accepte indifféremment le point décimal et la virgule). On pourra effectuer un calcul en appuyant sur la touche “ = ” au clavier ou en appuyant sur la touche < RETURN >. L'entrée d'un exposant (EE sur la calculatrice) pourra être réalisée directement avec la touche et le calcul d'une racine nième avec-la touche < arobas > (a).

Ecran de visualisation

L'écran de visualisation est divisé en deux parties :

  • une partie mantisse permettant d'afficher neuf chiffres significatifs plus un octet de signe en décimal ; le calcul en hexadécimal est signalé par un en lieu et place du signe et quatre chiffre hexadécimaux (0000 à FFFF) sont affichés.
  • une partie exposant à droite de la mantisse permettant d'afficher les exposants de 00 à 37 (le calcul simple précision t du BASIC Locomotive impose cette contrainte), munis du signe + ou -.

Touches de fonction

  • RAD OU DEG : suivant l'indication visualisée les valeurs seront considérées comme étant des degrés ou des radians (utile pour les fonctions trigonométriques).
  • DEC ou HEX : les calculs seront réalisés en décimal ou hexadécimal. En hexadécimal seules les quatres opérations sont validées. SIN, COS, TAN : ces touches donnent le sinus, le cosinus ou la tangente de la valeur affichée (en radians ou en degrés).
  • HYP : cette touche permet de calculer les fonctions hyperboliques. Il suffit de choisir cette option avant de sélectionner SIN, COS ou TAN pour calculer le sinus hyperbolique, le cosinus hyperbolique ou la tangente hyperbolique de la valeur affichée. Utilisation : cliquer < ESPACE> sur HYP puis sur SIN pour voir s'afficher le sinus hyperbolique de la valeur à l'écran.
  • ARC : cette touche permet de calculer les fonctions réciproques des fonctions précédentes. Pour les fonctions circulaires, cliquer < ESPACE > sur ARC puis sur SIN, COS ou TAN pour calculer les arccos, arcsin ou arctg. Pour les fonctions hyperboliques, cliquer < ESPACE > sur ARC puis sur HYP puis sur SIN, COS ou TAN pour calculer les argsh, argch ou argth. Nota: ARC et HYP peuvent être utilisées dans n'importe quel ordre : ARC HYP SIN est équivalent à HYP ARC SIN.
  • D/R : en cliquant sur cette touche, on peut transformer une valeur en degrés ou en radians : si DEG est affiché → D/R donne la valeur en radians. Si RAD est affiché → D/R donne la valeur en degrés.
  • Ln X : donne le logarithme népérien de la valeur (positive évidemment).
  • ex : donne l'exponentielle de la valeur affichée.
  • log X : donne le logarithme décimal de la valeur (positive) affichée.
  • X2 : donne le carré de la valeur affichée.
  • √x : donne la racine carrée de la valeur (positive) affichée.
  • 1/X : donne l'inverse de la valeur affichée (.< >0).
  • X! : calcule la factorielle de la valeur entière (< = 35) affichée. Cette limite est due au calcul en simple précision du BASIC Locomotive.
  • √y : calcule la racine Xème de Y. Le résultat affiché est égal à Y(1/X).
  • Yx : calcul de la puissance x de Y.

Nota : l'utilisation de ces deux dernières fonctions est la suivante : entrer un nombre X, puis cliquer < ESPACE > le curseur étant sur la fonction choisie, puis entrer un nombre Y, puis faire = ou < RÉTURN > le résultat s'affiche alors sur la calculatrice.

  • X:Y : cette touche permet d'inverser X et Y dans les deux fonctions précédentes.
    Exemple : calculer 5x
    le résultat 78125 s'affiche alors.
  • STO : cette touche permet de mémoriser le nombre affiché.
  • RCL : récupération du nombre mémorisé précédemment.
  • Σ : permet d'ajouter le nombre affiché au nombre déjà entré en mémoire.
  • PI : affichage de la valeur 3.141562654.
  • + / - : si utilisé seul : change le signe du nombre affiché.
    Si utilisé après EE : change le signe de l'exposant.
  • EE : permet d'entrer directement la valeur de l'exposant. Exemple : 5 EE 3 équivaut à 5 x 103
  • CE : annule le dernier nombre entré.
  • C : réinitialisation de la calculatrice.

Silvestre Norbert , Amstrad Magazine HS n°2

★ EDITEUR: Amstrad Magazine
★ ANNÉE: 1986
★ CONFIG: 64K + AMSDOS
★ LANGAGE:
★ LICENCE: LISTING
★ AUTEUR: Silvestre Norbert

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Type-in/Listings:
» Calculatrice    (Amstrad  Magazine)    (Modified)    FRENCHDATE: 2019-12-23
DL: 5 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 9Ko
NOTE: Uploaded by CPCLOV ; 40 Cyls
.HFE: NON

» Calculatrice    (Amstrad  Magazine)    LISTING    FRENCHDATE: 2019-12-23
DL: 5 fois
TYPE: PDF
SIZE: 6017Ko
NOTE: Uploaded by CPCLOV ; 8 pages/PDFlib v1.6

Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)
★ AMSTRAD CPC ★ A voir aussi sur CPCrulez , les sujets suivants pourront vous intéresser...

Lien(s):
» Applications » Pagination Assistee Par Ordinateur
» Applications » Sistema Periodoco de Los Elementos
» Applications » Schildchen - Drucker (CPC Amstrad International)
» Applications » Program Status (Computing With the Amstrad)
» Applications » Quesrep (Micro-Mag)
» Applications » Football Forecaster (Amstrad Action)

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/cache
Page créée en 850 millisecondes et consultée 72 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.