APPLICATIONSCREATION GRAPHIQUE ★ MOVE ★

Move|AM-Mag)Applications Creation Graphique

Ce logiciel d animation génère les séquences intermédiaires entre deux images (initiale et finale), constituées d'un même nombre de segments. Il intègre un éditeur d'image, un compilateur et un lanceur d'animation (la routine d'affichage en langage machine, offre une célérité appréciable) Les animations créées peuvent être exploitées dans les trois modes de tout programme Basic:

Mode 2: encre 1
Mode 1: encre 3
Mode 0: encre 15
Sauvez le premier listing (présentation, langage machine) sous un nom de votre choix, puis le second (programme principal) sous le nom « MOVE ».

Soit les différentes options du menu principal:

Editeur

Permet la création des images (quatre maximum). La ligne du haut regroupe l'ensemble des actions possibles. Celle du bas représente la ligne d'état où figurent les différentes informations.

Le curseur en forme de croix affiché au milieu de l'écran, a ses coordonnées x et y inscrites sur la ligne d'état. Le déplacement pixel par pixel dudit curseur s'obtient avec les touches fléchées et le déplacement rapide par appui simultané sur Shift/touches fléchées.

L'utilisateur dispose de différents modes de tracé : déplacements ligne à ligne et déplacements ligne brisée. Choix du mode: presser la touche « T », sélectionner un mode avec les flèches, puis valider par la barre d'espace. Le mode choisi apparaît sur la ligne d'état.

Le mode déplacement permet le positionnement de l'origine d'un segment. Déplacer le curseur à l'endroit désiré et valider avec la barre d'espace. Un point apparaît sous le curseur. Un point déjà choisi disparaîtra pour prendre sa nouvelle position.

Le mode ligne à ligne permet de tracer des segments en choisissant d 'une part l 'origine et d'autre part l'extrémité de chaque segment. La validation de l'origine et de l'extrémité s'effectue par la barre d'espace.

Le mode ligne brisée trace des segments enchaînés les uns aux autres.

Le nombre de segments tracés est affiché sur la ligne d'état. L'image à créer se choisit en pressant la touche « I ». Sélectionner son numéro avec les flèches, puis valider avec la barre d'espace. Le numéro de l'image ainsi choisie s'affiche sur la ligne d'état. Le curseur est placé au milieu de l'écran et le mode de tracé est le

- mode déplacement ». Une image déjà créée s'affiche, tout comme son nombre de segments.

La touche « C » autorise la correction d'une image. L'option Effacer détruit toute l'image, replace le curseur au milieu de l'écran et le mode de tracé est le « mode déplacement ». L'option Dernier segment conserve toute l'image, sauf le dernier segment Dans les deux
options, le nombre de segments est remis à jour.

La touche « O » fait accéder aux options suivantes:

  • symétrie Ox trace la symétrie de l 'image en cours par rapport à l'axe horizontal du milieu de l'écran,
  • symétrie Oy trace la symétrie de l'image en cours par rapport à l'axe vertical du milieu de l'écran,
  • symétrie O trace la symétrie de l image en cours par rapport au centre de l'écran.
Le retour au menu principal s'obtient par la touche * M ». validé par la barre d'espacement.

Compilateur

Effectue les calculs des coordonnées de tous les segments intermédiaires entre l'image initiale et finale. L'image initiale se choisit par la touche « I » (sélection puis validation) et l'image finale par la touche « F » (idem).

- L'image initiale peut être l'une des quatre images créées avec l'éditeur, un point central, ou bien des points au hasard.

- L'image finale peut être l'une des quatre images créées avec l'éditeur, un point central, des points au hasard, rotation suivant l'axe Ox. ou bien rotation suivant l'axe Oy.

- Si la compatibilité entre l'image initiale et iimage finale est impossible (nombre de segment différent), un message d'erreur apparaît.

- L '¡mage « point central » positionne ou fait converger, selon que cette image est initiale ou finale, tous les segments au centre de l'écran.

- L'image points au hasard positionne ou fait converger tous les segments vers les points disséminés sur l'écran.

- La rotation suivant l'axe Ox, fait « tourner » l'image initiale autour de l'axe Ox.

- La rotation suivant l'axe Oy. fait « tourner » l'image initiale autour de l'axe Oy.

Les images initiales et finales sélectionnées sont affichées sur la ligne d'état. La touche

« P» permet de choisir le nombre de pas (100 maximum, 10 par défaut), c est-à-dire le nombre de positions intermédiaires entre l'image initiale et l'image finale. Le changement du nombre de pas s'obtient par les touches gauche et droite du curseur. En pressant simultanément la touche Shift. ce pas est modifié par incrément de 10 (le nombre de pas sélectionné est affiché sur la ligne d'état).

La compilation se lance dès l'appui sur la touche « C ».Si le nombre de pas est trop important (pour la place disponible en mémoire), un message d'erreur apparaît. Les différentes positions occupées par les segments sont affichées. Le pas en cours figure sur la ligne d'état. La compilation peut être stoppée à tout moment en pressant une touche quelconque (une confirmation est alors demandée). La fin de compilation est signalée. « M » permet le retour au menu principal.

Lanceur d'exécution

Permet de visualiser l'anima-tion entre l'image initiale et l image finale, sélectionnées avec le compilateur. Elles sont affichées sur la ligne d'état. En pressant la touche « A », l'animation est immédiate. « P » rend possible le choix d'un temps de pause entre chaque
image intermédiaire. Le réglage s effectue comme pour celui du nombre de pas. Le temps de pause est affiché sur la ligne d'état. « M ». retour au menu principal.

Sauvegarde

Sauvegarde toutes les coordonnées des images, ainsi que la routine qui exécute l'animation. « A » (Aide) affiche à l'écran, toutes les instructions nécessaires pour lancer l'animation à partir du Basic. « S » permet la sauvegarde (le nom du fichier est bien sûr demandé). « M », retour au menu principal.

Pascal Chevallereau , AM-MAG HS n°7

★ EDITEUR: AM-MAG
★ ANNÉE: 1988
★ CONFIG: ???
★ LANGAGE:
★ LICENCE: LISTING
★ AUTEUR: PASCAL CHEVALLEREAU

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

File:
» Move    (Typed  by  XavSnap)    FRENCHDATE: 2013-09-03
DL: 58 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 85Ko
NOTE: 42 Cyls
.HFE: OUI

Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)
★ AMSTRAD CPC ★ A voir aussi sur CPCrulez , les sujets suivants pourront vous intéresser...

Lien(s):
» Applications » Εasy-Graphics (Pixel)
» Applications » Supcopim
» Applications » Graph-X (MegaOcio)
» Applications » Textos,.textos, Textos E... Gráficos (Amstrad Magazine)
» Applications » Ambush
» Applications » Spy Glass (CPC Attack)

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/cache
Page créée en 110 millisecondes et consultée 778 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.