APPLICATIONSCREATION GRAPHIQUE ★ Graffiti et Supertext ★

Graffiti et Supertext|CPC Infos)Applications Creation Graphique

Valable pour CPC 464

Graffiti, est comme son nom ne l'indique pas un éditeur de... graffiti, en mode moyenne résolution (mode 1). Mais qu'est-ce qu'un graffiti ? C'est un
dessin de taille moyenne que l'on glisse partout.

Graffiti est donc un utilitaire composé de plusieurs parties. La première est l'éditeur, lui-même composé d'un listing Basic ("#Graffit") et d'un autre listing Basic "$Graph1") créant un programme en langage machine "Graph1.bin").
La seconde partie est un listing Basic "#$Affich") qui crée un programme machine "Affich.bin") comportant deux instructions très courtes et très puissantes au point de vue Basic (car elles sont très faciles à réaliser en assembleur) !
La première instruction sert à recopier une zone mémoire écran dans une autre zone mémoire et la se-conde affiche une zone mémoire sur un décor (sans contour noir (comme un sprite)), ces deux instructions couplées vous permettront d'utiliser les dessins comme des sprites !
Leurs syntaxes sont :

  • Call &7000,x,y,adr1 fadr2

où x est la longueur en octets (0ex. : Call 7000,40,16,&cC000&8Ô00 recopiera en &8000 une zone de 40x16 octets située à l'adresse écran &C000.

  • Call &7042,x,y,adr1 ,adr2

affiche à l'adresse adrl (adresse écran : &C000<adr2<&FFFF) la zone de x et y octets contenue à partir de l'adresse adr2.

Voilà pour les petites routines extérieures.

Graffiti est très simple à utiliser (joystick ou touches curseurs), il vous suffit de suivre le guide et de presser A si vous êtes perdu.
Les dessins de 80x40 octets sont sauvés à l'adresse &8000 et sonf réutilisables en mode 1.
La fonction échantillon permet de sauver seulement une partie du dessin, toujours à l'adresse &8000. Si vous vous trouvez dans le menu sans le vouloir, pressez "Enter" jusqu'à revenir au plan de travail.
Les applications de Graffiti sont nombreuses : logo, titre, sprite, lettres pour scrolling, etc.
Je laisse le soin aux assidus pratiquants de l'assembleur de réaliser eux-mêmes leurs propres routines d'affichage.

MODE D'EMPLOI :

Pressez :
– "A" pour l'aide : la liste de toutes les touches utilisées dans le programme est affichée ainsi que la fonction sélectionnée.
– "M" pour le menu :

  • sauver : sauve dessin entier.
  • charger : charge dessin (80x40 octets, adr: &8000).
  • échantillon : sauve portion dessin préalablement sélectionné.

– "E" efface case sous curseur.
– "D" efface dessin.
– "U" undo : on récupère le dessin malencontreusement effacé.
– "H" ligne horizontale : rempli case tant qu'elles sont noires.
– "V" ligne verticale.
– "X" on change le crayon (entre 0 et 3).
– "T" on change les encres (d'abord on choisit le crayon puis on incrémente ou décrémente avec les touches courantes (joys. ou curseur).
– "Tab" on change la fenêtre de travail.

SUPERTEXT

Présentation du programme : Voici une routine assembleur que beaucoup de monde attend ! Combien de fois sommes-nous restés (restées) ébahis devant le moindre scrolling texte à l'intérieur des démos ? Combien de fois avons-nous baves (bavées) devant l'écran, admirant de nos petits yeux fatigués la beauté des lettres et la vitesse de scrolling ? Combien de fois avons-nous essayés (essayées) en vain de faire ceci en Basic ?
Eh bien voilà la routine tant attendue ! SUPERTEXT est un programme comprenant deux routines assembleur. La première (située en &7000) affiche à l'écran des lettres de 4x16 octets, la seconde (&7051) fait scroller un texte formé de ces mêmes lettres ! Et ceci dans tous les modes si vous possédez un alphabet de la bonne définition.

4x16 octets cela fait 16x16 pixels en mode moyenne définition (utilisé pour la démo).

Les deux routines peuvent être appelées du Basic, très simplement. Un exemple valant mieux qu'un long discours...

EXEMPLE 1

10 MEMORY &6FFF
20 LOAD "scrtex",&7000         ' charge les 2 routines
30 LOAD "alpha4",&8000         ' charge le fichier contenant les lettres
40 a$="BONJOUR"
50 CALL &7000,&C000,@a$
60 a$="(YAHOU(c(CA(MARCHE(^@"
70 CALL &7051,1,@a$

Vous remarquez donc que :

– pour afficher une phrase (<20 lettres soit 20x4= 80 octets) :
CALL &7000,adresse écran,@a$
– pour faire scroller un texte : CALL &7051,ligne,@a$
N'oubliez pas d'écrire les textes en MAJUSCULES !

Pour des raisons de fluidité et de Basic (surtout) le scrolling ne fonctionne que dans les 36 premières lignes de l'écran (sur 200, c'est déjà pas si mal !). Surtout, n'oubliez pas de terminer la phrase à faire scroller par le signe arobas : @.

Alpha 4 contient des lettres (moyenne définition : 16x16 pixels en 4 couleurs) de A à Z, plus quelques signes de ponctuation. C'est à vous d'en dessiner d'autres si vous le désirez en les chargeant à partir de &8000 (A en &8000, B en &8040, C en &8080, D...).

Sur disquette :

Tapez le créateur de ALPHA4.BIN, sauvez-le et faites RUN.
Tapez le créateur de SCRTEX.BIN, sauvez-le et faites RUN.
Tapez la démo, sauvez-la et faites RUN.

Sur cassette :

Tapez les créateurs de ALPHA4.BIN et SCRTEX.BIN, sauvez-les sur une cassette à part.
Tapez la démo, sauvez-la sur une cassette, chargez le créateur de SCRTEX.BIN, faites RUN après avoir calé la bande magnétique après la démo et faites de même pour le créateur de ALPHA4.BIN après SCRTEX.BIN.
Revenez au début, faites RUN et criez : "OUF!".

CPCINFOS n°29

★ ÉDITEUR: CPCINFOS
★ LICENCE: LISTING
★ ANNÉE: 1991
★ CONFIG: 64K + AMSDOS
★ LANGAGE:
★ AUTEUR: Frédéric MEUNIER

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

File:
» Graffiti    FRENCHDATE: 2013-09-03
DL: 40 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 25Ko
NOTE: 40 Cyls
.HFE: OUI

Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)
★ AMSTRAD CPC ★ A voir aussi sur CPCrulez , les sujets suivants pourront vous intéresser...

Lien(s):
» Applications » Character Grid (Home Computing Weekly)
» Applications » Le Generateur de Montres Molles (Science et Vie Micro)
» Applications » Un generateur de graphiques pour Amstrad
» Applications » Character Definer (Your Computer)
» Applications » Memories are made of this
» Applications » Multiscreen (CPC Amstrad International)

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.75-desktop/c
Page créée en 076 millisecondes et consultée 732 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.