APPLICATIONSCREATION GRAPHIQUE ★ FENDISC ★

Fendisc|CPC Revue)Applications Creation Graphique

DESCRIPTION

FENDISC est un utilitaire de gestion de fenêtres sur disquette (ou cassette) écrit en assembleur. Il permet la sauvegarde et le chargement de fenêtres d'écran délimitées par les lignes et colonnes alphanumériques, et non pas pixel par pixel - ce qui aurait compliqué et allongé presque inutilement le programme. En effet, FENDISC convient à la plupart des applications qu'on peut trouver pour un gestionnaire de fenêtres sur disquette : par exemple la gestion des graphismes dans un jeu d'aventure où il faut représenter plusieurs situations dans un même paysage (porte ouverte ou fermée, objets cachés ou visibles). De plus les dessins seront sauvegardés plus rapidement qu'avec une copie complète de la RAM écran (important pour les lecteurs de cassette) et surtout plus économiquement puisqu'un dessin n'occupe généralement pas l'écran entier (même dans ce cas, une copie de l'écran entier occupe 16K, et non pas 17). Le programme fonctionne sur les CPC 464, 664, 6128 et dans les trois modes d'écran (on peut également sauver une fenêtre dans un mode et la recharger dans un autre mode - elle sera bien sur un peu transformée).

UTILISATION

FENDISC est donné une fois en BASIC sous formes de DATAS et une fois en assembleur (Hisoft DEVPAC). Il a été placé à l'adresse 30000 et n'est pas relogeable (pour les possesseurs d'un assembleur, il n'y a qu'à changer le ORG 30000). Le programme fait 465 octets de long, mais il faut laisser libres les 2 K consécutifs au programme qui sont utilisés comme buffer disquette (ou cassette).

Depuis le BASIC, la syntaxe de la routine est la suivante :

CALL 30003, a$, gauche, droite,haut,bas
pour sauver la fenêtre (a$ contenant le nom du fichier) et
CALL 30000, a$,gauche,haut
pour charger la fenêtre a$ à n'importe quel endroit de l'écran. Si l'on exécute un
CALL 30000, a$,0,0
la fenêtre a$ sera chargée à l'emplacement où elle avait été sauvée (ceci grâce aux paramètres sauvés en même temps que la fenêtre). Il est indispensable que le nom de fichier soit transmis dans une variable car CALL n'accepte comme paramètres que des nombres de 16 bits maximum (or l'adresse de la variable a$ - a$ - est justement un nombre de 16 bits).

FENDISC est aussi utilisable directement depuis l'assembleur pourvu que l'on initialise correctement les variables.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

LE PROGRAMME

Le programme est auto-documenté, ce qui devrait suffire à ceux qui désirent l'améliorer (la structure du programme n'étant pas très complexe).

CPC n°17

★ EDITEUR: CPC Revue
★ ANNÉE: 1986
★ CONFIG: 64K + AMSDOS
★ LANGAGE:
★ LICENCE: LISTING
★ AUTEUR: LAURENT PONCIONI

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Type-in/Listing:
» Fendisc    (CPC  Revue)    FRENCHDATE: 2013-09-03
DL: 49 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 20Ko
NOTE: 40 Cyls
.HFE: OUI

★ AMSTRAD CPC ★ A voir aussi sur CPCrulez , les sujets suivants pourront vous intéresser...

Lien(s):
» Applications » Sprite Designer
» Applications » Smart (The Amstrad User)
» Applications » Simple Drawing Program (The Amstrad User)
» Applications » 3D Plot 86 (CPC Amstrad International)
» Applications » Transpen - Transfert d'Image Ecran (CPC Revue)
» Applications » Screen Editor And Mode Changer (Amstrad Computer User)

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/cache
Page créée en 078 millisecondes et consultée 745 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.