APPLICATIONSDISQUE ★ Recuperation des fichiers supprimés par erreur sur une disquette ★

Récuperation des fichiers supprimés par erreur sur une disquette|Amstrad Magazine)Applications Disque

L'instruction |ERA du BASIC LOCOMOTIVE permet de supprimer un fichier d'une disquette. Elle vous permet, lorsque c'est nécessaire, de libérer de la place sur vos supports. Son utilisation demande toutefois certaines précautions, car un fichier supprimé n'apparaît plus lorsque vous exécutez la fonction CATet est considéré comme inexistant par le système.

Le programme BASIC qui suit vous permettra, si vous avez supprimé par erreur un fichier et dans la mesure où vous n'avez pas enregistré d'autre fichier après l'exécution de |ERA, de récupérer ce fichier et de pouvoir l'utiliser comme s'il n'avait pas été effacé.

QUELQUES EXPLICATIONS : lorsque vous exécutez une instruction |ERA sur un fichier, celui-ci n'est pas physiquement supprimé de la disquette. L'AMSDOS se contente de positionner, dans la partie du catalogue concernant ce fichier, un flag indiquant que le fichier en question doit être considéré comme inexistant.

Réactiver un fichier consistera donc à modifier ce flag pour que le système reconnaisse à nouveau l'existence du fichier.

Structure et emplacement du catalogue sur la disquette

Les possesseurs de l'ouvrage “Le livre du lecteur de disquettes” édité par Micro Application connaissent l'emplacement et la structure du catalogue sur une disquette.
Pour les autres, signalons que la place du catalogue dépend du format de la disquette.

– si elle est en format Système, le catalogue est sur la piste 2, secteurs 65 à 69 ;

– si elle est en format Données, le catalogue est sur la piste 0, secteurs 193 à 197 ;

– si elle est en format IBM, le catalogue sera sur la piste 1, secteurs 1 à 5. Pour chaque fichier (plus exactement pour chaque portion de fichier de 16 K
maximum), le catalogue contient 32 octets. Les 12 premiers octets sont ceux qui vont nous intéresser. Ils se décomposent de la façon suivante :

– Le premier octet contient le numéro de USER affecté au fichier. C'est dans cet octet que sera positionné le flag permettant de savoir si le fichier est supprimé ou non.
Dans le cas où le fichier est supprimé, cet octet contient la valeur 229 (&E5).

– Les 8 octets suivants sont remplis par le nom du fichier, complété si nécessaire par des espaces.

– Les 3 octets suivants contiennent le type du fichier (BAS, BIN, ou autre).

Possibilités de l'AMSDOS

La brochure “DDI-1 FIRMWARE” éditée par AMSTRAD indique l'existence de routines accessibles à l'AMSDOS et situées dans la ROM du DDI-1. Ces routines sont utilisables moyennant l'utilisation de la commande KL FIND COMMAND de la ROM du CPC, commande destinée à rechercher les commandes logées dans les RSX et les ROM d'extension. Leur “nom” est constitué
d'un seul caractère, caractère dont le bit 7 doit être mis à 1 pour qu'il soit accessible. Parmi ces instructions, celles qui nous intéressent sont les suivantes :

– Lecture d'un secteur de la disquette, de code &04, et qui sera accessible en donnant le code &84 (bit 7 à 1).

– Ecriture d'un secteur sur la disquette, de code &05, et accessible en donnant le code &85.

Ces routines seront appelées à l'aide d'un petit programme assembleur chargé par le programme BASIC.

Le programme BASIC

Le programme qui vous est présenté doit vous permettre de réactiver des fichiers supprimés par erreur.
Une fois que vous lui avez fourni :

– le nom et le type du fichier à réactiver,

– le format de la disquette support et le numéro du drive, il recherche dans le catalogue de la disquette un fichier dont le nom et le type sont identiques à ceux précisés et dont le numéro de user est &E5.

A chaque fois qu'une entrée du catalogue correspond à ces spécifications, son numéro de user est mis à zéro.

Si aucun fichier ne correspond à ces spécifications, vous aurez le message FICHIER NON TROUVE et le programme vous demandera à nouveau un nom de fichier.

AMSTRAD MAGAZINE n°5

★ EDITEUR: Amstrad Magazine
★ ANNÉE: 1985
★ CONFIG: 64K + AMSDOS
★ LANGAGE:
★ LICENCE: LISTING
★ AUTEUR: R.P. Spiegel

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Other platform tool:
» RECUPERATION  DE  FICHIERS  SUPPRIMESDATE: 2012-05-19
DL: 57 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 5Ko
NOTE: 42 Cyls
.HFE: NON

Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)
★ AMSTRAD CPC ★ A voir aussi sur CPCrulez , les sujets suivants pourront vous intéresser...

Lien(s):
» Coding Src's » Hüpfer
» Coding Src's » Tunegen (Amstrad Action)
» Coding Src's » Division by 9
» Coding Src's » Wieczny Kalendarz (Bajtek)
» Coding Src's » Freeze
» Coding Src's » City Skyline (Amstrad Computer User)

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/cache
Page créée en 915 millisecondes et consultée 761 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.