APPLICATIONSDISQUE ★ DISCUT : UN UTILITAIRE POUR DISC ★

Discut|CPC Revue)Applications Disque

Le DOS CPM a un défaut : les ordres les plus fréquents sont "lourds" à entrer au clavier, et le risque d'erreur de syntaxe s'ajoute au côté fastidieux de la chose.

Par exemple, pour changer le nom d'un programme MACHIN en TRUC, on doit taper : A$ = "MACHIN.BAS ":B$ = "TRUC.BAS" puis IREN, à B$, à A$. Ouf ! D'où ce petit programme tout simple que l'on enregistre sur chaque DISC de travail. Non seulement l'écriture est alors simplifiée, mais il contrôle les fautes de syntaxe avant d'exécuter l'ordre.

LE MODE D'EMPLOI

On le charge par RUN"DISCUT. Aussitôt, à l'écran apparaît la ligne-menu suivante. "Cat Erase Rename Drive Quitter"

Il suffit alors de taper la lettre initiale (C, E, R, D, ou Q) de ce que l'on veut faire, sans ENTER.

  • C : Le CAT s'exécute immédiatement.
  • E : On vous demande alors le nom du fichier (ou programme) à ERASER ; ENTER. Si la syntaxe du nom est correcte, l'effacement s'exécute, sinon la question est reposée.
  • R : Le RENAME ; on vous demande l'ancien nom puis le nouveau, avec toujours les contrôles de syntaxe,puis exécution. Faites le compte, vingt-deux touches en moins à taper pour un simple RENAME !
    Il va de soi que pour un nom de fichier, on n'entre plus les guillemets.
  • D : Pour les heureux possesseurs d'un second lecteur de disquettes ; permet de passer instantanément du A au B : on tape simplement A ou B sans ENTER, donc une frappe au lieu de huit...
    Dès qu'un ordre a été exécuté, notre ligne-menu réapparaît pour un nouvel ordre, d'où l'intérêt de la dernière option, Q, qui conduit tout simplement à un END.

LES SECURITES

  • On peut taper en lettres minuscules ou majuscules, grâce à la fonction UPPER$.
  • Au cas où le nom du fichier à effacer serait "*.*" ( = tous !), l'écran vous demande confirmation par "Etes-vous bien sûr ?.. (O/N)" (j'ai volé ce petit raffinement au DOS de l'IBM-PC).
  • La syntaxe des noms de fichiers est contrôlée dans le GOSUB 1000. Les interdits sont :
    • longueur nulle ou supérieure à huit pour le nom, ou supérieur à trois pour le type (BAS, BAK, BIN, etc.),
    • présence d'un blanc (espace),
    • l'absence du point et du type est tolérée (cas des fichiers ASCII).
  • Pour la commande RENAME, la présence d'un astérisque dans le nom ou dans le type est refusée (lignes 400 et 420). — Un   BIP sonore  prévient  du refus d'exécution  (flag  REFUS = 1).

CONCLUSION

Ce petit utilitaire est très précieux pour donner le courage de mettre de l'ordre sur les "catalogues" de nos disquettes. Certes, il tient 2 ko sur la face, mais les coups de balais qu'il donne, en font récupérer bien plus (les .BAK entre autres). Cette petite application démontre que l'on peut, sur AMSTRAD, donner certains ordres DOS à partir du BASIC.

CPC n°7

★ EDITEUR: CPC Revue
★ ANNÉE: 1985
★ CONFIG: 64K + AMSDOS
★ LANGAGE:
★ LICENCE: LISTING
★ AUTEUR: Michel ARCHAMBAULT

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Type-in/Listings:
» Discut    (CPC  Revue)    FRENCHDATE: 2013-09-03
DL: 42 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 18Ko
NOTE: Typed by Subaru ; 40 Cyls
.HFE: OUI

» Discut    (CPC  Revue)    LISTING    FRENCHDATE: 2018-08-25
DL: 24 fois
TYPE: text
SIZE: 2Ko

★ AMSTRAD CPC ★ A voir aussi sur CPCrulez , les sujets suivants pourront vous intéresser...

Lien(s):
» Applications » Transfert (Amstrad Computer User)
» Applications » Dump de Secteurs de Disquette (Amstrad Magazine)
» Applications » Backlist (CPC Amstrad International)
» Applications » Diskmat (CPC Amstrad International)
» Applications » Format Detecting
» Applications » Rsx - Disc Copier v1

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/cache
Page créée en 044 millisecondes et consultée 895 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.