APPLICATIONSDISQUE ★ COMPACT ★

Compact|Amstar&CPC)Applications Disque

Quel possesseur de CPC ne maîtrisant pour seul langage que le BASIC n'a pas désiré créer ses propres jeux d'aventures ou de société ?

L'AMSTRAD est certainement la machine qui, dans sa catégorie, dispose du BASIC le plus performant. Cependant, il ne permet ni le stockage ni l'affichage de pages-écrans et aucune commande n'autorise l'accès à la deuxième BANK du CPC 6128 ou la gestion de la mémoire écran.
Tout programme de ce type à partir du BASIC est donc impossible.
COMPACT peut faire cela et plus encore.

COMPACT, c'est avant tout un programme de compactage qui permet de réduire vos pages-écrans et vos fenêtres graphiques à des fichiers de 1 à 9 kilos octets.

COMPACT est doté de différentes fonctions d'aide à la programmation tel le catalogue de ia disquette, une calculatrice, un module de conversion décimal/hexadécimal, un module de calcul d'adresse mémoire et de gestion des deux BANK, un module de calcul d'adresse écran ainsi que la possibilité de garder sur un fichier les caractéristiques des pages-écrans et fenêtres graphiques compactées.

Mais cela ne suffirait pas à la création de jeux si COMPACT n'était accompagné d'un jeu de commandes RSX. Ces commandes vont permettre de charger dans les deux BANK les fichiers créés par COMPACT, de les afficher et de les déplacer sur l'écran. De par leur rapidité d'affichage, ces commandes rendent possible une certaine forme d'animation. A titre indicatif, l'affichage d'une page-écran couleur et mode écran demande une moyenne de 35 dixièmes de seconde.

L'utilisation de ces commandes ne nécessite aucune connaissance en assembleur, tout juste faut-il posséder quelques notions dans la structure de la mémoire, notions qui seront largement supplées par la présence d'aides à la programmation contenues dans COMPACT. En conclusion, COMPACT est le complément indispensable à votre éditeur ou à votre numériseur graphique.

COMMENT UTILISER COMPACT ?

* COMPACT travaille sur des pages-écrans sauvegardées par la commande SAVE «nompage», B,&C000,&4000 qui donne sur disquette un fichier binaire de 17 Ko. Les pages-écrans issues d'un éditeur graphique devront être sauvegardées sous cette forme.

Pour des besoins d'ergonomie te choix de la présentation s'est porté sur un menu simple, car en effet peu de possesseurs de CPC disposent de souris, les menus déroulants ont donc été proscrits. COMPACT se présente par une succession de menus où la sélection est faite par l'appui de la touche correspondant au numéro se trouvant avant l'option choisie. Il suffit de sélectionner une option et de répondre aux questions posées par le programme.

MODE D'EMPLOI

L'appui sur la barre ESPACE permet le changement des couleurs du papier et du stylo suivant dix combinaisons.

COMPACTAGE BINAIRE

Point fort de ce logiciel, cette commande réduit un morceau ou la totalité de la page-écran à des fichiers réutilisables par les commandes RSX.

Compactage de page-écran

- Entrez le mode écran
- Entrez le nom du fichier page 17 Ko
- Entrez le nom du fichier nouvellement créé
- Entrez deux couleurs pour chaque stylo (Ceci afin de permettre le clignotement des stylos).
- SI vous avez des stylos de deux couleurs différentes, répondez oui à la question concernant la vitesse de clignotement des couleurs.
- SI oui. réglez la vitesse (mode d'emploi à l'écran).
- Appuyez sur une touche pour afficher la page-écran à compacter, -Appuyez sur une touche afin de débuter le compactage.

Ceci afin de permettre de sauvegarder la page-écran compactée sur une autre disquette, le compactage étant automatiquement suivi de la sauvegarde.

Après le compactage, le programme affiche à l'écran les caractéristiques suivantes : mode écran, type de fichier (page-écran ou fenêtre graphique), nom du fichier, bénéfice par rapport à un fichier non compacté, adresse de début de la mémoire écran, adresse de fin de la mémoire écran, taille réelle du fichier en mémoire, taille du fichier sur la disquette. La possibilité vous est offerte de sauvegarder les caractéristiques sur un fichier.

- Désirez-vous sauvegarder les caractéristiques sur le fichier «BIBLIOTEC» ?
- SI oui, entrez un commentaire ou une remarque de votre choix.

Pour plus de détail sur le fichier «BIBLIOTEC», voir le paragraphe ARCHIVES.

Compactage de fenêtre graphique

Deux possibilités se présentent à vous : vous connaissez les coordonnées graphiques de votre fenêtre ou vous les Ignorez. SI vous êtes dans le second cas, vous pouvez les déterminer en répondant oui à question :

- Appel d'une page-écran pour déterminer les coordonnées ?
- Entrez le nom de la page-écran source.
- Est-ce une page-écran compactée ou une page 17 Ko ?

Si la page-écran que vous désirez appeler n'est pas compactée, l'ordinateur vous posera la question suivante.

- Entrez le mode écran

Si vous connaissez les coordonnées de votre fenêtre, un tableau s'affichera sur votre écran. Il vous faudra entrer les coordonnées graphiques. Sinon lisez le mode d'emploi affiché à l'écran et appuyez sur une touche. A noter que le cadre permettant de déterminer les coordonnées ne se déplace pas de pixel en pixel mais d'octet en octet.

- Entrez le nom du fichier nouvellement créé

COMPACT permet de changer l'attribution des stylos. Ceci est très utile lorsque I ' on veut accorder sur le même écran différentes fenêtres issues de pages-écrans différentes.

- Désirez-vous changer les stylos ?
- Appuyez sur une touche pour débuter le compactage.

Les caractéristiques du fichier nouvellement créé s'affichent à l'écran, la possiblité vous est offerte de les sauvegarder.

- Désirez-vous sauvegarder les caractéristiques sur le fichier «BIBLIOTEC» ?
- Si oui, entrez un commentaire ou une remarque de votre choix.

DECOMPACTAGE BINAIRE

Cette option a pour but de vérifier si le compactage s'est bien déroulé, cela sans sortir de COMPACT. L'affichage des fenêtres graphiques se fera dans les couleurs utilisées lors du dernier compactage de page-écran ou par défaut dans les couleurs d'origine du programme.

Décompactage de page-écran

- Entrez le nom du fichier.

Pour revenir au menu principal appuyez sur une touche.
Décompactage de fenêtre graphique

- Entrez le nom du fichier.
- Entrez le mode écran.

Pour revenir au menu principal, appuyez sur une touche.

CATALOGUE

Cette commande affiche le catalogue de la disquette ; pour revenir au menu principal, appuyez sur une touche.

ARCHIVES

COMPACT vous offre la possibilité de sauvegarder les caractéristiques de vos pages-écrans et fenêtres graphiques sur un fichier appelé «BIBLIOTEC.BIN». Ce fichier est automatiquement créé lors de la première sauvegarde. Cette option est très utile car elle permet de se constituer une bibliothèque de fichiers, avec un fichier «BIBLIOTEC» sur chaque face de vos disquettes. La capacité de «BIBLIOTEC» est de 60 fichiers ce qui correspond à la capacité du catalogue d'une face de disquette 3" 1/2.

Calculatrice

Comme son nom l'Indique, c'est une calculatrice qui regroupe les quatre opérations. Le résultat vous est donné en décimal et hexadécimal.

- Entrez deux nombres et appuyez sur ia touche correspondant à l'opération désirée.


Conversion décimal/hexadécimal

Comme son nom l'indique, cette option permet de convertir un nombre décimal en hexadécimal et vice versa.

Calcul d'adresse écran

Cette option permet ia conversion des coordonnées physiques d'un point en position à l'écran, exemple : X=0, Y=400 => (CONVERSION) => &C000. Ceci est très utile pour calculer la position d'une fenêtre à l'écran. ?

Comme dans le compactage d'une fenêtre, deux solutions se présentent à vous, vous connaissez les coordonnées ou vous ne les connaissez pas, en ce cas, la possibilité vous est offerte de les déterminer ; répondez oui à la question suivante.

-Appel d'une page-écran pour déterminer les coordonnées à l'écran ?

Si vous avez répondu oui , le programme vous posera les questions suivantes :

- Nom de ia page-écran.
- Page-écran compactée oui ou non ?

Si vous avez répondu oui. le programme vous demandera :

- Entrez le mode écran.

Si vous avez opté pour l'appel d'une page-écran, suivez le mode d'emploi affiché à l'écran sinon :

- Entrez les coordonnées X et Y de votre point.

Calcul d'adresse mémoire

Cette option vous évitera de fastidieux calculs, car en effet elle permet de calculer les adresses de relogement pour vos fichiers, ceci dans les deux BANK. Pour cela il suffit de fixer une portion de mémoire située en BANK 0 dans laquelle vous désirez loger vos fichiers. Puis entrez la taille de vos fichiers, taille qui peut être entrée en décimal ou en hexadécimal, le programme calculera automatiquement les adresses mémoire. En cas de débordement en BANK 0, le programme relogera les fichiers restants en BANK 1. Si vous désirez loger vos fichiers uniquement en BANK 1, il vous faudra fixer une tranche mémoire égale à zéro, c'est-à-dire donner les deux mêmes nombres pour les adresses supérieures et inférieures.

L'accès à la BANK 1 étant soumis à certaines restrictions et les commandes RSX étant situées à une certaine adresse en mémoire, il vous est fortement recommandé de vous reporter au RAPPEL SUR L'ORGANISATION DE LA RAM DES CPC.

- Entrez l'adresse inférieure,
- Entrez l'adresse supérieure.
- Entrez la taille de vos fichiers (maximum 60 fichiers).

Afin d'obtenir une efficacité maximale dans le calcul des adresses mémoire, il est préférable de rentrer les adresses dans un ordre décroissant.

- Entrez un 0 pour sortir.

Les adresses défilent à l'écran treize par treize, notez-les et appuyez sur une touche pour obtenir les autres. Sur la droite, une représentation des deux «BANK» vous montre la place occupée par vos fichiers. Pour finir, un tableau apparaît vous indiquant la place encore disponible en mémoire. A noter que le nombre donné pour la BANK 0 correspond uniquement à la place disponible dans la tranche que vous avez déterminée précédemment.

NETTOYAGE BASIC

Cette option est un plus à COMPACT ; en effet, ce programme permet d'effacer les blancs qui subsistent en bout de lignes de vos programmes BASIC ainsi que l'instruction REM, que ce soit sous sa forme entière ou abrégée (*). Ceci dans le but évident de grapiller quelques octets. Seule restriction à son efficacité : les REM en bout de lignes ne seront pas effacés.

ATTENTION, Il est nécessaire que la disquette contenant le programme BASIC à «nettoyer» dispose d'une place supérieure à la taille du programme.

- Introduisez la disquette contenant COMPACT et appuyez sur une touche.
- Introduisez la disquette contenant le programme BASIC à nettoyer et appuyez sur une touche.
- Entrez le nom de votre programme.
- Appuyez sur F2.

- Sélectionner une option. -Entrez un nom pour votre programme.
- Désirez-vous effacer l'ancien programme ?

- Si oui, rappelez son nom.
- Appuyez sur F2.

Votre programme est sauvegardé. Si vous voulez retourner à COMPACT, provoquez un RESET et rechargez le programme.

UTILISATION DES COMMANDES

* L'utilisation des nouvelles commandes est très facile, mais afin de les utiliser avec un maximum d'efficacité, quelques connaissances dans la structure de la RAM sont requises. C'est pourquoi nous en ferons un bref rappel dans la rubrique suivante. Les commandes seront ensuite étudiées et détaillées une par une et largement illustrées d'exemples.

Rappel sur l'organisation de la RAM des CPC

COMPACT a été créé pou le CPC 6128 mais toutefois la deuxième BANK n'étant pas utilisée par le programme, celui-ci est compatible avec le CPC 664. Néanmoins sa vocation étant d'être utilisé sur 6128, c'est l'organisation de la RAM d'un 6128 que nous allons étudier ici.

Pour ceux d'entre vous qui se poseraient la question de savoir ce qu'est la RAM, on peut tout simplement dire qu'il s'agit de la mémoire sur laquelle on peut écrire et lire des données. Par contre, la ROM est la mémoire qui ne peut être que lue. Le 6128 possède une RAM de 128 Ko divisée en 2 BANK de 64 Ko elles-mêmes divisées en 4 blocs de 16 Ko chacun, numérotés de Ûà3.

La BANK 0

L'écran exploite le bloc 3 de ia BANK 0 (1), c'est-à-dire de l'adresse 8Il nous reste donc une zone comprise entre les adresses 8c 170 et 8tA36F (3), zone réservée pour vos programmes BASIC et vos fichiers binaires. L'encodage de lignes de programme BASIC commence à l'adresse 8cl70 (368 en décimal) et se poursuit en montant jusqu'à la fin du programme. C'est à cet endroit qu'il vous faudra fixer la commande MEMORY (voir manuei de l'utilisateur), les fichiers binaires pourront être logés dans la partie immédiatement au-dessus. SI votre programme BASIC utilise toute la place disponible en BANK 0, les fichiers devront être logés en BANK 1.

Oui, mais comment connaître l'adresse la plus élevée utilisée par le BASIC ?

Une méthode simple vous est donnée ici. Provoquez un RESET, chargez votre programme et entrez toutes les
variables numériques, alphanumériques et les tableaux contenus dans votre programme.

EX: a=10:nobr=3000:nom$="COU-COU":a$="casserole":DIM a$(300):

Tapez ENTER, puis cette ligne :

PRINT HEX$ ((HIMEM-FRE(0)) * 4000)

Le résultat obtenu est l'adresse à laquelle Il vous faudra fixer votre MEMORY. ATTENTION : ne pas oublier de variables sinon en cours de programme vous risquez de tomber sur le message : Memory full. Si par la suite, vous effectuez une modification sur votre programme, il est préférable de renouveler l'opération.
La BANK 1

La deuxième BANK du 6128 est située parallèlement à la BANK 0, c'est-à-dire qu'elle est comprise entre les adresses &0000 et &FFFF. elle est constituée de manière Identique, soit quatre blocs de 16 K octets chacun.
La difficulté pour y accéder réside dans le fait que le coeur de votre ordinateur, qui est le microprocesseur Z80, ne permet de gérer que 64 K octets à la fois. On ne peut y parvenir que par un moyen détourné. Ce moyen est la commutation des blocs, c'est-à-dire que nous allons remplacer un bloc situé en BANK 0 par un bloc situé en BANK 1.

Cette précision est très importante car en effet si la commutation ne peut se faire que bloc par bloc, on ne
pourra gérer que 16384 octets à la fois ; particularité qui amènera certaines restrictions à la commande I CHARGE décrite plus loin.

Autre particularité de la BANK 1 : lors de l'Initialisation de l'ordinateur, c'est-à-dire lors de l'allumage ou après un RESET, la BANK 1 n'est pas vide. En effet, au lieu d'être à 0 les octets sont soit à 0 soit à 255. détail qui pourrait nuire au bon fonctionnement des nouvelles commandes. C'est pour pallier cet Inconvénient qu'a été créée la commande |NETTOIE étudiée plus loin.

LES COMMANDES

* Les commandes sont au nombre de cinq. Elles permettent une parfaite gestion des fichiers créés par COMPACT. Elles sont accessibles à partir de nouveaux «mots clés* appelés RSX ou à partir de l'Instruction BASIC CALL La principale différence entre les deux, c'est que «CALL» est plus court de 59 octets, et si vous disposez d'un dés-assembleur. Il peut être incorporé à un programme en assembleur. Ces commandes seront étudiées sous leurs deux formes.

Le programme «RSX» a une taille de 1098 octets et il est situé de l'adresse &9F24 à l'adresse &A36D. Le programme «CALL» a une taille de 1039 octets. Il est situé de l'adresse &9F5F à l'adresse &A36D. Il faudra donc tenir compte de ces adresses afin d'éviter tout effacement par le chargement d'un fichier.
Pour charger les commandes, faites pour le programme «RSX» :

LOAD "RSX.BIN":CALL &9F24

Pour le programme «CALL» :

LOAD"CALL.BIN"

ATTENTION. Il est fortement déconseillé de charger deux fois de suite les programmes «RSX» ou «CALL» sans effectuer de RESET entre les deux, car ceci désactiverait les commandes propres à AMSDOS ( |ERA, |REN, lA... )
A noter que toutes les commandes sont accompagnées de paramètres. Si l'un d'entre eux est oublié, la commande ne sera pas exécutée. Il se pourrait que lors d'une fausse manoeuvre de votre part, un message d'erreur propre à COMPACT apparaisse à l'écran. Il vous faudra vous reporter à la rubrique «les messages d'erreurs de COMPACT». En effet, les programmes «RSX» et «CALL» sont dotés de messages d'erreurs qui. ajoutés aux messages du BASIC, permettent une parfaite utilisation des commandes. Ces messages peuvent être activés ou désactivés à volonté. Il suffit pour les désactiver de mettre à 0 l'octet situé à l'adresse &9F63 et de le mettre à 1 pour les activer.

EX : POKE &9F63,0 OU POKE &9F63,1

Si les messages sont désactivés et qu'une erreur a été détectée, aucun message ne sera envoyé mais la commande ne sera pas exécutée. Je vous propose donc de les activer avant de passer aux commandes suivantes.

Nous allons maintenant étudier la terminologie et la syntaxe de chaque commande. Après initialisation de votre ordinateur, introduisez votre disquette et tapez :

MEMORY &4000:LOAD "RSX.BIN":CALL &9F24:POKE &9F63,1

La commande NETTOIE

|NETTOIE.,,

CALL &A30C,,,

COMMANDE : efface une partie de la mémoire.

Paramètre 1 :

Spécifie l'adresse à laquelle le nettoyage doit débuter.

Paramètre 2 :

Spécifie la longueur sur laquelle l'effacement doit être effectué. SI le «nettoyage» se situe en BANK 1 la taille de l'effacement ne doit pas être supérieure à 16384 octets ou 8(4000 en hexadécimal (voir rappel «l'organisation des CPC») sous peine de débordement en BANK 0 (voir exemple).

Paramètre 3

Spécifie sur quelle BANK le «nettoyage» doit être effectué.

Exemple de qu'il ne faut pas faire :

|NETTOIE, &9000, &1000, 0 (1)
|NETTOIE, &0,20000,1 (2)
|NETTOIE, &8000, 8(4010,1 (2)

(1) = Effacement du programme «RSX»
(2) = Débordement en BANK 0

Exemple de ce qu'il faut faire, tapez ces lignes :

|NETTOIE, &4000, &5F00,0
|NETTOIE, &0, 16384,1
|NETTOIE, 16384,&4000,1
|NETTOIE, &8000,&4000,1

Cette commande s'utilise donc pour effacer les blocs de la BANK 1, après une initialisation et pour effacer les fichiers se trouvant à un emplacement mémoire sur lequel on désire charger un autre fichier.

La commande CHARGE

|CHARGE,,, CALL  &A28A,  ,,

COMMANDE : charge en mémoire un fichier binaire se trouvant sur la disquette. Cette commande a la même fonction que l'instruction BASIC LOAD. mais possède un plus très important : elle permet de charger des fichiers et des programmes binaires dans la BANK 1.

Paramètre 1 : nom du fichier

Spécifie le nom du fichier à charger. Le nom peut être accompagné de son Indicateur de type ou remplacé par une variable alphanumérique.

Paramètre 2 : adresse de relogement

Spécifie à quelle adresse doit être chargé le fichier.

Paramètre 3 : bank

Spécifie dans quelle BANK doit être chargé le fichier. Si la BANK dans laquelle doit être effectué le chargement est la BANK 1, le fichier à charger ne doit pas dépasser la longueur de 16384 octets (voir précédemment •Rappel sur l'organisation des CPC» et «La commande NETTOIE»).

La commande PAGE

|PAGE, «adresse du fichier>, CALL &9FA2,,

COMMANDE : «décompacte» et affiche à l'écran les fichiers traités avec COMPACT.

Paramètre 1 :

Spécifie l'adresse à laquelle la commande doit chercher le fichier.

Paramètre 2 :

Spécifie dans quelle BANK se situe le fichier.

Remarquez que lorsque deux instructions PAGE se suivent, il est nécessaire de mettre une boucle de temporisation ou un arrêt de déroulement du programme entre les deux sinon le décompactage est trop rapide et la première page reste invisible. Tapez ces lignes :

|PAGE, &4868, 0:FOR I=0 TO 1000:|PAGE.&1308.1  IPAGE.&5DE9,0:PRINT "APPUYEZ  SUR  UNE  TOUCHE":CALL &BB06:|PAGE,&9675,0

La commande FENETRE

|FENETRE,,, CALL &9FAC,,,

COMMANDE : «décompacte» et affiche à l'écran les fichiers traités avec COMPACT.

Paramètre 1 :

Spécifie l'adresse écran de coin supérieur gauche sur lequel la fenêtre doit apparaître. La valeur 0 permet de faire apparaître la fenêtre à l'emplacement sur lequel la fenêtre a été compactée.

Paramétre 2 :

Spécifie l'adresse à laquelle la commande doit chercher le fichier. ATTENTION : toute adresse dépassant te cadre de la mémoire écran serait susceptible d'effacer un fichier en mémoire et pourrait même provoquer le plantage de votre ordinateur. Si cela se produisait, le seul remède serait r initialisation complète de votre machine par RESET.

Paramètre 3 : bank

Spécifie dans quelle BANK se situe le fichier.

La commande ADR

|ADR, , ,
CALL &A16D,, variable numérique entière>,

COMMANDE : calcule la valeur de l'adresse écran contiguè à l'adresse spécifiée par le premier paramètre dans la direction déterminée par le troisième paramètre et charge le résultat dans la variable numérique entière nommée par le deuxième paramètre. La structure de la mémoire écran étant ce quelle est. il est très difficile de calculer l'adresse d'un octet périphérique à un autre. Cette commande s'en charge pour vous.

Paramètre 1:

Spécifie l'adresse écran par rapport à laquelle le calcul devra être effectué.

Paramètre 2 :

Spécifie dans quelle variable le résultat doit être chargé, cette variable doit être une variable numérique entière.
Elle doit être précédée par l'instruction BASIC VARPTR (@) et doit obligatoirement être suivie de l'indicateur de type (%) ou alors l'Instruction BASIC DEFINT doit figurer au début de votre programme (voir manuel de l'utilisateur).

Paramètre 3 : indicateur de direction

Spécifie dans quelle direction se trouve l'octet dont l'adresse est à déterminer,

0  : Haut
1  : Haut droite
2  : Droite
3  : Droite bas
4  : Bas
5  : Bas gauche
6  : Gauche
7  : Gauche haut

Pour une meilleure compréhension, tapez ce programme :

10 MODE 1
20 b=&DBE8 30 a%=0 40 FOR I=0 TO 7
50 |ADR,&DBE8.@a%,1
60 POKE a%, 15
70 LOCATE 1,1: PRINT "Indicateur de direction N" ; i
80 LOCATE 1,3: PRINT "Adresse écran du point => &";HEXS(a%)
90 LOCATE 1.5: PRINT "APPUYEZ SUR UNE TOUCHE"
100 CALL &BB06
110 NEXT I

RUN

Maintenant tapez la ligne ci-dessous, remplacez sur tout le programme la variable (%) par (a) et relancez le programme.

25 DEFINT a

LES MESSAGES D'ERREURS DE COMPACT

COMPACT est doté d'un jeu de quatre messages destinés à signaler une erreur commise sur une instruction de COMPACT. Ces messages ont été créés dans le but d'éviter pratiquement tout plantage de vos programmes.

-ADRESSE ERRONEE

Une adresse mémoire accompagnant l'instruction PAGE ou FENETRE ne correspond pas à un fichier.

- FICHIER FENETRE

Une adresse mémoire accompagnant l'instruction PAGE correspond à un fichier FENETRE.

- FICHIER PAGE

Une adresse mémoire accompagnant l'instruction FENETRE correspond à un fichier PAGE,

- ARGUMENT INCORRECT

Le paramètre d'une commande n'est pas acceptable.

Eric CINGET  , Amstar & CPC n°31-32

★ EDITEUR: AMSTAR&CPC
★ ANNÉE: 1988
★ CONFIG: 64K (664/6128)
★ LANGAGE:
★ LICENCE: LISTING
★ AUTEUR: ERIC CINGET

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)
★ AMSTRAD CPC ★ A voir aussi sur CPCrulez , les sujets suivants pourront vous intéresser...

Lien(s):
» Applications » Convertisseur musique SOUNDTRAKKER 128 vers YM5 non compacte
» Applications » Screen Compact II
» Applications » Schneider ComPack
» Applications » Turbo - Cruncher (CPC Amstrad International)
» Applications » Compactage et Modifications, Images et Fenetres d'écran
» Applications » Datas Compact (CPC Infos)

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/cache
Page créée en 122 millisecondes et consultée 806 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.