APPLICATIONSPROGRAMMATION ★ MINIMAJ: MINUSCULES-MAJUSCULES|CPC Revue) ★

MINIMaj: Minuscules-MajusculesApplications Programmation

OBJET DU PROGRAMME MINImaj

MINIMaj sert à mettre en MAJUSCULES ou en minuscules les noms de toutes les variables d'un programme BASIC. Cette opération, réalisée sur le programme en mémoire centrale, est rapide (18 noms par seconde, environ).
L'intérêt de minimaj est le suivant :

  • le listing fait moins désordre ;
  • la normalisation (majuscules ou minuscules) des noms permet des recherches "à vue" des noms de variables sans trop d'omissions et facilite la compréhension du programme ;
  • pour la recherche (ou la recherche avec remplacement), certains éditeurs de textes ont la possibilité de considérer comme indentiques la lettre majuscule et la lettre minuscule correspondante (TURBO-PASCAL), mais d'autres ne le permettent pas (MAXAM).

Pour ces derniers, il est indispensable de normaliser au préalable les variables du programme à éditer. En effet, il y a 128 façons d'écrire MlniMAj en mélangeant majuscules et minuscules.

  • On peut mettre à son propre goût un programme provenant d'un tiers ou modifier ses propres programmes pour les adapter à l'humeur du moment.

MISE EN OEUVRE

  • MinimaJ est stocké en format ASCII à partir de 60000.
  • Après largement du programme à modifier :
    • faire MERGE "miniMaJ"
    • puis RUN 60000
  • Répondre à la question :
    • Lettres < H >autes ou < B >asses ?
  • Porter un jugement sur la vitesse du traitement (chaque nom traité est visualisé par un

POINTS PARTICULIERS

  • La recherche se fait principalement par INSTR et non par PEEK (c'est beaucoup plus rapide). Le procédé utilisé est celui de la chaîne forcée :
  • On force dans les 3 octets du descripteur d'une variable ZZ$, (descripteur créé en faisant ZZ$ = " "):
    • la longueur de la ligne (1 octet) ;
    • l'adresse de la ligne (2 octets) ;
  • Pour traiter MlNlMAJ par MINIMAJ:
    • Load "MINIMaJ
    • RENUM 62000
    • MERGE "minimaj
    • RUN 62000
    • ... puis
    • Delete 62000-
    • Save "minimaj",a
  • L'attention est attirée sur les routines machine KDEEK et KDOKE (1er K pour déKalage) plus souples que DEEK et DOKE.

CPC n°24

★ EDITEUR: CPC Revue
★ ANNÉE: 1987
★ CONFIG: 64K + AMSDOS
★ LANGAGE:
★ LICENCE: LISTING
★ AUTEUR: Bernard BESSE

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

File:
» Minimaj    FRENCHDATE: 2015-11-20
DL: 18 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 18Ko
NOTE: 40 Cyls
.HFE: OUI

Type-in/Listing:
» Minimaj    (CPC  Revue)    LISTINGDATE: 2015-11-20
DL: 46 fois
TYPE: text
SIZE: 2Ko

Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)
★ AMSTRAD CPC ★ A voir aussi sur CPCrulez , les sujets suivants pourront vous intéresser...

Lien(s):
» Applications » Microfile
» Applications » Robwrite (Your Computer)
» Applications » Mailing (Cahier de l'Amstrad)
» Applications » Easibase (Amstrad Action)
» Applications » Gestion de Revues (Amstrad Magazine)
» Applications » Machine a Ecrire (CPC Revue)

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/cache
Page créée en 114 millisecondes et consultée 418 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.