APPLICATIONSBUREAUTIQUE ★ SCRYPTE|CPC INFOS) ★

SCRYPTESCRYPTE (CPCINFOS n°54)

SCRYPTE est un programme complet pour l'édition et l'impression de caractères spéciaux. La première partie se trouve dans le numéro 53.

EDITEUR DE TEXTE

Cette fonction permet d'éditer facilement un texte sans avoir recours à un traitement de texte plus puissant. Toutefois le logiciel peut relire des fichiers texte, en particulier ceux provenant de TEXTOMAT (recon-naissables à l'extension "TEX") ou TASWORD. Lors du chargement, seuls les attributs utilisés par SCRYPTE sont pris en compte.

Ce logiciel intègre un grand nombre de fonctions qui rendent son utilisation plus conviviale. De plus, 'affichage des caractères est effectué en mode graphique.

1) Les caractères

Tous les caractères sont accessibles directement au clavier, soit par une touche ou bien par l'utilisation conjointe de plusieurs touches, en particulier pour :

Les majuscules

[CAPS LOCK] : blocage des majuscules.
- [SHIFT] et le caractère désiré.

Le caractère 126 (généralement "î")
- [CTRL] et [2] du clavier alphanumérique (pour les claviers QWERTY).

Le caractère 127 (souvent le "ê")
-Les touches [CTRL] et [Y].

2) Fonctions d'édition standards

Touches du curseur : déplacement à l'intérieur du texte.

Lorsque le curseur est en début de ligne, un appui sur la touche gauche permet de revenir à la fin de la ligne précédente.

S'il est placé en fin de ligne, un appui sur la touche droite permet de revenir au début de la ligne suivante.
Un appui sur les touches haut et bas permet d'accéder respectivement à la ligne précédente ou suivante. Le curseur est alors placé :

En fin de ligne lorsque la position du curseur est trop importante par rapport à la taille réelle de la ligne. Sinon à la même position.

La touche [DEL] efface la lettre se trouvant à gauche du curseur et déplace, alors, le texte d'un caractère vers la gauche,

La touche [CLR] efface la lettre qui se trouve actuellement sous le curseur texte.

Les touches [RETURN] ou [ENTER] permettent de passer à la ligne suivante quel que soit la position du curseur dans la ligne (si elle n'existe pas, elle est d'abord créée).

[SHIFT] et [ESC] permet de revenir directement au menu principal.

3) Fonctions supplémentaires

  • [CTRL] et [N] insère une nouvelle ligne à l'emplacement du curseur, celui-ci revient alors au début de la ligne.
  • [CTRL] et [DEL] supprime la ligne ou figure le curseur (il n'y a alors aucun moyen pour la récupérer).
  • [CTRL+HAUT] et [CTRL+BAS] permettent d'accéder respectivement au début ou à la fin du texte.
  • [CTRL+DROITE] et [CTRL+GAUCHE] permettent de revenir directement en début ou fin de ligne.
  • [SHIFT HAUT] et [SHIFT BAS ]  règlent l'ajustement vertical, ceci permet donc de paramétrer très précisément l'intervalle entre deux lignes ( cette fonction peut donc remplacer avantageusement plusieurs retours chariots (touche ENTER). De plus, elle est souvent utilisée lorsque les fontes ne représentent pas du texte (par exemple "Electro.pol") ou bien que les polices texte ne sont pas de la taille utilisée par "SCRYPTE". (24 points en hauteur, le caractère débutant en haut de la matrice).
  • [CTRL D] permet de connaître précisément la place mémoire encore disponible.
  • [CTRL V] visualise l'aide (trois pages disponibles).

Certaines options aurorisent la modification des attributs liés à la police de caractères : 

  • [CTRL C] modifie le numéro de la police (celui-ci est affiché dans le cadre d'informations £ ).

 La ligne en bas de l'écran, permet d'obtenir des informations supplémentaires sur les attributs sélectionnés. Si une des options est affichée en vidéo inverse, cela veut dire qu'elle est validée sinon elle apparaît en normal. Pour modifier son état, il suffit d'appuyer sur :

  • [CTRL G] sélectionne le mode gras.
  • [CTRL L] valide le mode Largeur double.
  • [CTRL H] valide le mode Hauteur double.

Sous l'éditeur, 4 fonctions sont accessibles sans avoir recours au menu : 

  • [CTRL E] : accès à l'éditeur de caractères.
  • [CTRL B] : impression brouillon (consulter le menu Impression pour plus de renseignements).
  • [CTRL R] : recherche d'un mot (consulter le menu Options).
  • [CTRL D] : espace encore disponible.

NB : avec les listings publiés ce mois-ci, il est possible de lancer le programme : il manque simplement les polices de caractères complémentaires.

MODIFICATION DU PROGRAMME SCRYPT2 (n°53)

        Une petite erreur s'était glissée dans le listing SCRYPT2 (composé par 1 .BIN, 2.BIN et 3.BIN). Les quelques  lignes que voici remédient à ce problème :

        10 OPENOUT"X":MEMORY &29C:CLOSEOUT:LOAD"SCRYPT2


        20 POKE &3B75,&11:POKE &3B79,&53

      30 SAVE"SCRYPT2",B,&29D,&3964

APPLICATIONSBUREAUTIQUE ★ SCRYPTE (CPCINFOS n°55) ★

Description du fichier «IMPINIT.BAS»

Le listing contient les fonctions nécessaires à la modification du fichier SCRYPT2.BIN. (L'ancienne version sera alors écrasée et portera l'extension «.BAK»), il permet alors de personnaliser le logiciel «SCRYP-TE» à différents types d'imprimantes.
Pour l'impression, on utilise le mode auadruple densité et de plus, les codes envoyés à l'imprimante sont sur 7 bits pour être compatible çjvçç la norme utilisée par AMSTRAD. (L'utilisation avec une interface 8 bits est tout de même possible puisque le huitième bit n'est jamais utilisé et reste toujours nul).
Il vous permet de modifier les principaux codes de contrôle et donc ceux placés d'origine (pour l'imprimante DMP 2160) qui sont les suivants :

  • Séquence d'initialisation : &1B &40 &00
  • Définition d'un saut de ligne en n/216 de pouce : &1 B  &33 ???
  • Graphique quadruple densité : &1B &SA ???

Les caractères «???» indiquent qu'aucun code ne figure à cette position car la séquence est composée seulement de deux codes, les suivants étant générés par le programme (celle-ci nécessitant d'autres paramètres).
D'autres problèmes peuvent survenir lors de l'impression :

Saut de page avant la fin de la page A4
-> Vérifier la position du switch longueur de page.

Saut de ligne en trop
->Vérifier l'état du  sélecteur D&P CR de l'imprimante.
Affichage du message «Imprimante hors ligne ou déconnectée»-> Vérifier que : -  l'imprimante est bien branchée.
-  le voyant ON LINE est allumé.
-  le papier est présent dans l'imprimante.

Nota : il est possible de réaliser des titres plus larges en utilisant le mode double densité à la place du mode quadruple densité. (Le nombres de caractères par ligne est alors limité à 30 compte tenu du rapport qui existe entre les deux densités et de plus la qualité est un peu moins bonne).

Pour réaliser cette opération, il suffit de placer dans le champ «Graphique quadruple densité» la séquence ae codes pour obtenir le mode double densité dont les valeurs (pour l'imprimante DMP 2160) sont exprimées ci-dessous :

&1B &4C (ENTER)

CPCinfos n°53, 54, 55

★ EDITEUR: CPCINFOS
★ ANNÉE: 1993
★ CONFIG: 64K + AMSDOS
★ LANGAGE:
★ LICENCE: LISTING
★ AUTEUR: Vincent COIFFIER

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

File:
» Scrypte    FRENCHDATE: 2013-09-03
DL: 32 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 65Ko
NOTE: 40 Cyls
.HFE: OUI

Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)
★ AMSTRAD CPC ★ A voir aussi sur CPCrulez , les sujets suivants pourront vous intéresser...

Lien(s):
» Applications » Supershift for Protext (Computing With the Amstrad)
» Applications » Budgest (Les Cahier de l'Amstrad Magazine)
» Applications » Traitext (CPC Revue)
» Applications » Gestion de Revues (Amstrad Magazine)
» Applications » Personal Spending
» Applications » Mini-Mailing (Micro-Mag)

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/cache
Page créée en 913 millisecondes et consultée 1247 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.