APPLICATIONSBUREAUTIQUE ★ SCRYPTE|CPC INFOS) ★

SCRYPTESCRYPTE (CPCINFOS n°54)

Ce logiciel exploite au maximum le rapport qualité-vitesse des imprimantes matricielles. En particulier l'utilisation du mode quadruple densité des imprimantes 9 aiguilles.

Ce programme est un éditeur de textes bénéficiant d'un certain nombre d'options qui rendent son utilisation assez conviviale. De plus, celui-ci permet de visualiser le texte avec tous ses attributs avant l'impression. (Utilisation de plusieurs fontes, du mode double largeur ou hauteur, etc.)

Il peut aussi afficher et imprimer certains caractères spéciaux : cadres, composants électroniques, etc..
De plus, ce logiciel contourne certaines faiblesses du Z80 :

-  Utilisation de routines personnelles (celles du système étant trop lentes), en particulier pour l'affichage des caractères textes, (l'amélioration est importante surtout pour l'affichage des menus déroulants).

- Le principal inconvénient reste la vitesse pour l'affichage des caractères.(en effet, l'affichage d'un caractère simple 16 xl6 pixels nécessite, compte tenu de la taille de celui-ci dans la police : 32 x 32 points, 512 opérations de décalage). L'affichage de lignes est donc sérieusement ralenti. (Ceci a été compensé par le fait que seul ce qui est nécessaire est réaffiché, le reste est simplement déplacé sur l'écran).

Cliquez sur l'image pour l'agrandirCliquez sur l'image pour l'agrandir
Cliquez sur l'image pour l'agrandir

PRESENTATION

Ce logiciel exploite au mieux les possibilités offertes par le CPC d'Amstrad. En particulier, il utilise ses propres routines lorsque la durée d'exécution pourrait gêner l'utilisateur (en particulier pour l'affichage des menus déroulants).

De plus, certaines parties de ce logiciel ont été travaillées pour obtenir un gain de temps sensible. La vitesse de défilement du texte reste correcte (compte tenu du travail réalisé pour afficher le caractère à partir de celui présent dans la police) et le module d'impression a été sérieusement étudié pour avoir une qualité très correcte avec le meilleur compromis vitesse possible.

ORGANISATION

Scrypte est constitué de la fa çon suivante :

1) Une partie "système" chargée de remplacer les routines systèmes (affichage), de les améliorer (affichage du directory) et quelques routines utilisées par les fonctions suivantes. (Entrée d'une ligne,...)

2) L'éditeur de polices :

Exploite les données de la police présente à partir de l'adresse &4000. Il suffit alors simplement de changer le bloc en &4000 pour avoir quatre polices au maximum, (limité par 4xl6Ko=   64Ko   supplémentaire)

3)  L'éditeur de textes + sélection des menus :

Cette partie permet le fonctionnement global du programme, elle s'occupe de réaliser l'interface avec l'utilisateur.

4)  L'impression du texte :

Celle-ci est l'une des parties les plus importantes puisqu'elle permet d'obtenir sur papier les informations présentes à l'écran. Le principal intérêt de cette fonction est de diminuer au maximum les durées d'impression qui ne sont pas négligeables compte tenu du mode quadruple densité.

Toutefois, il reste assez rapide pour une impression de qualité satisfaisante.

L'EDITEUR DE POLICES

L'éditeur de polices affiche un ensemble de quatre fenêtres qui fournissent les renseignements suivants :

1)  Les informations  (à gauche de l'écran).
2)  Le menu (à droite).
3)  Le caractère agrandi (au milieu).
4)  Le caractère en taille réelle.


Cliquez sur l'image pour agandir

1) Cette fenêtre affiche des informations utiles pour faciliter l'utilisation de cette partie du logiciel.

- La taille d'un caractère est représenté par un carré de 32 points de côté.

- La taille d'une police est de 12 Ko donc 12288 octets, comprenant les 96 caractères affichables (caractères ASCII de 32 à 1 27).

- Le nombre maximum de polices présentes en mémoire dépend de la capacité mémoire de l'ordinateur uti isé et peut être égal à 1 ou 4 (consulter le chapitre sur le programme de lancement).

- Pol : indique le numéro de la police en cours d'édition.

- Nom : affiche le nom.de la police correspondant au numéro qui figure après "Pol".

2) Le menu "éditer" permet d'accéder à toutes les options qui vont permettre de modifier, créer, sauvegarder ou charger une nouvelle police.

Il offre les fonctions suivantes :

- Quitter : permet de revenir à l'éditeur de texte.
- Editer : consulter la partie 3.

Les deux options suivantes affichent le catalogue de tous les fichiers présents sur la disquette (utiliser le menu "options" pour modifier le numéro du User). Les flèches, haut et bas, du curseur permettent de se déplacer  dans   l'arborescence  du menu, la touche [ESC] permet, de quitter directement l'opération commencée.

- Charger : affiche le catalogue de tous les fichiers dont l'extension est "pol" (pour police). Il y a une demande de validation pour détruire l'ancienne police présente en mémoire.

- Sauver : stocke sur la disquette le fichier police dont le nom est soit entré au clavier (valider alors la première ligne, l'extension ne peut être modifié "pol") soit celui correspondant à un des noms présents dans l'arborescence.
Le fichier est alors sauvegardé avec l'extension "pol".

- Lister : cette option permet de visualiser tous les caractères à l'écran. Les 45 premiers caractères sont d'abord affichés, la touche [ESPACE] permet ensuite de visualiser les suivants.
Les touches gauche et droite du curseur permettent de modifier le numéro courant de la police (si quatre polices sont disponibles en mémoire donc avec 128Ko de mémoire).

3) Cette option permet d'éditer séparemment chaque caractère de la police, celui-ci est choisit en utilisant les touches [SHIFT ] et [SHIFT ] ou en tapant directement le caractère désiré. Seul le caractère correspondant au code 32 n'est pas disponible de cette façon : taper [!] puis [CTRLSur un clavier QWERTY, on peut obtenir les lettres accentuées en utilisant la correspondance suivante :

|->ù{->é }->è/->ç@->à~->î[DEL]->ê

Ces lettres sont disponibles directement au clavier.

Cette option du menu affiche un curseur que l'on peut déplacer avec les flèches de direction du curseur. La touche [ESPACE] permet de modifier la couleur du point présent sous le curseur.

Ces lettres sont disponibles directement au clavier.

Cette option du menu affiche un curseur que l'on peut déplacer avec les flèches de direction du curseur. La touche [ESPACE] permet de modifier la couleur du point présent sous le curseur.

Certaines touches du clavier ont des fonctions pour faciliter le traitement des caractères de la police :

- [CTRL R] : rotation du caractère de 90°.

- [CTRL V] : inversion verticale. C'est à dire que tous les points présents en haut se retrouvent en bas et inversement.

- [CTRL H] : inversion horizontale. Tous les points présents à droite se retrouvent à gauche et vice-versa.

- [CTRL I] : inversion vidéo. C'est à dire que tous les points blancs deviennent noirs et inversement.

- [CTRL E] : le caractère est effacé. Tous les points deviennent blancs.
- [CTRL U] : cette fonction permet d'annuler l'effet d'une des fonctions citées précédemment.

Les données entre '>' et '<' indiquent le numéro de la police suivi du caractère en cours d'édition.

- [SHIFT FLECHES HAUT/BAS] déplacement vers le haut ou vers le bas d'une ligne.

- [SHIFT FLECHES DROITE/GAUCHE] : déplacement vers la gauche ou la droite d'une colonne.

- [CTRL P] : modifie le numéro de la police en cours d'édition (cette option n'aura pas d'effet si l'espace mémoire est de 64 Ko).

- [CTRL FLECHES DROITE/GAUCHE] : choix du caractère en cours d'édition.

★ EDITEUR: CPCINFOS
★ ANNÉE: 1993
★ CONFIG: 64K + AMSDOS
★ LANGAGE:
★ LICENCE: LISTING
★ AUTEUR: Vincent COIFFIER

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

File:
» Scrypte    FRENCHDATE: 2013-09-03
DL: 30 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 65Ko
NOTE: 40 Cyls
.HFE: OUI

Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)
★ AMSTRAD CPC ★ A voir aussi sur CPCrulez , les sujets suivants pourront vous intéresser...

Lien(s):
» Applications » Robwrite (Your Computer)
» Applications » Accounts (Amstrad Action)
» Applications » Home Account (Amstrad Computer User)
» Applications » Laufer-Textes (Cahier de l'Amstrad)
» Applications » Poster 3 (Amstar&CPC)
» Applications » Terminkalender (CPC Amstrad International)

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/cache
Page créée en 083 millisecondes et consultée 1234 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.